La Premier League a organisé une mini-trêve en plein mois de février mais également un choc entre Chelsea et Manchester United. Dans la fraîcheur londonienne de ce lundi soir, les deux clubs avaient pour objectif de redresser une situation un peu préoccupante. Les Blues ont toujours autant de mal à domicile. Ils n’y ont plus gagné depuis le 11 janvier dernier. Privé d’Abraham, Lampard titularisait Batshuayi avec Pedro et Willian à ses côtés. Les Red Devils n’ont eux plus marqué depuis la blessure de Rasfhord. Voilà trois matches qu’ils n’ont plus fait trembler les filets. L’attaque menée par Martial, James et Fernandes devait remédier à cela afin de faire remonter le club vers le haut du classement.

Le système défensif mancunien un peu hybride à 5 défenseurs avait du mal en ce début de rencontre. Les joueurs de la capitale parvenaient à mettre de la vitesse dans le jeu et à trouver des zones dangereuses, notamment sur le côté droit. C’est d’ailleurs après un renversement de jeu sur ce flan que Reece James allumait la première mèche d’un tric croisé (6e). Toujours dans la même zone, Willian tentait sa chance à son tour sans plus de réussite (9e). Ce bon début de rencontre des Blues était occulté par la blessure de Kanté. Touché visiblement à la cuisse gauche, le Français devait céder sa place.

Martial buteur, Giroud effectue une belle entrée

Cela n’empêchait pas son équipe de poursuivre sa domination sans parvenir toutefois à trouver l’ouverture. La faute à un manque de réalisme chronique. Batshuayi illustrait bien le problème en ratant cette énorme occasion avec bon travail de l’entrant Mount (26e). La première période s’avançait doucement vers son épitaphe, moment choisi par Manchester United pour hausser un peu le ton. Si Martial se manquait face à Caballero après un joli raid dans le camp adverse (37e), l’attaquant se rattrapait en inscrivant un très joli but d’une tête décroisée juste avant la pause (0-1, 45e). Chelsea avait de quoi se mordre les doigts... Le club londonien revenait tout de même avec des intentions très offensives au retour des vestiaires.

La défense mancunienne souffrait mais tenait bon à l’image de Wan-Bissaka qui se jetait dans les pieds d’un Pedro en position de conclure (55e). Zouma pensait même égaliser seulement la poussette d’Azpilicueta dans le dos de Williams obligeait l’arbitre à refuser ce but (57e). Les locaux avaient laissé passer leur chance. Ils offraient trop d’espaces à des Red Devils qui n’en demandaient pas tant. Sur un contre, Fred obtenait un coup-franc que Bruno Fernandes expédiait sur le poteau (64e). Maguire sur corner se chargeait finalement du break (0-2, 66e). Sur la dernière demi-heure, Chelsea se heurtait encore à la défense de fer adverse, comme lors de ce retour de Bailly devant Kovacic (73e). Entré pour la première fois en jeu depuis le 30 novembre, Giroud faisait du bien puisque c’est lui qui créait le décalage pour le Croate. Il parvenait même à marquer avant de se voir signaler hors-jeu pour quelques centimètres (78e). Mount tirait lui sur le poteau (89e), comme pour mieux symboliser le manque de réalisme de son équipe. Manchester United, qui a fait entrer un Ighalo pas loin d’être buteur en fin de match (90e+3), remonte à la 7e place, à seulement trois points de son adversaire du soir.

Le live de la rencontre à revivre ici.