L’OM déclenche l’alerte rouge dans la course à l’Europe !

Par Aurélien Macedo
3 min.
Jean-Louis Gasset, sur le banc de l'OM     @Maxppp

Arrachant de justesse le nul contre Toulouse, l’OM a lâché des points précieux dans la course à l’Europe. La frustration domine dans les rangs phocéens où on a déclenché l’alerte rouge dans ce sprint final…

Une digestion difficile pour l’Olympique de Marseille. Après avoir arraché une qualification héroïque en demi-finale de Ligue Europa ce jeudi contre Benfica, les Phocéens sont tombés de haut ce dimanche contre Toulouse. Pourtant en tête dans cette partie après un but de Jean Onana (38e), Marseille verra Rasmus Nicolaisen (45e +2) et Yann Gboho (82e) renverser ce match jusqu’à ce que Faris Moumbagna aille chercher l’égalisation dans les dernières secondes (90e +2). Un match nul 2-2 qui n’arrange pas Marseille qui reste neuvième à un point de l’Olympique Lyonnais (8e) et deux longueurs de Rennes (7e).

La suite après cette publicité

Et cette déception partagée par Faris Moumbagna se retranscrit dans les rangs marseillais. Interrogé à l’issue de la partie par Prime Vidéo, Jordan Veretout a affiché la même frustration et se montre agacé par cette OM à deux visages : «nous sommes des compétiteurs, nous sommes des professionnels, on doit faire beaucoup plus après un gros match. On n’a pas le droit de faire le match qu’on a fait. On doit donner beaucoup plus, on doit s’arracher. On avait un bon coup à faire avec ces trois matches en une semaine et ne prendre qu’un point à Toulouse, avec tout mon respect pour Toulouse, ce n’est pas suffisant.» Une occasion ratée pour les Phocéens qui avaient l’occasion de reprendre la septième place avec un match en moins que Rennes et l’Olympique Lyonnais, ses concurrents dans la course à l’Europe.

À lire Pourquoi l’OM n’a toujours pas annoncé son nouveau coach

L’OM garde espoir et doit rebondir

L’ancien Nantais estime toutefois qu’il faudra faire mieux, mais que l’Olympique de Marseille n’a plus vraiment le droit à l’erreur : «on est encore dans le coup, mais on doit faire plus sur cette fin de saison, car si on continue comme ça on n’y arrivera pas. Ces matches-là, il faut les gagner. On est dans le sprint final et aujourd’hui on doit faire plus.» Abordant les cinq derniers matches de sa saison en Ligue 1, l’OM devra vite prendre des points pour garder un espoir de jouer l’Europe l’an prochain et son coach Jean-Louis Gasset est conscient qu’il faudra faire davantage : «on joue un match en retard mercredi, mercredi et dimanche on joue chez nous. Maintenant il va falloir engranger des points. On a arrêté l’hémorragie en marquant à la dernière seconde. On sait qu’au Vélodrome on a un supplément d’âme, il va falloir le faire valoir. »

La suite après cette publicité

Il est vrai que ce but de Faris Moumbagna a sauvé l’Olympique de Marseille du pire. Restant sur des défaites contre Rennes (2-0), le Paris Saint-Germain (2-0) et Lille (3-1), Marseille était à quelques secondes d’enchaîner un quatrième revers de suite en Ligue 1. Et justement, l’entraîneur Jean-Louis Gasset l’a relevé : «pas de la colère, car on a égalisé à la dernière minute, c’est une petite récompense. Par contre quand on est l’OM on doit faire mieux. Quand on mène 1-0 on ne doit pas prendre des buts sur des erreurs d’inattention. Si on rentre à 1-0 à la pause, déjà on aurait eu plus d’avance. On a essayé de gérer le temps de jeu à des joueurs qui n’étaient pas là jeudi, mais ils manquent de rythme. Il y a un déjà technique inhabituel donc la frustration est là.» Un nouveau faux-pas qui ne rassure pas dans les rangs phocéens alors que la fin de saison arrive à vive allure. Le rebond est attendu dès ce mercredi avec la réception de Nice pour entretenir le rêve européen.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité