Premier League : Liverpool et Manchester United se font détruire avec le Project Big Picture

Le Project Big Picture porté par Manchester United et Liverpool fait énormément parler outre-Manche. Et sans surprise, la levée de boucliers contre Reds et Red Devils est de rigueur.

Le ballon de la Premier League 2019-2020
Le ballon de la Premier League 2019-2020 ©Maxppp

En ces temps de nouvelles mesures favorisant l’essor des clubs les plus puissants d’Europe (évocation d’une ligue fermée) pensées par les dirigeants de la planète football, le Project Big Picture ne passe pas du tout en Angleterre. Pour rappel, Manchester United et Liverpool sont à l’initiative d’un projet né en 2017 et remis sur le devant de la scène suite à la crise du coronavirus. Le but de ce projet, selon les deux géants de Premier League, est de chambouler le format actuel du championnat et d’assurer l’avenir financièrement parlant.

La suite après cette publicité

En clair, ils veulent qu’il n’y ait plus que 18 clubs en Premier League afin d’éviter de trop chambouler l’élite du football britannique. De plus, deux des coupes nationales mises en jeu, la Carabao Cup et le Community Shield, pourraient être supprimées. Enfin, l’idée serait aussi de donner davantage de pouvoirs aux formations les plus anciennes du championnat, à savoir Arsenal, Everton, Liverpool, Manchester United, Tottenham, Chelsea, Manchester City, Southampton et West Ham. Neuf écuries qui auraient alors le pouvoir de voter des décisions pour le reste du championnat si 6 d’entre elles sont d’accord.

Et sans surprise, tout ceci a fait bondir le monde du football anglais, ainsi que la presse locale. Le Telegraph parle ainsi de « projet mort né », le Daily Express prévient que toute cette affaire « pourrait se terminer devant les tribunaux » et le Daily Star, spécialiste des titres saignants, écrit que MU et Liverpool « vont se faire lyncher et que ça va tourner au bain de sang. »

Tout le monde est contre

De son côté, Skysports annonce que la fédération anglaise (FA) est clairement contre ce projet, tandis que la BBC ajoute que West Ham, pourtant cité parmi les 9 clubs pouvant être avantagés, a fait savoir sa désapprobation. Enfin, cette affaire a même fait réagir le gouvernement.

« En ce qui concerne le soutien aux clubs, la Premier League et l’EFL (ligue regroupant les 72 clubs des 2e, 3e et 4e divisions anglaises) nous ont assuré qu'elles n'avaient aucune intention de laisser un club de l'EFL faire faillite à cause du Covid et nous savons qu'ils ont les moyens d'empêcher que cela se produise dans le cadre des mécanismes existants. Nous exhortons vivement la Premier League et l'EFL à continuer à travailler de manière constructive pour proposer un ensemble de soutien pour toute la famille du football », a ainsi déclaré un porte-parole du gouvernement à la BBC. Liverpool et Manchester United sont prévenus !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires