Lamine Gassama : «Partir ou rester, tout est envisageable aujourd'hui»

Par Dahbia Hattabi
4 min.
Lamine Gassama : «Partir ou rester, tout est envisageable aujourd'hui» @Maxppp

Libre en juin prochain, Lamine Gassama se prépare à vivre un mercato agité. Pour Foot Mercato, le défenseur du FC Lorient a accepté d'évoquer cette période charnière pour son avenir.

Une année 2016 synonyme de tournant. Pour Lamine Gassama, cette nouvelle année sera décisive. Avec Lorient tout d'abord où le maintien est la priorité : «On veut essayer de faire aussi bien que la deuxième partie de saison et pourquoi pas terminer dans les dix premiers». Mais si le jeune homme de 26 ans est toujours impliqué, il est aussi conscient qu'il pourrait vivre une deuxième partie de saison loin de la Bretagne lui dont le contrat prend fin dans six mois. Et a priori, l'ancien Lyonnais ne devrait pas s'éterniser plus longtemps à Lorient. Une prolongation de contrat n'est pas à l'ordre du jour comme il nous l'a confié : «On n'a toujours pas parlé d'une prolongation. On a plus parlé d'un éventuel départ si j'avais l'opportunité d'avoir une offre pendant le mercato. Mais on n'a jamais parlé d'une prolongation». Une option qu'il aurait envisagée sérieusement comme il l'avoue : «J'aurais étudié la proposition, j'aurais regardé si c'était bien pour moi de rester à Lorient. Aujourd'hui, la question ne se pose pas puisque je ne pense plus faire partie du projet. Pour moi, ce sera soit partir en janvier ou en juin».

La suite après cette publicité

Comme nous vous l'avons annoncé il y a quelques jours, plusieurs clubs se sont penchés sur son cas dont Sunderland. Mais comme nos confrères de L'Équipe l'ont révélé, le clan Gassama a repoussé une première offre du club anglais. Le principal intéressé explique les raisons de son refus : «C'est au niveau des conditions que ça a bloqué. Pour moi, c'était difficile d'aller à Sunderland sans garanties, c'est-à-dire dans un premier temps par rapport au maintien vu qu'ils sont actuellement dix-neuvième. Donc pour moi c'était assez difficile d'y aller même si pour moi ça reste un rêve de jouer en Angleterre. On n'a pas su se mettre d'accord sur quelques petits détails». Des détails financiers ? «Non, j'avais un bon contrat de 4 ans et demi (jusqu'en 2020). C'était intéressant. Après, j'aurais voulu mettre différentes clauses dans un premier temps par rapport au maintien ou à une éventuelle descente. Sur ce point-là, on n'a pas su se mettre d'accord. Donc j'ai préféré ne pas me précipiter et ne pas accepter dans un premier temps».

À lire Ligue 1 : l’OM met la pression sur Lens, Reims retourne Lorient grâce à un triplé de Balogun

Sunderland, la piste la plus chaude

D'autant que d'autres clubs le suivent. Southampton, Malaga, Bâle et Hoffenheim apprécient son profil d'après nos informations. Des intérêts qu'il ne dément pas : «Avec Hoffenheim comme avec les autres clubs, on en est toujours au même stade. Je pense qu'Hoffenheim peut se décider durant ce mercato. Les autres, je pense qu'ils veulent attendre le mois de juin. Pour le moment, la seule offre que j'ai eue venait de Sunderland la semaine dernière. Ça reste la piste la plus chaude». Et en cas nouvelle offre avec des conditions qui lui plaisent, Gassama ne ferme pas la porte : «Ça pourrait se faire». Mais il est aussi conscient que son choix ne dépend pas que de lui : «Même si j'ai mon mot à dire, ça sera aussi en fonction de ce que le club décide. Ils avaient déjà accepté l'offre de Sunderland. Si je sens que mon temps de jeu diminue, je ne prendrais pas de risque et je partirais peut-être».

La suite après cette publicité

Ce week-end, Lamine Gassama n'a pas été convoqué pour le match de Coupe de France face à Tours. «Pour le moment, je vis bien cette situation. Ça ne me dérange pas plus que ça. Si j'ai la chance de trouver une solution pendant le mercato, je ferais le maximum pour trouver un club. Si je reste à Lorient, je ferais aussi le maximum pour que l'on se maintienne et que je puisse partir dans un nouveau club l'été prochain». Si l'ancien de l'OL n'exclut rien, il a quand même une idée du genre de clubs qu'il aimerait rejoindre cet hiver ou l'été prochain : «Honnêtement, j'étudie toutes les propositions. Cela dépendra des ambitions et des objectifs sportifs si j'ai la chance d'aller dans un autre championnat. Après, c'est vrai que l'Angleterre me fait rêver. Même si je sais que si je vais en Angleterre c'est pour jouer le maintien, il y a de grosses affiches et de gros matches à jouer. Je pense si j'ai le choix, je privilégierais peut-être le haut de tableau dans un autre pays plutôt que le maintien. Partir ou rester, tout est envisageable aujourd'hui». Le message est clair !

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité