Gérard Lopez dévoile son plan pour les Girondins de Bordeaux

Gérard Lopez a enfin pris le contrôle sur les Girondins de Bordeaux. Il s'est présenté devant les médias dans la foulée de l'officialisation et a détaillé son plan pour le club au Scapulaire.

Gérard Lopez lors de Bordeaux-Caen
Gérard Lopez lors de Bordeaux-Caen ©Maxppp

C'est enfin officiel, Gérard Lopez, l'ancien grand patron du Lille Olympique Sporting Club (LOSC) remercié lors de la dernière saison a repris la main. Il vient de devenir l'actionnaire majoritaire des Girondins de Bordeaux, qui était dans un piteux état. Il était présent ce vendredi devant les médias pour ses premiers mots en tant que nouveau grand patron du club au scapulaire.

La suite après cette publicité

« Il y a un certain soulagement pour le club, je le ressens du côté des employés. Pour moi c'est particulier, car c'est le début. On a eu des réunions sur des choses à faire. La situation est compliquée, pour le foot en général, particulièrement en France, qui plus est pour nous. J'ai pu dire que c'était une opération de sauvetage, c'est un challenge. L'état d'esprit est entreprenant, on n’a pas de temps à perdre. Le championnat va commencer, un mercato très court, le challenge des droits télé. L'état d'esprit ne peut être qu'hyperactif pour faire face à des délais très courts et des choses importantes à réaliser d'abord pour stabiliser le club et ensuite peut-être dans une phase de progression. C'est les Girondins de Bordeaux qui m'ont choisi. Je n'étais pas partant au début pour le timing. Puis quand on est rentré, il y a plein de mémoires qui reviennent. C'est difficile de s'en détacher. Une fois que j'ai mis la main dans l'engrenage... Il y avait des situations moins compliquées, mais finalement peut-être que la raison voulait autre chose et que la passion a fait ceci. Une fois pris dans la mouvance, c'était compliqué pour nous de ne pas vouloir faire revenir Bordeaux où il doit être », a-t-il commencé par expliquer.

Objectif Europe dans trois ans

Mais ce que tout le monde se demande, c'est surtout concernant le mercato, alors que le championnat commence très bientôt alors qu'il n'a pas tranché pour Gasset : « j'ai pris la parole parce qu'il y avait des choses sorties. Il y a un effectif à construire en peu de temps. La façon la plus simple ce serait avec les joueurs qui sont là. À partir de là, une analyse est faite, qui continue d'être faite. On a été voir un match, on a des joueurs qui peuvent correspondre. C'est très vivant, qui ne s'arrête pas. On a en tête ce qu'on veut construire, il y aura des changements dans les prochaines semaines, mais je ne peux pas vous dire. Ce matin on a encore discuté d'un poste où on pouvait garder le joueur. Vous apprendrez comme nous ce qui se passe au fur et à mesure de ce qui se passe ».

Enfin, il a aussi parlé des objectifs. Pour le moment, pas de folie avec une ambition pour la première partie de tableau. Mais l'objectif Europe va vite arriver. « L'objectif est triple : sur le sportif et le non sportif, c'est de faire en sorte qu'il y ait une culture dans le club, celle de ne pas accepter d'être moyen et de ne pas accepter de perdre. C'est un chantier long. La stabilité aussi. Le club vient de vivre des moments compliqués. Une direction qui est prise et quelle soit maintenue. Et sportivement on va essayer de viser la première moitié du tableau et l'objectif est, d'ici la troisième saison, commencé à jouer pour l'Europe », a-t-il poursuivi. Les supporters peuvent se remettre à espérer et vibrer !

Plus d'infos

Commentaires