Un drôle de couple. Pep Guardiola et Yaya Touré se connaissent depuis longtemps, à l’époque où ils officiaient tous deux au FC Barcelone. À l’époque, le second avait choisi de finalement quitter la Catalogne, barré par Sergio Busquets, pour rejoindre Manchester City. Le premier l’a rejoint l’an passé chez les Skyblues. Et là encore, leur relation a été quelque peu perturbée, marquée par des règlements de comptes par presse interposée entre le technicien catalan et le clan du milieu de terrain. Les choses étaient rentrées dans l’ordre, l’Ivoirien retrouvant du temps de jeu et finissant même par prolonger son bail cet été alors que d’autres cadres (Sagna, Zabaleta) étaient poussés vers la sortie.

Seulement, depuis le début de la saison, l’ancien pensionnaire de l’AS Monaco est aux abonnés absents. Il n’a pas disputé la moindre minute de jeu des quatre matches disputés par les Citizens en Premier League. Pire, pour la 1ère journée de Ligue des Champions et le déplacement sur la pelouse du champion des Pays-Bas Feyenoord, le coach espagnol a une nouvelle fois décidé de se passer des services de l’Éléphant. Une décision qu’il a dû justifier en conférence de presse, face aux interrogations des journalistes.

Guardiola le tance publiquement

Et l’entraîneur de Santpedor ne s’est pas caché, expliquant pourquoi il n’avait pas convoqué le n° 42 pour ce premier rendez-vous de la saison sur la scène continentale. « Yaya sait pourquoi il n’est pas là. C’est entre lui et moi. C’est une décision purement sportive. Je suis autant exigeant que possible. J’attends plus de Yaya, plus de tout le monde », a-t-il lancé, relayé par le Daily Mail. Une tacle appuyé d’une nouvelle petite phrase incisive. « Est-ce que j’espère qu’il rejouera bientôt ? J’espère, mais ça dépend de lui », a-t-il glissé. Cette sortie n’a pas encore fait de vague dans le clan du natif de Sokoura Bouaké.

Le Daily Mail explique en effet que ce dernier, qui s’est donc entraîné à Manchester mercredi, ne s’inquiète pas de son sort. Il affiche d’ailleurs sa bonne humeur aux entraînements, aux côtés de Benjamin Mendy notamment. Il considère qu’il n’est pas un titulaire indiscutable et ne se préoccupe pas encore, l’exercice étant encore très long et les matches à disputer nombreux. Seulement, si la situation n’évolue pas d’ici deux mois, ce débat pourrait se rouvrir, avec, sans doute, des rumeurs de départs en janvier. D’ici là, à Yaya Touré d’inverser la tendance aux yeux de son coach et éviter une nouvelle crise de couple durable.