PSG : cinq choses à savoir sur la pépite portugaise Vitinha

Première recrue estivale du Paris Saint-Germain, Vitinha (22 ans) est l'une des dernières révélations du FC Porto. Auteur d'une saison solide, il a connu une trajectoire impressionnante depuis quelques mois. Focus.

Vitinha avec le FC Porto
Vitinha avec le FC Porto ©Maxppp
La suite après cette publicité

La révélation de la saison à Porto

Resté l'été dernier alors qu'il n'était pas l'option numéro un dans l'esprit de Sérgio Conceição, Vitinha est vite devenu déterminant avec les Dragons. En 47 matches disputés, il a inscrit 4 buts et délivré 5 offrandes tout en s'affirmant comme l'un des cadres d'une équipe qui a remporté la Coupe et le Championnat Portugais. Doué techniquement et capable de faire de vraies différences par la passe ou le dribble, le droitier au gabarit de poche (1m72) s'est montré polyvalent en jouant relayeur, en tant que numéro dix ou ailier gauche. Un élément avec un large éventail pour celui qui a été élu meilleur joueur du mois du championnat portugais en décembre, janvier et mars.

Un passage anecdotique en Premier League

Pas forcément réputé pour ses qualités de formateur, même si ça tend à changer depuis quelques mois, Sérgio Conceição avait laissé partir Vitinha en prêt avec option d'achat à Wolverhampton pour qu'il obtienne du temps de jeu en septembre 2020. Resté un an en Angleterre, il n'a pas marqué l'histoire des Wolves avec 22 rencontres à son actif pour 1 but et 1 offrande. Baladé entre le poste de milieu relayeur et milieu offensif, il n'avait pas réussi à s'adapter au style de la Premier League et a fait son retour au FC Porto. Bien lui en a pris puisque son second passage au Portugal a donné une véritable impulsion à sa carrière.

Il a gagné la Youth League mais...

Produit de la formation du FC Porto, Vitinha était de l'aventure lors de la saison 2018/2019 en Youth League. Sorti en tête de son groupe face au Lokomotiv Moscou, Galatasaray et Schalke 04, le club portugais a ensuite éliminé Tottenham (2-0), Midtjylland (3-0), Hoffenheim (3-0) et Chelsea (3-1) pour l'emporter. Remplaçant lors de cette compétition où il a délivré une offrande en huit matches, il n'est même pas entré en jeu lors de la finale. À l'époque, il était dans l'ombre de Fabio Vieira, Romario Baro et Fabio Silva. Si le premier cité s'en sort plutôt bien puisqu'il va s'engager avec Arsenal, Vitinha a depuis montré tout son potentiel et récupéré le retard qu'il avait.

Déjà international avec le Portugal

Depuis un an, Vitinha a pris une autre dimension. Sorti d'un joli Euro U21 où il a été finaliste malheureux contre l'Allemagne, le Portugais a pu goûter aux joies de l'équipe première. Appelé pour la première fois en mars dernier à la dernière minute à la suite de la blessure de Ruben Neves afin de disputer les barrages pour la Coupe du monde 2022, il compte désormais 3 capes. Entré en fin de match contre la Macédoine du Nord pour célébrer cette qualification, il a aussi joué contre la Tchéquie (2-0) et la Suisse (0-1). Désormais, l'objectif est clair pour lui : rester dans le groupe et participer au Mondial Qatari. En 2017, il avait d'ailleurs remporté l'Euro U17 avec le Portugal.

Le PSG a éteint la concurrence

Alors que le dossier semble bouclé et que le Paris Saint-Germain va régler sa clause libératoire de 40 millions d'euros, Vitinha a pourtant été dans le viseur d'autres formations prestigieuses. En effet, Manchester United, dont la piste préférentielle reste Frenkie de Jong, le FC Barcelone ou bien encore Arsenal ont été liés au milieu offensif portugais de 22 ans. Incisif, le club de la capitale a été convaincu de régler les 40 millions d'euros de la clause libératoire de Vitinha, ce qui a facilité la conclusion de ce transfert.

Plus d'infos

Commentaires