Euro 2020 : les Pays-Bas cartonnent encore, l'Autriche se qualifie aux dépens de l'Ukraine !

Le groupe C connaissait son dénouement ce lundi soir. Sans surprise, les Pays-Bas ont enchaîné avec un troisième succès de rang face à la Macédoine du Nord. De son côté, l'Autriche a fait la bonne opération du soir. Vainqueurs de l'Ukraine, les partenaires de David Alaba prennent la deuxième place et filent en huitièmes.

Memphis Depay célèbre son 28e but de sa carrière internationale avec les Pays-Bas
Memphis Depay célèbre son 28e but de sa carrière internationale avec les Pays-Bas ©Maxppp

Suite de la troisième et dernière journée de la phase de poules de l’Euro. Aujourd’hui, place au groupe C. Une poule dominée par les Pays-Bas qui, après deux victoires lors de leurs deux premières rencontres, étaient déjà qualifiés au coup d’envoi. En face, la Macédoine du Nord jouait pour l’honneur, surtout celui de Goran Pandev. A 37 ans, le joueur du Genoa avait en effet annoncé qu’il s’agissait-là son 122e et dernier match international avec sa sélection.

La suite après cette publicité

Dans l’autre match, les enjeux étaient, en revanche, plus intéressants. Devant l’Autriche au coup d’envoi, l’Ukraine devait tenir au moins le nul pour rester deuxième. Mais encore une fois, les hommes d’Andriy Shevchenko n’ont pas confirmé les espoirs placés en eux avant la compétition. Immédiatement pris à la gorge, les partenaires de Yarmolenko ont été mis sous pression d’entrée de jeu : trois corners concédés en à peine 10 minutes de jeu, incapables de faire plus de trois passes, beaucoup de déchet technique, les Ukrainiens ont vécu un cauchemar. Forts dans les duels, les Autrichiens n’ont logiquement pas mis très longtemps avant de trouver la faille. Et encore une fois, tout est venu du meilleur joueur de l’équipe : David Alaba. Après un premier centre dangereux (17e), le nouveau joueur du Real Madrid a fait la différence sur un corner repris victorieusement par Christoph Baumgartner (0-1, 21e).

Dépassée, l’Ukraine a dû patienter jusqu’à la 28e minute de jeu pour se procurer enfin sa première occasion franche par Yarmolenko. Et puis c’est tout. L’Autriche, quant à elle, a eu deux balles de break. La première, sur une frappe de Konrad Laimer parfaitement repoussée par Bushchan (37e). La deuxième sur un contre très mal négocié par Arnautovic dévissant face au portier adverse (42e). Au retour des vestiaires, la tension est logiquement montée d’un cran. Mais les actions chaudes n’ont pas été légion. Le score n’a d’ailleurs plus évolué. Une excellente nouvelle pour l’Autriche qui termine donc cette phase de poules à la deuxième place et se qualifie directement pour les huitièmes où elle affrontera l’Italie le 26 juin prochain (voir le tableau de la phase finale). L’Ukraine devra, de son côté, attendre la fin de cette phase de poules pour savoir si elle sera parmi les quatre meilleurs troisièmes avec 3 points.

Wijnaldum dépasse Marco van Basten

À Amsterdam, les Pays-Bas ont fait carton plein. Pour la « der » de Pandev, les Bataves ont joué le jeu. Pourtant, c’est bien la Macédoine qui pensait ouvrir le score par Ivan Trickovski avant que la VAR annule le but pour un hors-jeu logique (10e). S’en est suivi le show Memphis Depay. Très en jambes, le néo Blaugrana a signé les deux premières alertes hollandaises (non cadrées, 10e, 11e). Acculés, les Macédoniens ont encore une fois cru surprendre leurs hôtes, mais la frappe de Pandev est venue s’écraser sur le poteau droit de Maarten Stekelenburg (22e). Trois minutes plus tard, Depay a douché tout ce petit monde en ouvrant le score sur un service de Malen (0-1, 25e).

Au retour des vestiaires, pas le temps de laisser de faux espoirs aux Macédoniens. Lancé côté gauche après une bonne récupération de Berghuis, Depay a parfaitement su trouver Georginio Wijnaldum pour le but du break (0-2, 51e). Sept minutes plus tard, on a retrouvé les deux hommes et cette fois, le néo Parisien a bien suivi pour reprendre une frappe de Depay repoussée par Dimitrievski (0-3, 58e). Un doublé qui permet au milieu de terrain du Paris Saint-Germain (25 buts) de dépasser Marco van Basten et Dirk Kuyt (24 buts) et d’égaler Rafael van der Vaart au classement des meilleurs buteurs de l’histoire de la sélection. 3-0, 8 buts marqués, 2 encaissés, les Pays-Bas ont signé une excellente phase de poules. En huitièmes, ils affronteront un troisième de poule le 27 juin.

Le classement final du groupe C

Revivez le film du match Macédoine du Nord-Pays-Bas

Revivez le film du match Ukraine-Autriche

Plus d'infos

Commentaires