« Trezeguet a encore deux ans de contrat avec la Juve, donc c’est à eux de me dire quelque chose ». Et bien cela n’a pas traîné. 24 heures après la déclaration d’Antonio Caliendo, l’agent de David Trezeguet, sur l’avenir de ce dernier, le président de la Juventus de Turin s’est exprimé à ce sujet. Et pas dans les termes que l’on pouvait attendre. En effet, présent à Milan, Giovanni Gigli Cobolli n’a pas caché son intention. « Si une offre intéressante arrive, on le fera partir » , a-t-il déclaré à la Gazzetta dello Sport.

Une sortie médiatique qui va à l’encontre de la tendance actuelle qui voyait l’attaquant français rester une dixième saison à la Juventus. Surtout, elle va redonner espoir à l’OL et l’OM, qui se sont penchés sur ce dossier depuis quelques semaines. L’arrivée de Didier Deschamps à Marseille, muni de ses excellentes relations avec la Vieille Dame, a considérablement réchauffé cette piste, tandis que Lyon courtise le buteur depuis déjà plusieurs années, étant prêt à lui offrir un retour royal en France.

La déclaration de Cobolli laisse donc la porte entrouverte pour nos deux représentants, même si c’est l’AS Rome qui tient la corde. En effet, le club de la Louve reste un fervent admirateur des qualités du buteur et ne laissera pas passer l’occasion de le débaucher. Et un dernier challenge intéressant en Serie A aura les faveurs de Trezeguet, plus qu’un retour en Ligue 1. Le défi est donc toujours de taille pour l’OM et l’OL, mais l’espoir renaît.