Newcastle United FC : la légende endormie prête à sortir de sa léthargie

Désormais écurie la plus riche de la planète football, Newcastle est entré dans une nouvelle ère. Le rachat des Magpies par le Fonds souverain d'Arabie saoudite (PIF) s'accompagne des ambitions les plus élevées pour un club actuellement à la traîne en Premier League mais dont l'histoire place les pensionnaires de St James' Park dans une position forte du football anglais.

La statue de Sir Bobby Robson devant Saint James Park
La statue de Sir Bobby Robson devant Saint James Park ©Maxppp
La suite après cette publicité

« Le passé amène l'avenir », disait Victor Hugo. Cette célèbre citation s'applique à merveille au Newcastle United Football Club, nouvelle écurie la plus riche du monde depuis le rachat du club par par le consortium comprenant le PIF (fonds d'investissement d'Arabie Saoudite, nouvel actionnaire majoritaire), PCP Capital Partners, et RB Sports & Media, le 7 octobre dernier. Les nouveaux propriétaires des Magpies ont débarqué à St James' Park avec des ambitions extrêmement élevées qui contrastent avec la position délicate actuelle dans laquelle se trouvent les hommes de Steve Bruce (19èmes de Premier League, aucune victoire en 7 journées). L'image qu'a dégagée le club ces dernières années n'a en revanche rien à voir avec ce que représente en réalité dans l'histoire NUFC de l'autre côté de la Manche.

Un club qui compte en Angleterre

Newcastle est en effet un club occupant une place importante dans le paysage footballistique britannique. Avec une armoire à trophées bien garnie avec 4 titres de champion d'Angleterre (soit seulement 3 de moins que Manchester City, qui en a glané 5 depuis l'arrivée des propriétaires émiratis, 2 de moins que Chelsea, sacré 5 fois depuis le rachat du club par Roman Abramovich), 6 Coupes d'Angleterre, 1 Community Shield, ainsi que 1 Coupe des Villes de Foires (1969, première européenne) et 1 Coupe Intertoto. « Newcastle est considéré comme une sorte de "géant endormi", et cette perception a été renforcée par l'ère Mike Ashley (propriétaire de 2007 à 2021) qui a été définie par un manque d'ambition paralysant », analyse Chris Night, journaliste The Chronicle, pour Foot Mercato.

« Dans les années qui ont précédé le règne d'Ashley, les Magpies étaient des prétendants réguliers au sommet de la Premier League. Cette réputation s'est perdue au cours des 14 dernières années, et une génération a grandi en identifiant Newcastle à un signe de médiocrité », poursuit notre confrère anglais, pour mieux aider à situer la place qu'occupe historiquement NUFC. Car les dernières années sous la houlette de Mike Ashley ont été compliquées, avec notamment deux relégations en Championship (2009, 2016). « Les fans rivaux soulignent régulièrement le manque de trophées dans le Tyneside (le dernier titre de champion remonte à 1927 et Newcastle n'a pas remporté de trophée majeur depuis 1969) », nous explique Chris Night.

Un lot de légendes prestigieux

Malgré tout, le club est à chaque fois parvenu à se ressaisir instantanément, comme si le poids que pèse le club poussait les joueurs à devoir respecter un minimum le passé. Sous l'ère Mike Ashley, les Toons ont réussi à remonter immédiatement en Premier League (2010, 2017) lorsqu'ils ont échoué dans l'élite. Newcastle a d'ailleurs toujours su redresser la barre au cours de ses périodes les plus sombres par le passé, comme dans les années 60 (relégation en 1961, retour dans l'élite en 1965, puis vainqueur d'une Coupe d'Europe 4 ans plus tard), et plus tard, avec 2 relégations et 2 promotions en 15 ans entre 1978 et 1993, avec un podium pour le retour de NUFC en Premier League en 1994.

