Ligue Europa Conference : Rennes tient le choc face à Tottenham

Le Stade Rennais effectuait son entrée en lice dans cette nouvelle Ligue Europa Conference et les hommes de Bruno Genesio, placés dans le groupe G, ont tenu le choc face à Tottenham (2-2), favori de cette compétition. Après deux revers en L1, les Bretons ont affiché un visage séduisant. Insuffisant pour gagner, mais prometteur pour la suite.

Benjamin Bourigeaud en action face à Tottenham
Benjamin Bourigeaud en action face à Tottenham ©Maxppp
La suite après cette publicité

Immense défi pour le Stade Rennais ce jeudi à 18h45 à l'occasion de la première journée de phase de poules de l'Europa Conference League où le club breton affrontait Tottenham. Au Roazhon Park, les hommes de Bruno Genesio, 11èmes en Ligue 1 et restant sur deux défaites consécutives, ambitionnaient de faire un joli coup face aux Spurs pour se lancer idéalement dans le groupe G. Face à eux se dressait le grand favori de la compétition avec l'AS Rome. Septième en Premier League après 4 journées (3 victoires, 1 défaite), la formation dirigée par Nuno Espirito Santo restaient malgré tout sur un cuisant revers face à Crystal Palace (0-3).

Cueilli à froid, Rennes ne se tait pas !

Pour cette rencontre, les Bretons optaient pour un 4-4-2 avec Romain Salin dans les cages. Devant lui, Hamari Traoré, Loïc Badé, Nayef Aguerd et Adrien Truffert prenaient place en défense. Benjamin Bourigeaud et Kamaldeen Sulemana se trouvaient sur les ailes tandis que Flavien Tait accompagnait Baptiste Santamaria dans l'entrejeu. Sur le front de l'attaque, la nouvelle recrue rennaise Gaëtan Laborde était alignée aux côtés de Serhou Guirassy. De son côté, Tottenham optait pour un 4-2-3-1 où Pierluigi Gollini figurait dans les cages. Matt Doherty, Japhet Tanganga, Joe Rodon et Ben Davies formaient la défense. Tanguy Ndombele et Oliver Skipp étaient associés dans l'entrejeu. En pointe, Harry Kane pouvait compter sur Lucas Moura et Bryan Gil sur les ailes et Steven Bergwijn en soutien.

Portés par une ambiance magnifique au Roazhon Park, les Rennais profitaient de la ferveur des Rouge-et-Noir en début de rencontre mais la première incursion des Spurs allait déjà s'avérer fatale... Après une récupération, in extremis, signée Ndombele, Lucas était trouvé sur le côté droit sur une déviation inspirée de Kane au milieu du terrain. Le Brésilien rentrait alors dans la surface avant d'adresser un centre, dévié par le malheureux Badé qui laissait Salin, complètement impuissant (0-1, 11e). Frustrés par cette ouverture du score précoce, les Bretons tentaient de réagir et Truffert, opportuniste suite à une belle frappe de Bourigeaud, était tout proche d'égaliser mais sa tête fuyait le cadre (19e). Séduisants dans le jeu, les coéquipiers de Laborde étaient finalement logiquement récompensés. Après un relai avec Guirassy, Tait armait une superbe frappe enroulée qui trompait Gollini (1-1, 23e). Surpris d'entrée, Rennes proposait finalement un premier acte très cohérent sur le plan collectif (8 tirs à 2 pour le SRFC), à l'image de cette dernière tête de Sulemana provoquant la frayeur sur le but des Spurs, juste avant la pause (1-1).

Malgré Laborde, Rennes se saborde

Au retour des vestiaires, les Bretons affichaient les mêmes intentions offensives. À la réception d'un centre de Tait, très actif ce soir, Guirassy était proche de mettre les siens devant, mais sa reprise au premier poteau fuyait le cadre (52e). Après les sorties combinées de Kane et Lucas, les Spurs ne parvenaient pas à se montrer dangereux. Bien installés dans le camp de Tottenham, les hommes de Genesio imprimaient le tempo du match. Sur une nouvelle percussion de Sulemana, l'ailier ghanéen voyait sa frappe repoussée par Gollini, mais Laborde, opportuniste, concluait du pied droit pour donner l'avantage au SRFC (2-1, 72e). Et la rencontre allait s'enflammer. Sur la droite, Doherty adressait un centre à ras de terre, dévié par Tait... Bien placé, Højbjerg crucifiait Salin en glissant le ballon sur la gauche (2-2, 76e). Quatre minutes seulement après le but rennais... Un scénario frustrant au regard de la prestation rennaise plus que cohérente. Malgré quelques dernières situations pour le SRFC, le score ne bougeait plus. Avec ce match nul (2-2), le Stade Rennais pointe à la 2ème place du groupe G, ex-aequo avec leurs adversaires du soir. Une poule dominée par le Vitesse Arnhem, prochain adversaire du club breton, le 30 septembre.

Dans les autres rencontres de cette Ligue Europa Conference programmées à 18h45, les Néerlandais du Vitesse Arnhem et les Slovènes du NŠ Mura, présents dans le groupe G du Stade Rennais, croisaient donc le fer. Un duel tournant à l'avantage des joueurs du Vitesse (2-0) grâce à des réalisations de Tronstad, bien servi par Bero, son compère du milieu et du défenseur Doekhi. Dans le groupe A, les Autrichiens de LASK s'imposaient face aux Finlandais du HJK (2-0). Dans le groupe B, les Estoniens de Flora craquaient face aux Belges de la Gantoise (0-1). Dans le groupe E, le Slavia Prague, profitant d'une supériorité numérique, s'imposait face aux Allemands de l'Union Berlin (3-1). Dans le groupe F, les Danois de Copenhague dominaient les Slovaques du Slovan Bratislava (3-1) alors que le PAOK prenait le meilleur face au petit poucet de Lincoln (2-0). Petite surprise enfin dans le groupe H, où les Azéris de Qarabağ résistaient aux Suisse de Bale (0-0). Un peu plus tôt dans la journée, toujours dans le groupe H, le club kazakh du FK Kairat et les Chypriotes de l'Omonoia Nicosie ne parvenaient à se départager (0-0).

Les résultats de la soirée (18h45)

Kairat 0-0 Omonoia Nicosie (16h30)

Rennes 2-2 Tottenham

Mura 0-2 Vitesse

Slovan Bratislava 1-3 FC Copenhague

Slavia Prague 3-1 Union Berlin

Lincoln Red Imps 0-2 PAOK Salonique

FC Flora Tallinn 0-1 La Gantoise

Qarabağ 0-0 Bâle

HJK 0-2 Linzer ASK

Classement UEFA Europa Conference League

Les compositions officielles au coup d'envoi

Le XI du Stade Rennais

Le XI de Tottenham

Plus d'infos

Commentaires