Real Madrid : le premier rendez-vous colossal de Vinicius Junior et Rodrygo

Arrivés au club après la dernière Ligue des Champions remportée par les Merengues, les deux Brésiliens sont particulièrement attendus au tournant pour la finale contre Liverpool.

Rodrygo et Vinicius après le match face à Manchester City au Bernabéu
Rodrygo et Vinicius après le match face à Manchester City au Bernabéu ©Maxppp
La suite après cette publicité

« On a Rodrygo et Vinicius ». Si l'échec dans le dossier Mbappé a fait enrager bon nombre de fans du Real Madrid, ils se sont tout de même consolés en se disant que dans leur effectif, ils ont aussi quelques jeunes intéressants, et plus particulièrement à des postes qu'aurait pu occuper le Français. Il faut dire que cette saison, le deuxième a été particulièrement bon et régulier, pendant que le premier a été un peu plus intermittent, mais a frappé fort sur la fin de saison avec ce match face à City, entre autres. Samedi soir, les deux vont vivre leur première finale européenne avec les Merengues, et espèrent bien faire mal aux Reds.

Le trac ? Probablement pas. Les deux hommes se sont distingués par leur culot et ont prouvé que dans les moments décisifs, leurs jambes ne tremblent pas plus que ça. Chacun a un registre différent, mais au final, les deux sont de plus en plus efficaces et parviennent à épurer leur jeu au fur et à mesure que leur carrière avance. Vinicius n'hésite ainsi pas à prendre le ballon et s'en aller jouer des un contre un, étant la définition même du joueur vertical, obsédé par le fait d'aller de l'avant, briser des lignes et faire mal à l'adversaire dans ses premiers mètres. Rodrygo lui a un style un peu plus posé, n'hésite pas à calmer le tempo par exemple, mais est capable d'évoluer dans plein de registres différents : finisseur, créateur, playmaker, et sortir de nulle part pour planter un couteau dans le dos de son adversaire.

Prouver qu'ils ont leur place aux côtés des futurs grands

Au-delà de l'enjeu du match et du prestige que représente une victoire finale dans une telle compétition, il y a aussi, chez les deux hommes, la volonté de prouver. Montrer que oui, les deux font partie des joueurs les plus prometteurs de la planète bien qu'on ne parle pas si souvent d'eux et que parfois, on a même évoqué leur nom de façon très péjorative, surtout dans le cas de Vinicius. De bonnes prestations de leur part dans une telle rencontre et un titre européen au bout ; ce que des joueurs comme Kylian Mbappé, Erling Haaland, Pedri, Ansu Fati, João Félix ou Phil Phoden, leurs "concurrents", n'ont pas réussi à faire pour le moment. Au-delà de leurs qualités techniques et de leur talent qui sautent aux yeux, les deux sont avant tout de véritables bourreaux de travail. A des années-lumière du cliché du Brésilien fêtard et pas toujours sérieux à l'entraînement. Tous deux travaillent d'ailleurs avec des préparateurs physiques particuliers, ne se contentant ainsi pas des séances d'entraînement de Valdebebas.

« Nous ne voulons pas que Rodrygo devienne musclé, mais que ses mouvements soient de plus en plus puissants et explosifs », confiait son préparateur Marcel Duarte en septembre 2020, expliquant que ça prendrait un peu de temps avant que le joueur formé à Santos arrive à maturation. Son but de la tête face à Manchester City au Bernabéu est la preuve qu'il arrive, lui qui confiait, pour Globoesporte, travailler son jeu de tête et ses qualités athlétiques pour être plus dominant de ce côté là. Quant à Vinicius Junior, on a déjà évoqué à plusieurs reprises sa préparation intense lors de l'été 2021, où en plus d'avoir progressé sur le plan physique, il a aussi développé de nouveaux mécanismes de tir qui lui permettent d'être plus redoutable face au but.

Une tête bien vissée sur les épaules

La préparation mentale est tout aussi importante, et en plus d'être sous la houlette d'une figure bienveillante - bien qu'exigeante - comme Carlo Ancelotti, les deux joueurs de la Canarinha sont particulièrement bien entourés une fois qu'ils sont loin du Bernabéu et de Valdebebas, avec une base familiale solide et soudée. Un entourage très sain et très discret. Rodrygo est notamment très proche de son père qui n'a que 37 ans, avec qui il vit, il regarde des matchs et joue même aux jeux vidéo. C'est aussi lui qui l'accompagne aux entraînements. Les deux ailiers sont très appréciés dans le vestiaire, notamment parce qu'ils font partie des principaux responsables de la bonne ambiance qui y règne. Ils partagent aussi du bon temps en dehors des terrains, souvent rejoints par leur compatriote Éder Militão.

Une vie plutôt équilibrée et tout à fait compatible avec la pratique du sport d'élite, qui leur permet de s'épanouir sur et en dehors des terrains, et de rester concentrés sur le football. Samedi soir, les deux ont donc toutes les cartes entre leurs mains pour confirmer leur talent aux yeux du monde. « Je pense déjà à la finale, j'ai en tête ce que je dois faire et ne pas faire », lançait Vinicius lors du media day du Real Madrid plus tôt dans la semaine, confiant tout de même être « un peu nerveux ». S'il est assuré d'être titulaire, Rodrygo lui est en concurrence avec Asensio ou Valverde et pourrait entrer en jeu en cours de match, étant une arme offensive terrible pour Carlo Ancelotti. Peut-être pour la première Ligue des Champions de leur carrière.

Pour la finale de Ligue des Champions, nous vous offrons en exclusivité avec notre partenaire Unibet un bonus de 200€ avec le code FMUNI. Créez votre compte dès aujourd’hui et misez 200€ sur une victoire du Real Madrid pour tenter de remporter 680€ (cote à 3,40). (cotes soumises à variation)

Plus d'infos

Commentaires