L’OM a enfin trouvé son « grantatakan »

Par Sebastien Denis
7 min.
Aubameyang buteur avec l'OM   @Maxppp

Après une saison compliquée à Chelsea, Pierre-Emerick Aubameyang a mis du temps à trouver la bonne carburation avec l’OM. Mais aujourd’hui ses performances parlent pour lui. Avec un PEA en grande forme qui navigue sur les standards statistiques d’un certain Didier Drogba, le club phocéen peut viser grand d’ici la fin de saison.

Lorsque Pierre-Emerick Aubameyang a débarqué l’été dernier dans la cité phocéenne pour remplacer un Alexis Sanchez décisif et qui avait apporté beaucoup de joie aux supporters marseillais, ce choix de Pablo Longoria était loin de faire l’unanimité. Il faut dire qu’outre son âge, PEA restait une saison 2022-23 très compliquée à Chelsea, très loin de ce qu’il avait montré durant six mois au FC Barcelone entre janvier et juin 2022 (11 buts en 17 apparitions). Hormis quelques éclairs en Coupe d’Europe (un doublé face au Pana, un autre face à l’Ajax et un triplé contre le club hollandais), les critiques commençaient à pleuvoir sur l’attaquant gabonais, loin d’être à ce moment-là à son meilleur niveau.

La suite après cette publicité

Personne n’avait fait mieux depuis Didier Drogba

À 34 ans, le joueur passé notamment par Saint-Étienne, le BvB et Arsenal en a vu d’autres et a fait le dos rond, attendant des jours meilleurs. Et à l’orée de ce mois de mars, si on prend le temps d’analyser les statistiques du n°10 marseillais, les chiffres parlent d’eux-mêmes et sont impressionnants. En 35 matches cette saison, Aubameyang totalise 19 buts et 8 passes décisives en 35 matches (il est décisif toutes les 97 minutes). Il a dépassé ainsi le nombre total de buts d’Alexis Sánchez sur toute la saison passée (18 buts). Mieux, à ce stade de la saison, Pierre-Emerick Aubameyang est le meilleur buteur olympien depuis un certain Didier Drogba… il y a vingt ans. Mais surtout, le meilleur buteur de l’histoire de la Ligue Europa (31 buts), meilleur artificier sur la saison en cours, reste sur une folle série. En effet, PEA est impliqué dans 19 buts de l’OM sur ses 18 derniers matches disputés avec le club champion d’Europe 1993 toutes compétitions confondues (14 buts et 5 passes décisives), un vrai pari gagnant en somme pour l’OM et Pablo Longoria.

À lire Ligue Europa, OM : la durée d’absence de Quentin Merlin est tombée

Véritable renard des surfaces (c’est peu de le dire), Pierre-Emerick Aubameyang a marqué tous ses buts cette saison depuis l’intérieur de la surface. Sa vitesse lui permet de se projeter rapidement dans la zone de vérité adverse et sa précision dans le dernier geste fait qu’il a besoin de peu de ballons pour trouver la faille. Un régal pour ses partenaires, à commencer par Amine Harit, qui ne tarit pas d’éloges sur les qualités de buteur de son coéquipier. « Aubameyang ? C’est le Monsieur plus de notre saison. Il est très très adroit devant le but, mais on le savait déjà. Il fallait juste qu’il soit servi dans les bonnes conditions, et ce qu’il nous fait depuis quelques matchs, le fait qu’il retrouve son efficacité habituelle, ça nous permet de respirer. C’est clair qu’on va avoir besoin d’un grand Aubame pour aller chercher la qualification européenne en fin de saison », a déclaré le milieu international marocain de l’OM au micro de Téléfoot.

La suite après cette publicité

Dans le sillage de Kane, Mbappé et Haaland au niveau des doublés

Redevenu le serial buteur qu’il était à Dortmund, à Arsenal où même au Barça, « PEA » enchaîne les doublés (voire même plus parfois, un triplé décisif contre l’Ajax). L’attaquant marseillais a déjà réussi à marquer au moins deux buts dans le même match à 5 reprises (OM-Panathinaïkos, Ajax-OM, OM-Ajax, Lorient-OM et OM-Montpellier). Dans les cinq grands championnats européens, toutes compétitions confondues, ils ne sont que trois à faire mieux : Kylian Mbappé (8 fois), Harry Kane (8 fois) et Erling Haaland (7 fois), excusez du peu. Mis dans d’excellentes conditions depuis l’arrivée de Jean-Louis Gasset à la tête du club (4 buts lors des 3 matches dirigés par JLG), celui qui totalise quasiment 228 buts dans les championnats européens (seuls 10 joueurs ont atteint cette barre au 21e siècle) s’éclate et avoue se régaler comme il l’a très justement évoqué au micro de Canal+ dimanche soir après la gifle infligée par les siens à Clermont (1-5).

«Aujourd’hui je me suis régalé, on a su être sérieux dans le match. Tout n’est pas parfait, on a manqué de justesse technique en première mi-temps. Tout le monde a été sérieux ensuite. Cela fait du bien de retrouver un OM qui gagne, qui fait la différence, qui marque des buts, c’est ce qu’on attend de l’équipe, même les entrants ont fait la différence, tous les attaquants ont marqué. Je suis content, je retrouve le rythme après ma saison blanche, donc on retrouve des jambes, ça permet de faire la différence, d’être bien, de faire des appels, de presser et marquer des buts.» De bon augure pour une fin de saison exaltante pour le club phocéen toujours engagé pour la lutte aux places européennes en championnat et aussi pour une folle épopée en Ligue Europa. D’ailleurs, dès jeudi face à Villarreal, Marseille aura bien besoin du meilleur buteur de la compétition (7 buts) pour arracher une place en 1/4 finale de la C3.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité