FC Barcelone : Josep Maria Bartomeu se fait torpiller par des révélations chocs !

Ce matin, la presse catalane a dévoilé une information selon laquelle Josep Maria Bartomeu a réclamé la démission de plusieurs de ses dirigeants. Quelques instants plus tard, l'un d'entre eux, Emili Rousaud, s'est permis de lui répondre publiquement. Et ça déménage !

Emili Rousaud a répondu à Josep Maria Bartomeu
Emili Rousaud a répondu à Josep Maria Bartomeu ©Maxppp

Un nouveau festival. Barcelone, c'est Dallas. Depuis plusieurs mois maintenant, la direction du club blaugrana offre un spectacle bien plus exceptionnel en coulisse que sur le terrain. De quoi rendre fou Lionel Messi qui n'hésite même plus maintenant à s'exprimer publiquement pour remettre certains dirigeants à leur place. Une triste image renvoyée au monde que déplorent sans doute les socios culés. Et malheureusement pour eux, la fête est loin d'être terminée. Alors qu'il rendra son tablier de président en 2021, Josep Maria Bartomeu a frappé un grand coup en réclamant lundi dernier la démission de plusieurs de ses dirigeants.

La suite après cette publicité

Une indiscrétion révélée par la presse locale qui fait grand bruit puisque Emili Rousaud fait partie des cadres concernés par le courroux du président. Rousaud était en effet le dauphin du président actuel, désigné comme candidat favori du clan Bartomeu pour les prochaines élections. Plus tard, Mundo Deportivo affirme que Rousaud ne compte pas remettre sa démission. Une tendance que le principal intéressé a confirmée au micro de la radio Cadena SER. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Rousaud n'a pas épargné son supérieur.

Le Barçagate a tout déclenché

« Selon les statuts du club, le président Bartomeu peut me rétrograder. Mais en tant qu’élu, je ne peux pas être expulsé. M’appeler en plein confinement n’a pas été la meilleure des manières. Il y avait un consensus au sein du conseil d’administration pour que, si une candidature était faite, je sois le président. Je serais très excité à cette idée parce que je supporte le Barça. Bartomeu m'a appelé pour me dire qu’il voulait faire un remaniement du conseil d'administration et qu’il se méfiait d'un certain nombre de cadres, y compris moi. Il y a eu des fuites dans la presse qui ont bouleversé les joueurs, et il a considéré que j'avais critiqué le travail des dirigeants du club », a-t-il déclaré, avant de poursuivre.

« Je parle à la presse, mais je ne fais pas fuiter les informations. Je l’ai fait une seule fois, mais j’avais prévenu. Je ne critique pas les joueurs. J'ai la conscience tranquille et je sens que tout cela est lié au thème du Barçagate. Bartomeu nous a dit que le salaire de Jaume Masferrer (suspendu de ses fonctions en février dernier, ndlr) avait été suspendu après l’affaire du Barçagate, mais il peut encore conseiller le président. (…) Dans l’affaire du Barçagate, je faisais partie du comité d’arbitrage et les factures de ces sociétés (engagées par le Barça pour nuire à l’image de certains cadres de l’équipe) ont été fractionnées afin de contourner les contrôles internes du club, c’est une réalité. »

Des révélations choc perçues par les médias barcelonais comme une véritable bombe lâchée à l'intérieur du club. Et une nouvelle déconvenue médiatique pour un Bartomeu plus que jamais fragilisé. Car Rousaud l'a répété, il ne compte pas rendre son tablier. « Je n'ai pas pris la décision de démissionner et je n'ai aucune envie de le faire. Quand une telle situation se produit, ce n'est pas le moment de l’envisager, pas en confinement complet. Après toutes ces années (de collaboration), faire ça (la réunion tenue par Bartomeu) par téléphone, ce n’est pas une façon de faire. » Il y a le feu au Barça !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires