Everton : Abdoulaye Doucouré, la nouvelle arme offensive des Toffees

L'arrivée de Rafael Benitez sur le banc d'Everton a permis à Abdoulaye Doucouré de se libérer et d'afficher un visage beaucoup plus offensif. Le Français, de plus en plus indispensable avec les Toffees et épanoui dans son nouveau rôle, est désormais l'un des milieux les plus décisifs en Premier League. Privé de l'ancien Rennais depuis quelques matchs, le coach espagnol accueille son retour à bras ouvert tant il a manqué au collectif ces dernières semaines.

Abdoulaye Doucouré célèbre un but avec Everton à Goodison Park
Abdoulaye Doucouré célèbre un but avec Everton à Goodison Park ©Maxppp

« C'est l'une de mes principales qualités en tant que joueur et je veux en profiter cette saison. Je peux être plus souvent dans la surface, créer beaucoup d'occasions et être dans le dernier tiers du terrain pour marquer plus de buts ». Voilà ce que déclarait il y a quelques semaines, sur le site officiel d'Everton, un Abdoulaye Doucouré au visage bien plus offensif depuis le début de cette saison 2021-2022. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ancien milieu du Stade Rennais respecte pour le moment ses objectifs personnels. Le n°16 des Toffees, présent dans tous les bons coups (6 passes clés, 79% de passes réussies dans le camp adverse), fait partie des milieux les plus décisifs en Premier League depuis le début de la saison.

La suite après cette publicité

Avec 2 buts en 8 matchs de championnat, il fait déjà mieux que l'an passé (1 réalisation en 29 apparitions). Un constat aussi observé en termes de passes décisives. Abdoulaye Doucouré a déjà donné 4 « assists » cette saison, contre 3 lors du précédent exercice. Ses intentions plus offensives se traduisent également plus généralement dans les chiffres. Celui qui a été recruté 22 M€ à Watford en septembre 2020 tente plus a chance (14 tirs, contre 18 l'année dernière), est plus précis (5 tirs cadrés, 36% de précision contre 28% en 20-21). L'arrivée de Rafael Benitez pour succéder à Carlo Ancelotti cet été sur le banc des Toffees a changé la donne pour le natif de Meulan-en-Yvelines, qui fait partie des éléments indiscutables du côté de Goodison Park, comme à Vicarage Road.

Rafa Benitez a tout changé

Là où l'actuel entraîneur du Real Madrid préférait s'appuyer sur ses qualités défensives pour en faire un pilier devant la défense, Rafa Benitez a lui cerné Abdoulaye Doucouré différemment. Le technicien espagnol a décidé de laisser beaucoup plus de libertés au Français, qui s'épanouit dans son nouveau rôle. « La saison dernière, j'avais un rôle plus profond, plus défensif qu'à Watford. J'avais les mêmes compétences mais j'ai dû m'adapter » expliquait d'ailleurs le principal concerné récemment le site officiel d'Everton. « Je suis très content de mes matchs cette saison et j’apprends tous les jours avec l'entraîneur. Tout a changé dans mon jeu et ma compréhension du jeu s’est améliorée. Le manager m’a donné beaucoup de conseils, des conseils simples qui font la différence, et j’essaie de les suivre sur le terrain et d’aider l’équipe autant que possible. »

« Il est clair qu'il a l'énergie et le potentiel pour pénétrer dans la surface. Parfois, je lui ai dit : "Vas-y, lâche-toi parce que tu peux être une menace en attaque". Parfois nous blaguons sur le fait qu'il atteigne la barre des 5 buts, il en a déjà marqué 2. Il se débrouille bien et se concentre là-dessus, donc je suis vraiment content. C’est une motivation supplémentaire pour tout joueur », confiait Rafa Benitez à son sujet, lui aussi sur le site des Toffees. Contrairement à la saison passée, où Doucouré a évolué à différents postes pour combler les besoins de l'équipe, il s'est confortablement installé dans le double pivot performant qu'il forme avec Allan. La complicité en dehors du terrain les deux hommes leur permet également de mieux se comprendre sur le rectangle vert et de créer plus d'automatismes tout en engrangeant de la confiance.

Un véritable box-to-box parmi les meilleurs milieux en Premier League

Si en France, certains penseront à N'Golo Kanté au moment d'évoquer un joueur « avec 3 poumons », d'autres souligneront l'énorme activité d'Abdoulaye Doucouré en Angleterre. Beaucoup d'experts se mouillent et estiment que le Francilien, qui a aussi progressé techniquement, est actuellement le meilleur à son poste en PL, comme Tony Cascarino, ancien joueur de l'OM aujourd'hui consultant pour TalkSPORT. Dans un profil de vrai box-to-box qui devient de plus en plus rare en Premier League, le Frenchie se régale de l'autre côté de la Manche. Ses qualités de projections lui permettent de briller de mille feux, d'autant plus dans une équipe mettant l'accent sur les contres (Everton est 20ème en possession).

Son nouveau rôle ne le dispense toutefois pas d'assurer ses tâches défensives. Il est toujours aussi présent et rassurant devant sa défense (72 récupérations, 45% de tacles réussis, 5 tirs contrés, 9 interceptions, 11 dégagements). Sans oublier que son physique, qu'il a beaucoup développé depuis son départ de l'Hexagone, et sa taille (1,85m) lui permettent de ne pas se laisser marcher dessus, aussi bien au sol (43/80) que dans les airs (11/17), un aspect essentiel dans un championnat aussi rugueux que la Premier League.

Du beau monde sur Doucouré

Vous l'aurez compris, Abdoulaye Doucouré a la cote chez nos voisins anglais. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si, selon nos informations, plusieurs cadors du Royaume de Sa Majesté mais aussi d'Espagne s'intéressent à son profil. À 28 ans, celui qui s'est imposé comme un des leaders du vestiaire d'Everton semblait être plus en forme que jamais avant sa blessure au pied lui ayant fait rater les 4 dernières rencontres des Toffees. Ces derniers, qui n'ont gagné aucun match sans le Français (3 défaites, 1 nul), sont aussi en grande difficulté dans le jeu. Le retour d'Abdoulaye Doucouré, ce dimanche à Brentford (15 heures, 13ème journée de Premier League) devrait donc faire le plus grand bien à Rafael Benitez et les siens. L'occasion pour l'ancien Hornet d'asseoir un peu plus sa notoriété à Everton et en Premier League.

Plus d'infos

Commentaires