OM - ASSE : les notes du match

Au terme d'un match rondement mené, l'AS Saint-Etienne obtient un probant succès à l'Orange Vélodrome (2-0). Les Verts sont plus que jamais leaders de Ligue 1.

L'AS Saint-Etienne et Jessy Moulin l'emportent à Marseille
L'AS Saint-Etienne et Jessy Moulin l'emportent à Marseille ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ce jeudi soir, l'Olympique de Marseille recevait l'AS Saint-Etienne à l'Orange Vélodrome en match en retard de la 1ère journée de Ligue 1. L'OM, qui a le vent en poupe après son succès face au PSG (1-0), visait un troisième succès consécutif cette saison. Côté stéphanois, les hommes de Claude Puel, déjà victorieux de Lorient et Strasbourg sur le même score (2-0), comptaient bien donner du fil à retordre aux Olympiens à domicile. Pour cette affiche, André Villas-Boas devait composer avec les absences de Jordan Amavi (suspendu) et Nagatomo (pas qualifié) et s'appuyait sur un 4-3-3 avec la titularisation notamment de Leonardo Balerdi au poste de latéral gauche.

Claude Puel alignait de son côté un 4-2-3-1 avec le seul Charles Abi en pointe. Les Verts prenaient rapidement le contrôle des opérations, Maçon sur la gauche distillait un excellent centre pour Hamouma qui ajustait Mandanda de près (0-1, 6e). Vexé, l'OM essayait de partir à l'assaut des buts stéphanois. Sanson récupérait le cuir côté gauche et centrait pour Thauvin qui ne redressait pas suffisamment son ballon (11e). Les Verts manquaient le break. Sur une belle ouverture dans le dos de Balerdi, Bouanga butait sur Mandanda, le ballon revenait sur Aouchiche dont la tentative était contrée par Bouanga (16e).

Le plan de Saint-Etienne a fonctionné à merveille

Au bord de la rupture, la défense marseillaise était aux abois en début de match. Juste avant la pause, l'OM se procurait une grosse opportunité avec Sanson qui lançait Thauvin dans la surface dont la frappe était déviée par Fofana en corner (40e). Au retour des vestiaires, André Villas-Boas décidait d'injecter du sang neuf dans ses rangs avec les entrées d'Aké et Sarr (46e). Des entrées en jeu qui faisaient du bien indéniablement à l'OM. Payet lançait dans la surface Thauvin dont le centre trouvait Aké.

La reprise du jeune phocéen heurtait la transversale (54e). Les Olympiens accéléraient le tempo et Payet côté gauche centrait pour Sanson qui ratait le coche (56e). L'ASSE opérait en contres après l'heure de jeu et Bouanga à deux reprises butait sur Mandanda (69e, 70e). Les Verts réalisaient le break suite à une superbe accélération de Nordin qui décalait Bouanga dont la frappe ne laissait aucune chance à Mandanda (0-2, 75e). En fin de match, Thauvin enroulait bien son ballon sur coup-franc et obligeait Moulin à s'employer (89e). Grâce à ce troisième succès sur le score de 2-0, l'AS Saint-Etienne s'emparait de la place de leader du championnat.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.

L'homme du match : Maçon (8) : énorme performance du jeune latéral gauche, intenable ce soir et passeur décisif dès la 3e minute de jeu à la suite sur ce centre à ras de terre pour Hamouma, qui ne se faisait pas prier pour convertir ce ballon en but (6e). Aussi performant défensivement qu'offensivement, ce dernier intervenait magnifiquement bien devant Sanson qui partait vers le but (20e), puis dans les pieds de Thauvin (49e). L'homme du match ne perdait pas le fil au cours du second acte et continuait son festival. Un match référence.

OM

  • Mandanda (4,5) : le portier olympien ne peut que constater les dégâts sur l'ouverture du score de Romain Hamouma (0-1, 6e). L'international français s'interpose bien dans les pieds de Bouanga (16e). Le champion du monde sauve les siens à deux reprises face à Bouanga (69e, 70e). Le gardien marseillais doit rendre les armes sur la magnifique frappe de Bouanga (0-2, 75e).

