CAN 2023 : l’Algérie manque son entrée face à l’Angola

Par Hanif Ben Berkane
2 min.
Bentaleb avec l'Algérie @Maxppp

Pour son entrée en lice, l’Algérie a manqué son rendez-vous face à l’Angola malgré une belle entame de match (1-1). Les Fennecs devront montrer bien mieux lors du deuxième match.

Ce lundi soir, l’Algérie faisait son entrée en lice dans cette Coupe d’Afrique des Nations 2023. Après le fiasco de 2021, les Fennecs avaient à cœur de se racheter et de montrer qu’ils étaient capables de récupérer la coupe le 11 février prochain. Pour son premier onze, Djamel Belmadi se savait attendu surtout avec l’effectif XXL à sa disposition. Le sélectionneur algérien alignait une équipe très séduisante avec un quatuor offensif composé de Bounedjah, Mahrez, Chaibi et Belaili. De son côté, l’Angola se présentait avec une composition plus défensive avec 5 défenseurs et la volonté de créer l’exploit en accrochant l’Algérie.

La suite après cette publicité

Mais dans cette rencontre, les Fennecs ont rapidement voulu montrer qu’ils n’étaient pas là pour s’amuser. En imposant un pressing intense avec une grosse activité, les Algériens dictaient le tempo du match et ouvraient logiquement le score. C’est Baghdad Bounedjah qui donnait l’avantage aux siens en profitant d’un bon appel en profondeur pour s’en aller battre Cipriano Da Cruz (1-0, 18e). Le buteur algérien en feu marquait ensuite ce qui aurait pu déjà être le plus beau but du tournoi. D’un enchainement sublime, il claquait un ciseau mais son but était annulé pour une position de hors-jeu. De quoi permettre à l’Angola d’être toujours en vie dans ce match.

À lire Liverpool : la nouvelle piste surprenante pour remplacer Jürgen Klopp

L’Algérie lâche déjà des points

Avant la pause, le sélectionneur angolais décidait de sortir l’attaquant Bruno Paz complètement transparent dans cette rencontre. Il était remplacé par Mabululu. Un choix qui a tout simplement tout changé tant l’attaquant d’Al Ittihad (en Egypte, ndlr) a été remuant. Et au retour des vestiaires, c’est lui qui initiait le réveil des siens. Face à des Algériens clairement dans le dur physiquement à l’heure de jeu, les Angolais dominaient clairement et égalisaient logiquement. C’est Mabululu qui provoquait un penalty en devançant un Bentaleb qui galérait jusque-là. L’attaquant de 31 ans se chargeait lui-même de transformer son penalty (68e, 1-1).

La suite après cette publicité

Classement live

Une égalisation qui faisait trembler l’Algérie qui commençait clairement à douter. Djamel Belmadi réagissait en faisant entrer Ounas, Slimani, Aouar et Zerrouki. Des entrées en jeu qui permettaient aux Fennecs de reposer le pied sur le ballon et de s’offrir 10 dernières minutes intéressantes pour pousser et trouver la faille une nouvelle fois. Riyad Mahrez décidait de se réveiller pour tenter d’être encore le sauveur de l’équipe. Mais l’actuel joueur d’Al-Ahli n’y arrivait pas. Et la dernière occasion signée Chaïbi illustrait cette nouvelle contre-performance algérienne. L’Algérie est accrochée d’entrée et devra s’imposer face au Burkina Faso lors de la prochaine journée.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité