Euro 2021 : la grosse mise au point d'Aleksander Čeferin

Dans quelques mois, l'Euro va se jouer. Beaucoup de questions étaient encore en suspens avec la crise liée au coronavirus. Aleksander Čeferin, le président de l'UEFA, a levé certains doutes.

Alexander Ceferin durant un meeting de l'UEFA début mars 2020
Alexander Ceferin durant un meeting de l'UEFA début mars 2020 ©Maxppp

Dans quelques mois, l'Euro 2020, oui, il a gardé son nom, devrait bien se jouer. Toutefois, on ne savait pas encore quand, comment et où. Cette dernière question était importante puisque cette édition était une petite révolution. Selon les voeux de Michel Platini, qui était président de l'Union européenne des associations de football (UEFA) à l'époque, cet Euro allait se jouer dans douze villes différentes (Amsterdam, Bakou, Bilbao, Bucarest, Budapest, Copenhague, Dublin, Glasgow, Londres, Munich, Rome et Saint-Pétersbourg).

La suite après cette publicité

Avec la pandémie de coronavirus, tout a été chamboulé, l'Euro donc décalé et la question demeurait concernant les villes hôtes. Ce doute a été levé ce mercredi par Aleksander Čeferin, le président de l'UEFA en personne, dans un communiqué : « l'UEFA s'est engagée à organiser l'EURO 2020 dans les 12 villes initialement prévues. L'EURO est la compétition phare du football des équipes nationales en Europe et constitue une source vitale de financement pour le développement du football de base et au sens large ».

Čeferin pense aux supporters

Pour lui, nul doute que les choses changeront favorablement concernant la Covid-19. « Je suis optimiste sur le fait que les choses seront très probablement très différentes en ce qui concerne le virus à mesure que nous nous rapprochons du tournoi et il est important que nous donnions aux villes hôtes et aux gouvernements autant de temps que possible pour formuler une image précise de ce qui sera possible en juin et juillet », a-t-il poursuivi.

Enfin, concernant les fans, qui font partie intégrante du tournoi et surtout de l'économie du football sur ce genre de compétition. Une nouvelle fois, l'optimisme semble de mise. « Les fans sont une grande partie de ce qui rend le football spécial et cela est vrai pour l'Euro autant que pour n'importe quel match. Nous devons nous accorder le maximum d'espace pour permettre leur retour dans les stades », espère-t-il. Que de bonnes nouvelles donc, pour les fans de foot !

Plus d'infos

Commentaires