  • Sakai (4) : le latéral droit nippon a manqué de vigilance sur le débordement de Maçon qui amène l'ouverture du score d'Hamouma (0-1, 6e). En difficulté comme l'ensemble de ses partenaires en défense, l'intéressé a permuté couloir gauche après vingt-cinq minutes de jeu. L'international japonais a disparu de la circulation au retour des vestiaires. Remplacé à la 78e par Rocchia qui n'a rien apporté sur ses quelques minutes de jeu.

  • Alvaro Gonzalez (4) : le défenseur espagnol laisse tout loisir à Hamouma d'armer sa frappe sur l'ouverture du score des Verts (0-1, 6e). L'intéressé s'est repris par la suite avec des interventions bien senties. L'ancien joueur de Villarreal n'a jamais rien lâché mais n'a pas pu colmater la brèche laissée par Caleta-Car sur le deuxième but stéphanois (75e).

  • Caleta-Car (4) : le défenseur central croate est trop laxiste sur le marquage d'Hamouma sur l'ouverture du score stéphanoise (0-1, 6e). Des erreurs inhabituelles de sa part dans la relance qui auraient pu coûter beaucoup à son équipe. Totalement dépassé par la vitesse de Nordin sur le deuxième but stéphanois (0-2, 75e).

  • Balerdi (3) : titularisé à la surprise générale couloir gauche, le défenseur argentin a totalement raté son entame de match. Souvent pris dans son dos, l'intéressé a mis sa défense en difficulté. Après vingt-cinq minutes chaotiques, il a permuté avec Sakai pour s'installer côté droit. Son calvaire s'est arrêté à la pause. Remplacé à la 46e par Sarr (4,5) qui s'est montré très actif dans son couloir et a essayé de combiner avec Thauvin.

  • Rongier (4) : l'ancien milieu du FC Nantes n'a pas pu prendre le jeu de son équipe à son compte. Il faut dire que l'attitude des milieux stéphanois l'a empêché de se projeter. Malgré quelques belles orientations de jeu, son apport a été réduit à néant dans le premier acte. Ce ne fut guère mieux au retour des vestiaires où il a été plutôt discret. Remplacé à la 78e par Strootman

  • Kamara (4) : le numéro quatre olympien n'a pas su son influence habituelle dans l'entrejeu. Gêné par le pressing stéphanois, il a été en souffrance dans la récupération du ballon notamment. Ce ne fut guère mieux au retour des vestiaires, ses partenaires privilégiant les côtés pour développer leurs attaques.

  • Sanson (4,5) : le meilleur marseillais dans le premier acte. Très mobile, l'ancien Héraultais parvient toujours à se projeter et à semer la zizanie grâce à la qualité de ses appels. Très bon techniquement, il est capable de casser des lignes par ses transmissions et ses accélérations. Averti à la 45+2. Le milieu olympien se loupe totalement sur un excellent centre de Payet (56e). Remplacé à la 70e par Germain qui n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent.

  • Thauvin (5) : installé couloir droit, l'international français n'a pas eu son rayonnement habituel dans le premier acte. Même s'il a essayé d'apporter de la percussion sur son côté, l'ailier marseillais gâche deux belles opportunités (11e, 40e). Le champion du monde a profité de l'entrée de Bouna Sarr pour se projeter encore plus vers l'avant. Son centre pour Aké aurait pu être décisif (54e). Malgré une volonté évidente, le principal protagoniste n'a jamais réussi à percer le coffre-fort stéphanois. Son superbe coup-franc a été bien détourné en corner par Moulin (89e).

  • Lopez (3,5) : positionné en faux numéro neuf au début de la rencontre, l'intéressé a essayé de profiter de sa liberté pour se balader sur tout le front de l'attaque marseillaise. Malheureusement pour lui, ses initiatives n'ont pas été couronnées de succès. Remplacé à la 46e par Aké qui rate l'immanquable sur une offrande de Thauvin (54e). Par la suite, la jeune pépite marseillaise a un peu disparu de la circulation.

  • Payet (4,5) : titularisé sur le flanc gauche de l'attaque phocéenne, le numéro dix olympien a souvent dû se recentrer pour participer au jeu. Sa qualité dans les transmissions est intéressante pour son équipe même si elle ne s'est pas traduite par des situations dangereuses. Plus actif au retour des vestiaires, son excellent centre pour Sanson aurait pu être décisif (56e). Très présent sur le flanc gauche, le numéro dix a essayé de proposer de la variation dans le jeu de son équipe. En vain.

AS Saint-Etienne

  • Moulin (7) : auteur d'une passe hasardeuse dans l'axe qui aurait pu coûter très cher (14e), puis d'une sortie aérienne non-maîtrisée (21e), le dernier rempart ne commençait guère bien son match. Il se jetait toutefois bien dans les pieds de Sanson lancé en profondeur (26e) et réalisait quelques belles parades (67e, 89e). Tout heureux lorsque sa barre transversale lui souriait sur cette déviation d'Aké (54e). Rassurant pour sa défense dans ses sorties aériennes. Son troisième clean-sheet de la saison.

  • Debuchy (non-noté) : remplacé à la 8e par Moueffeck (6) qui faisait une très bonne entrée et était décisif sur plusieurs interventions défensives (22e, 32e). Néanmoins parfois pris dans son dos par les montées offensives de Sakai (35e).

  • Fofana (6,5) : le très convoité Fofana était omniprésent dans les duels aériens (3e, 15e,). Un retour incroyable devant Thauvin après cette erreur de Kolodziejczak (40e). Un match à l'image de ses dernières sorties, solide et convaincant.

  • Kolodziejczak (5) : peu mis en difficulté jusqu'à cette hésitation qui n'était pas loin de profiter à Thauvin mais le retour héroïque de Fofana sauvait les Verts (40e). Bien placé sur cette action qui mettait un terme à l'offensive olympienne (57e).

  • Maçon (8) : voir ci-dessus.

  • Camara (5,5) : s'il était l'un des Stéphanois les moins en vue, le jeune milieu de terrain formé au club faisait parler sa qualité de passe sur cette belle ouverture pour Aouchiche (38e). Un match toutefois bien géré par ce dernier, solide dans les duels.

  • Neyou (4,5) : celui qui avait fait une très bonne entrée lors de la finale de Coupe de la Ligue perdue contre le PSG, avait cette fois-ci du mal à rentrer dans son match et n'avait pas l'impact espéré dans ce milieu de terrain. Remplacé à la 71e par Douath qui se sacrifiait pour conserver le score, et obtenait un carton jaune (85e).

  • Bouanga (7,5) : l'homme en forme de cette équipe stéphanoise, aligné au poste de milieu droit, mettait la panique dans la défense marseillaise. Pas loin d'offrir une balle de but à Aouchiche, malchanceux sur le coup (16e). Il perdait néanmoins son face à face contre un Mandanda bien placé (70e), avant d'être récompensé sur cette sublime contre-attaque menée par Nordin qui délivrait un caviar de passe. Bouanga ne perdait pas son sang-froid et envoyait un missile qui laissait Mandanda sans réaction (75e).

  • Hamouma (7) : d'entrée de jeu, l'un des plus anciens de l'effectif était décisif en reprenant parfaitement du plat du pied gauche ce centre précis d'Yvan Maçon, qui qui permettait aux Verts d'ouvrir le score (6e). Très en jambes ce soir, celui qui inscrivait son 3e but de la saison était tout bonnement en adéquation avec le ballon ce soir, tant ses touches de balles étaient dangereuses (53e). Remplacé à la 58e par Youssouf qui régalait par ses longues ouvertures, notamment pour Bouanga (61e).

  • Aouchiche (5,5) : bien servi sur un centre de Debuchy, l'ancien Parisien était tout proche de marquer le second but des Verts mais Sakai intervenait miraculeusement (7e). Il était une nouvelle fois tout proche de doubler la mise mais son tir était repoussé par Bouanga qui ne pouvait s'enlever de la trajectoire (16e). Remplacé à la mi-temps par Nordin qui faisait une rentrée des plus belles, en éblouissant son beau monde sur cette inspiration pour Bouanga qui doublait la mise (75e).

  • Abi (5,5) : opposé à Balerdi dans de nombreux duels aériens, l'attaquant français répondait très souvent présent (27e). Également peu avare d'efforts, il n'hésitait pas à agresser le porteur de balle adverse. Remplacé à la 71e par Sissoko qui apportait sa fraîcheur et ses qualités physiques pour embêter l'OM.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires