Premier League : Arsenal s'adjuge le North London Derby et enfonce Tottenham à l'Emirates

Par Lucas Billard
4 min.
Premier League : Arsenal s'adjuge le North London Derby et enfonce Tottenham à l'Emirates @Maxppp

Porté par un grand Emile Smith Rowe (buteur et passeur), Arsenal a dominé une faible équipe de Tottenham à l'Emirates Stadium ce dimanche (3-1). Les Gunners, tout en maîtrise, enchaînent et confirment leur retour en forme, au contraire des Spurs, qui déçoivent encore.

Quoi de mieux qu'un North London Derby pour profiter de cette journée dominicale ? Pas grand-chose, répondront de nombreux amoureux du ballon rond en Angleterre. Arsenal et Tottenham, deux équipes aux dynamiques opposées, croisaient le fer ce dimanche à l'Emirates Stadium, dans le cadre de la 6ème journée de Premier League. Après un début de saison cauchemardesque, les Rouge et Blanc ont repris des couleurs et restent sur 2 victoires de rang (1-0). Au contraire, les Spurs, après un départ canon, ont sombré sur le score de 3-0 lors de leurs deux dernières sorties en championnat. Sous les yeux de la légende Thierry Henry, les Gunners ont brillé et régalé leurs supporters contre leur éternel rival (3-1).

La suite après cette publicité

Smith Rowe fait le show, PEA rend hommage au «King»

Les hommes de Mikel Arteta, qui retrouvait son homme de base, Xhaka, dans l'entrejeu après les 3 matchs de suspension purgés par le Suisse, entamaient ce choc par le bon bout. Arsenal réalisait une meilleure entame, aussi bien dans l'état d'esprit que dans l'utilisation du ballon. C'est donc assez logiquement que Smith Rowe devançait un Sanchez trop attentiste pour reprendre victorieusement un centre de Saka, lui-même bien décalé par Odegaard au cœur d'un joli mouvement collectif (1-0, 12e). ESR est au passage devenu, à 21 ans et 60 jours le plus jeune joueur d'Arsenal à marquer dans un derby depuis Oxlade-Chamberlain.

À lire Gabriel Martinelli prolonge avec Arsenal

Les visiteurs n'y étaient clairement pas et, poussé par son public, Arsenal tentait d'enfoncer le clou. Partey s'essayait de loin mais butait sur un Lloris vigilant (16e), tout comme Aubameyang, qui manquait lui le cadre (17e). La première réaction de Tottenham intervenait par le biais de Son, tentant sa chance en angle fermé, mais Ramsdale veillait au grain (22e). Loin d'être suffisant face à des locaux complètement libérés.

La suite après cette publicité

Sur une action initiée par une relance de Ramsdale et alimentée par une série de jeux en triangle sur la gauche, PEA, servi sur un plateau après une percée magistrale de Smith Rowe, faisait le break (2-0, 27e). Le Gabonais en profitait pour imiter la célébration mythique du «King» Henry. Comme pour maintenir la tête des joueurs de Nuno Espirito Santo bien enfoncée sous l'eau, Saka trompait à son tour Lloris après avoir joui d'une certaine réussite dans la surface, face à un Kane malheureux et coupable d'avoir perdu le ballon devant la surface des Gunners (3-0, 34e).

Kane malheureux et maladroit, réaction trop tardive des Spurs

Après une fin de premier acte retombant en intensité, le coach portugais des Spurs décidait d'opérer 2 changements pour inverser la dynamique en faisant sortir un Alli transparent, et un Tanganga en difficulté à l'Emirates pour Skipp et Emerson. Pourtant, les Gunners repartaient sur les mêmes bases, imposant une pression importante et faisant toujours aussi mal dans les transitions offensives, tout en gérant défensivement. Kane n'y arrivait lui toujours pas, se heurtant à Ramsdale (61e) avant de manquer son piqué dans la surface (63e). Arsenal a levé le pied dans la dernière demi-heure, laissant Tottenham progresser sur le terrain.

La suite après cette publicité

Si Lloris s'est interposé devant «Aubam» (68e) puis Saka (73e), Son a redonné de l'espoir aux siens en reprenant victorieusement une offrande de Reguilon (3-1, 79e) pour ce qui restera comme le premier but encaissé par Ramsdale avec ses nouvelles couleurs. Les dernières minutes sous tension que pouvaient redouter les fans des Gunners n'ont pas vraiment eu lieu, dans une fin de partie globalement gérée, même s'ils peuvent remercier un Ramsdale impeccable repoussant une frappe malicieuse de Lucas sur sa barre (90e+2). Grâce à cette victoire retentissante, Arsenal revient à hauteur de son adversaire du jour en Premier League. Mikel Arteta peut souffler et savourer après ce match sui pourrait bien servir de référence, alors que Nuno Espirito Santo à de quoi s'inquiéter après ce nouveau lourd revers.

Revivez le film de ce derby du nord de Londres ici

La suite après cette publicité

Le classement de la Premier League

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité