Euro 2020 : ce qu'il faut savoir du Danemark

Régulier des compétitions internationales sur la dernière décennie, le Danemark fait son retour à l'Euro après son absence en 2016. Huitièmes de finaliste de la dernière Coupe du monde en 2018, les Rød-Hvide (Rouges et Blancs) auront à cœur de confirmer qu'ils sont devenus plus qu'un poil à gratter.

La sélection du Danemark
La sélection du Danemark ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le parcours de qualification et le groupe

Situé dans le groupe D des éliminatoires de l'Euro 2020 avec la Suisse, l'Irlande, la Géorgie et Gibraltar, le Danemark s'est montré solide en ne perdant aucun match. Par contre à l'extérieur, le bilan était décevant avec trois nuls et une victoire contre Gibraltar. Devant s'employer jusqu'au bout, les coéquipiers de Christian Eriksen ont tenu contre l'Irlande (1-1) pour obtenir leur ticket. Lors de l'Euro, le Danemark est situé dans le groupe B avec la Belgique, la Russie et la Finlande. Si les premiers semblent favoris et les troisièmes sont novices, la lutte avec la Russie risque d'être intéressante.

Le onze type :

Les qualités et faiblesses

Depuis la génération dorée des années 1990 qui a gagné l'Euro 1992 et atteint les quarts de finale de la Coupe du monde 1998, le Danemark n'avait jamais semblé aussi fort. Solide à toutes les lignes, l'équipe ne compte pas d'immense star à part Christian Eriksen et Kasper Schmeichel dans une moindre mesure mais elle ne présente pas de réelle lacune. Dans les buts, le fils de Peter Schmeichel, Kasper, est indéboulonnable et sort d'une saison pleine avec Leicester. Du côté des latéraux c'est du costaud avec Daniel Wass qui est une valeur sûre et Joakim Maehle qui s'impose doucement à l'Atalanta. Dans l'axe de la défense, le duo composé d'Andreas Christensen et de Simon Kjaer a permis d'obtenir 8 clean sheets sur les 10 derniers matches.

Équipe rigoureuse depuis quelques années, le Danemark est en train de s'affiner offensivement sous la houlette du sélectionneur Kasper Hjulmand. Si cela demande encore confirmation sur la durée, on sent une montée en puissance avec Jonas Wind qui a pris la pointe de l'attaque. En concurrence avec Kasper Dolberg, il permet au Danemark d'avoir deux joueurs référents devant. Travailleurs Martin Braithwaite et Yussuf Poulsen se sont habitués à prendre les couloirs, un poste qu'ils occupent moins souvent en club. Dans l'entrejeu, le trio Thomas Delaney, Pierre-Emile Hojbjerg, Thomas Delaney, Christian Eriksen a pris en épaisseur et en automatismes depuis la dernière Coupe du monde. Le banc est peut-être le léger point faible du Danemark mais avec des joueurs comme Jannik Vestergaard, Joachim Andersen, Oliver Abildgaard, Robert Skov, Andreas Skov Olsen et Mikel Damsgaard, il y aura un minimum de talent pour épauler les titulaires.

Le sélectionneur : Kasper Hjulmand

Coach du Danemark de 2016 à 2020, Age Hareide aurait dû emmener le Danemark à l'Euro mais il a pris en main le club norvégien de Rosenborg le 1er septembre 2020. Parti deux mois plus tôt, il laisse la main à Kasper Hjulmand. Ancien coach de Mayence et de Nordsjaelland, il a gagné le championnat danois en 2011/2012. L'homme de 49 ans qui a aussi eu un rôle de conseiller au sein d'un club ghanéen - Right to Dream - est le sélectionneur du Danemark depuis le 1er août 2020. Son bilan est très prometteur puisqu'en 10 matches, il a remporté 7 matches pour 1 nul (0-0 contre l'Angleterre) et 2 défaites (2-0 et 4-2 contre la Belgique).

Le joueur à suivre : Jonas Wind

Quand on s'imagine le Danemark, on pense davantage à Christian Eriksen qui revit depuis le début d'année 2021 à l'Inter Milan ou bien à Kasper Schmeichel toujours performant avec Leicester. Néanmoins, Jonas Wind peut devenir l'un des grands joueurs de sa nation. Formé à Copenhague dont il porte encore les couleurs, ce polyvalent avant-centre (il peut jouer un cran plus bas) sort d'une saison pleine avec 16 buts et 7 passes décisives en 30 matches. La saison dernière, il avait d'ailleurs été l'artisan de la campagne de Copenhague jusqu'en quart de finale de Ligue Europa (défaite 1-0 après prolongation contre Manchester United). Promis à un grand avenir, il devrait s'exporter prochainement dans l'un des cinq plus grands championnats. Celui qui compte déjà 6 capes et 3 buts depuis ses débuts en sélection en octobre dernier est déjà important en sélection et un Euro 2020 brillant pourraient lui accorder encore plus de lumière.

La liste des 26 :

Gardiens :

Kasper Schmeichel (Leicester), Jonas Lössl (Everton) et Frederik Ronnow (Schalke 04)

Défenseurs :

Simon Kjaer (AC Milan), Andreas Christensen (Chelsea), Jannik Vestergaard (Southampton), Joachim Andersen (Fulham), Zanka (Copenhague), Daniel Wass (Valence), Jens Stryger Larsen (Udinese), Joakim Maehle (Atalanta) et Nicolai Boilesen (Copenhague)

Milieux :

Christian Eriksen (Inter Milan), Thomas Delaney (Borussia Dortmund), Pierre-Emile Hojbjerg (Tottenham), Mathias Jensen (Brentford), Anders Christiansen (Malmö) et Christian Norgaard (Brentford)

Attaquants :

Kasper Dolberg (OGC Nice), Jonas Wind (Copenhague), Andreas Cornelius (Parme), Martin Braithwaite (FC Barcelone), Robert Skov (Hoffenheim), Mikkel Damsgaard (Sampdoria), Yussuf Poulsen (RB Leipzig) et Andreas Skov Olsen (Bologne)

Plus d'infos

Commentaires