OM : Pablo Longoria promet le grand ménage

Par Constant Wicherek
3 min.
OM : Pablo Longoria promet le grand ménage @Maxppp

Un entraîneur partant, une troisième place en Ligue 1, quatre défaites sur les cinq derniers matches, Pablo Longoria n’a pas du tout apprécié. Il a annoncé de gros changements dans les semaines à venir.

Samedi dernier, la saison de Ligue 1 s’est terminée. Celle de l’OM s’est achevée sur une triste défaite en Corse, sur la pelouse de l’AC Ajaccio (0-1). Igor Tudor, qui avait annoncé son départ, n’est même pas allé en conférence de presse d’après-match, préférant aller déguster quelques sushis.

La suite après cette publicité

Il faut dire qu’il avait du souci. Sur les cinq derniers matches, l’OM en a perdu quatre. Heureusement pour eux que derrière, Monaco a coincé dans les grandes largeurs. Ce samedi soir, donc, Pablo Longoria fulminait et évoquait ainsi une attitude lamentable de son entraîneur d’envoyer son adjoint devant les médias. Mattéo Guendouzi n’était pas non plus content.

À lire OM : la course à la succession d’Igor Tudor est lancée !

« Tous les actes ont des conséquences »

Ce lundi, c’était l’heure du bilan. Et Pablo Longoria, comme il l’avait promis, était présent pour se justifier de beaucoup de choses. Ce qu’on peut dire, c’est que l’Espagnol a démarré sur les chapeaux de roues. Il n’a pas du tout apprécié la fin de saison et a annoncé qu’il y aurait beaucoup de changements.

La suite après cette publicité

« Dans ce moment, la négativité s’est installée. Il y a un respect pour l’institution, pour finir dans une tendance positive. Les quatre dernières semaines ne sont pas acceptables, ça aide à prendre des décisions. Tous les actes ont des conséquences. Tu ne peux pas jouer contre Brest et ne pas honorer ce match. Tu ne peux pas aller à Ajaccio, avec les gens qui se déplacent, et pas honorer pour finir dans une attitude négative. Tout le monde fait des erreurs, mais à quelqu’un comme je me considère, je perds un match amical, je suis en colère, ce final n’est pas possible. Tout le monde a été à la hauteur à la saison, se permettre c’est étonnant, ça aura des conséquences », a-t-il commencé par expliquer.

« C’est ce qui m’a beaucoup blessé »

Il a été relancé, quelques questions plus tard. Et il s’est montré plus précis : « sur les conséquences, c’est important de dire que quand tu joues à l’OM, même les matches amicaux ne sont pas amicaux. Le niveau de compromis, d’engagement personnel dans ce que tu fais et l’amour pour ce que tu fais, ce n’est pas négociable, ici. Si on tient un discours depuis le premier jour de rigueur, tu ne peux pas accepter comment on a fini la saison. Quelle conséquence ? Ça te change quand tu dois faire le bilan. Il y a des choses pas négociables ici. Faire du Vélodrome ta force, que tu montres ta personnalité. C’est ce qui m’a beaucoup blessé. Jouer contre Brest devant un stade avec nous toute la saison et faire ça pour le dernier à domicile, ce n’est pas avoir du respect pour l’institution et de toi-même. Je crois qu’on a besoin de plus de personnalité et plus de courage. Il faut plus de leadership, il y a des situations inacceptables, même lamentables ».

La suite après cette publicité

Si Pablo Longoria cherche actuellement un entraîneur, il va vite s’atteler à vendre des joueurs. Notamment parce qu’il aime les cycles courts, mais aussi parce que Frank McCourt, l’actionnaire, le demande depuis un petit moment. Certains éléments vont probablement se sentir visés par ces déclarations. Et c’est probablement ce que recherche le président de l’OM. L’été s’annonce bouillant.

Plus d'infos sur...

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité