Bordeaux : Jean-Louis Gasset explique ce qu'il attend de Hatem Ben Arfa

Hatem Ben Arfa est très attendu du côté des Girondins de Bordeaux. Présent en conférence de presse ce jeudi, Jean-Louis Gasset a évoqué son plan pour son nouveau n° 8.

Hatem Ben Arfa en zone mixte
Hatem Ben Arfa en zone mixte ©Maxppp
La suite après cette publicité

Les Girondins de Bordeaux, très discrets pendant tout le mercato estival, ont décidé de s'offrir un joker, libre de tout contrat, en la personne de Hatem Ben Arfa (33 ans). Sans contrat depuis la fin de son aventure avec Valladolid, le milieu offensif s'annonce comme une inconnue, surtout sur le plan physique. Interrogé en conférence de presse ce jeudi, son nouvel entraîneur Jean-Louis Gasset a donné des éléments plutôt rassurants sur la forme de l'international tricolore (15 sélections, 2 réalisations).

«Hatem Ben Arfa est pas mal physiquement, il est fit ! Il travaillait de son côté avec un préparateur physique, donc son niveau est acceptable. (...) J’attends de Ben Arfa qu’il retrouve le rythme, car il a eu un arrêt assez conséquent. Il n'a rien perdu de son talent. Il a des fulgurances à l’entraînement... J’avais dit que c’était un génie, ça l’est toujours ! Mais dans le football, le physique est très important», a-t-il d'abord lâché, expliquant qu'il serait du déplacement à Marseille samedi (7e journée de Ligue 1).

Un facteur X en puissance

L'expérimenté technicien bordelais attend de son n° 8 qu'il prenne aussi un certain leadership auprès d'un groupe plutôt jeune et soit capable d'apporter un plus à la ligne d'attaque girondine. «Ben Arfa doit faire progresser les jeunes, il doit bonifier la ligne d’attaque. C’est un joueur qui peut débloquer des matches, faire des passes décisives. Il va nous amener un gros plus, qui pourra peut-être nous donner un peu plus d’ambition», a-t-il lancé.

Et si certains en doutaient, JLG a assuré que le natif de Clamart était extrêmement motivé par ce nouveau défi en Ligue 1, après des passages à l'OL, l'OM, à Nice, au PSG et à Rennes. «Hatem Ben Arfa est un garçon qui ne parle pas beaucoup, mais, à travers son visage, on voit s’il est bien ou pas. S’il n’est pas bien, il vous le fait comprendre. Là, je sens qu’il a envie, qu’il est motivé. Il a tout fait pour venir travailler avec nous !», a-t-il conclu. On a hâte de juger sur pièces.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires