PSG : des seconds rôles qui n'ont pas déçu

Sans Neymar, Mbappé, Di Maria, Verratti ou encore Kean, le PSG ne s'est pas loupé à Bordeaux. Les habituels seconds couteaux ont su assurer l'essentiel et Mauricio Pochettino a rappelé qu'il comptait sur tout le monde jusqu'à la fin de la saison.

Pablo Sarabia félicité après son but à Bordeaux
Pablo Sarabia félicité après son but à Bordeaux ©Maxppp
La suite après cette publicité

Sans ses stars, le Paris Saint-Germain pouvait craindre plus que prévu son déplacement à Bordeaux. De là à dire que les Girondins étaient favoris, il y avait un gouffre que personne n'a cherché à franchir bien sûr. D'ailleurs, le onze concocté par Mauricio Pochettino serait aligné par 90 % des équipes de Ligue 1. Toutefois, au cœur d'une saison compliquée sur la scène nationale, cette version du PSG ne présentait pas vraiment de certitudes. Un duo Danilo-Gueye à la récupération, Rafinha à la baguette, Draxler et Sarabia sur les côtés, autant de joueurs qui ont rarement donné satisfaction ces derniers mois.

Et pourtant, le PSG a livré une très bonne première période, pleine de maîtrise, bien aidé par des Bordelais totalement inoffensifs. Gueye était omniprésent à la récupération, Danilo a eu moins de déchet technique, Rafinha était très présent, Draxler a animé son couloir et Sarabia a retrouvé l'efficacité offensive qui avait caractérisé sa première saison à Paris. Tout cela s'est un peu évanoui après la pause, mais le principal avait été réalisé avec le but de l'Espagnol. Alors que le sprint final est lancé, le PSG s'est retrouvé un banc de touche au meilleur moment.

Pochettino ravi de la performance des habituels remplaçants

En conférence de presse, Mauricio Pochettino a tenu à saluer ses hommes. « Je suis content parce qu’avec beaucoup d’absents, ceux qui jouent moins ont pu prouver leur importance. Nous l’avions déjà montré à Dijon. Le football est un sport collectif, tous les membres de l’équipe sont importants. Il faut respecter tout le monde. Je suis fier d’avoir une équipe des joueurs qui continuent de travailler malgré la frustration de ne pas jouer. Je suis satisfait du rendement de l’équipe, même si ce n’est pas parfait. On a perdu contre Lorient (2-3) et Monaco (0-2) avec des équipes différentes. Je suis content du travail fait par tous les joueurs, peu importe leur temps de jeu », a-t-il lancé.

Sûrement soulagé de cette victoire importante, l'entraîneur argentin va bientôt pouvoir récupérer l'intégralité de son effectif. Neymar, dont « l'évolution est plutôt favorable », est espéré pour le match de Ligue des Champions contre le FC Barcelone, Mbappé ne sera plus suspendu, Di Maria et Verratti se rapprochent d'un retour. La ligne de conduite est claire : il faudra gagner tous les matches de Ligue 1 pour être champion. C'est l'objectif fixé par Pochettino. « Il reste 10 matches à jouer et on sait que, si on gagne les 10 matches, avec les confrontations directes, on sera champion. » Il n'y a plus qu'à.

Plus d'infos

Commentaires