OM : les premières de Jordan Amavi et de Duje Caleta-Car, ça a donné quoi ?

Cet Angers-OM comptant pour la 7e journée de Ligue 1 a permis aux deux défenseurs marseillais de lancer enfin leur saison. Retour sur deux premières un peu différentes.

Jordan Amavi à la lutte avec un Angevin
Jordan Amavi à la lutte avec un Angevin ©Maxppp
La suite après cette publicité

Soir de premières au stade Raymond-Kopa. À l'occasion de la septième journée de Ligue 1, Jorge Sampaoli alignait un onze de départ très remanié à Angers. Et pour la première fois de la saison, le coach argentin a donné leur chance à Jordan Amavi et Duje Caleta-Car. Un petit événement pour les deux défenseurs dont l'avenir a beaucoup fait parler cet été.

Concernant le Croate, il avait été identifié par Pablo Longoria comme l'un des éléments pouvant renflouer les caisses de l'OM. Mais après sa déception hivernale suite à son transfert avorté à Liverpool, l'ancien pensionnaire du RB Leipzig a rechigné à plier bagage. Pourtant barré par la concurrence (William Saliba), DCC a dit non à Wolverhampton qui offrait 15 M€ pour s'attacher ses services. Pas vraiment séduit par les Loups anglais, le joueur a également voulu préserver son cocon familial qui se plaît bien à Marseille.

Quant à Amavi, il a été mis sur le banc de touche dès l'entame de la saison par la belle surprise du mercato olympien, Luan Peres. Ensuite, le latéral gauche n'a pas été verni. Cantonné à un rôle de remplaçant, il s'est alors blessé durant la trêve internationale en septembre dernier. Et pour couronner le tout, des rumeurs sur un comportement inapproprié ont circulé à son sujet, l'obligeant à remettre les points sur les i. Ce mercredi soir était donc une vraie bouffée d'oxygène pour les deux Phocéens. Et ç'a donné quoi ?

Ça passe pour Caleta-Car, Amavi a fini dans le dur

Sur son côté gauche, dans une défense à trois, Amavi devait surtout gérer les courses de Jimmy Cabot. En première période, rien à signaler. Rarement dépassé, il a su couvrir proprement, même quand Bahoken s'est présenté face à lui. Au retour des vestiaires, les choses se sont un peu compliquées. En trois minutes, il a été impliqué dans deux actions qui auraient pu coûter cher (52e, 55e). Pas de quoi inquiéter Luan Peres, qui l'a d'ailleurs remplacé juste avant l'heure de jeu (59e).

Et Caleta-Car ? Il n'est clairement pas près de chiper la place de Saliba, mais pour une première, il a été sobre et correct. Présent dans les duels, il a contenu Bahoken sans trop de problèmes. Et quand un ballon chaud traînait pas trop loin du but de Pau Lopez, pas de chichi : un grand coup de tatane pour dégager le cuir. À noter tout de même un coup de tête dangereux sur corner (36e). Présent pour sauver les meubles après un festival de Cabot sur Amavi (55e), le Croate a su tenir son rang.

Plus d'infos

Commentaires