Alan Shearer avec Newcastle contre Wigan en avril 2006

Newcastle est également réputé pour avoir vu passer sous ses couleurs plusieurs icônes du football anglais. Les Français penseront peut-être d'abord à David Ginola, mais la principale vedette demeure Alan Shearer, légende du ballon rond chez nos voisins britanniques (30 buts en 63 capes avec les Three Lions). « Alan Shearer a vécu le rêve de tout fan de Newcastle : rentrer chez lui pour un prix record (21 M€ en 1996 en provenance de Blackburn) et devenir le meilleur buteur de l'histoire du club (206 en 405 apparitions), insiste Chris Night. Le maillot de n°9 de Newcastle est emblématique, et il y a eu de nombreux détenteurs célèbres de ce numéro, notamment Hughie Gallacher, Jackie Milburn, Malcolm Macdonald et d'autres encore », confie le journaliste du quotidien local.

Le catalogue des entraîneurs ayant officié sur le banc de St James' Park possède lui aussi plusieurs pages de prestige pour les Magpies. « Kevin Keegan et Sir Bobby Robson ont tous deux été des lueurs d'espoir auxquelles les fans se sont accrochés, en particulier au cours des années intermédiaires qui ont vu une poignée de successeurs désespérés livrer un contenu constamment lamentable. Les deux managers ont fourni une marque de football passionnante et ont galvanisé la ville avec le football européen et les tentatives de trophées, même si les deux ont finalement échoué. Joe Harvey mérite une mention pour ses exploits à la fois en tant que joueur et manager », précise Chris Night. Désormais, le travail des nouveaux patrons de Newcastle consistera à s'appuyer sur le passé pour mieux construire un futur qui s'annonce déjà radieux.

Objectif : regagner la confiance des fans

Les ambitions débordantes des nouveaux propriétaires laissent en tout cas les supporters rêveurs, mais Chris Night met un point d'honneur à rétablir la connexion majeure qui contribuera à la réussite future du club. « Les fans veulent simplement que les propriétaires investissent à la fois sur et en dehors du terrain pour donner à l'équipe une chance de succès. Cette approche aiderait à éviter les critiques comme celles émises à l'égard du PSG, dont l'histoire est pointée du doigt. Lorsque vous parlez d'héritage, restaurer ce lien entre la base de fans, la ville et le club est d'une importance primordiale. Il est difficile de dire à quel point cette relation est devenue dysfonctionnelle au cours des dernières années de l'ère Ashley. Beaucoup se sont détournés, d'autres ont continué à se présenter par obligation plutôt que par anticipation. Newcastle a la capacité d'être bien plus, et ils ont maintenant un modèle de propriété qui a les ressources pour enfin réaliser ce potentiel. »

Newcastle Fans 2021

Désormais, les regards sont braqués vers l'approche qui sera adoptée et la méthode qui sera utilisée par les nouveaux propriétaires saoudiens afin de placer Newcastle sur les sommets anglais et européens à l'avenir. « Les Magpies sont un club qui a besoin d'un amour sérieux après l'ère Ashley. Le stade a besoin d'une sérieuse refonte. L'une des premières priorités de la liste devrait être le remplacement du terrain d'entraînement, obsolète depuis un certain temps. Des dépenses régulières dans des fenêtres de transfert successives associées à des investissements en dehors du terrain devraient être la stratégie adoptée. Mais avant tout, les nouveaux propriétaires doivent rouvrir les voies de communication à une base de fans laissée apathique et sans espoir ces derniers temps. Des milliers de personnes ont quitté le club ces dernières années, et le consortium a déjà exposé son ambition et sa vision pour le club d'une manière qui restaurera la confiance de nombreux supporters. Comme le disait la célèbre banderole des fans, "nous n'exigeons pas une équipe qui gagne, nous exigeons une équipe qui essaie". » Cela tombe bien, les nouveaux propriétaires sont bien partis pour faire en sorte que Newcastle s'invite le plus rapidement à la table des grosses cylindrées outre-Manche, histoire de retrouver de sa superbe et tout le prestige qui est le sien.

Plus d'infos

Commentaires