Les 10 transferts qui auraient pu chambouler la fin du mercato en Ligue 1

Les derniers jours du mercato ont finalement laissé les amateurs du mercato sur leur faim. Si l’OL a fait une sacrée double belle opération de fin mercato que Bordeaux et Saint-Étienne se sont montrés actifs, le PSG n’a rien fait et la Premier League et la Bundesliga n’ont pas pillé la Ligue 1 comme c’était généralement le cas les années précédentes. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé. Retour sur les 10 transferts qui auraient pu chambouler la fin du mercato en Ligue 1.

Jesse Lingard sous le maillot de Manchester United
Jesse Lingard sous le maillot de Manchester United ©Maxppp
La suite après cette publicité

On commence forcément par le dossier brûlant de cette fin de mercato, à savoir celui d’Ousmane Dembelé. Tout a été dit ou presque sur le feuilleton le plus bouillant du mercato d’hiver. Et comme nous vous l’annoncions, le PSG a tout tenté pour le recruter dès cet hiver, après que l’ancien joueur de Rennes a refusé l’offre de 14 M€ net de salaire annuel du Barça. Des discussions ont eu lieu encore lundi dernier entre les différentes parties à quelques heures de la deadline finale. Mais tout n’est pas perdu bien au contraire pour Paris qui a déjà un accord verbal pour l’été prochain et va continuer de discuter dans les prochaines semaines. On reste à Paris et on parle du cas Eric Junior Dina Ebimbé. Longtemps, le Bayer Leverkusen a cru pouvoir récupérer le joueur en prêt avec option d’achat. Cette dernière, d’abord fixée à 9 M€ par le PSG, a été subitement réévaluée à 15 M€ par la direction parisienne. Ce qui a sacrément contrarié le club allemand, qui a mis un terme immédiat aux négociations et qui a fait capoter sans doute la prolongation du joueur qui était liée au départ en prêt du Titi en Bundesliga. Dans les toutes dernières heures du mercato, un accord avait été négocié également avec Troyes pour un prêt sans option d’achat cette fois-ci, mais à la dernière minute, le deal a capoté alors que toutes les parties étaient présentes au siège parisien jusqu’à très tard lundi soir.

Hugo Ekitike n'a pas voulu aller à Newcastle, Lingard était chaud pour rejoindre Nice

Le cas Hugo Ekitike a également rythmé le 31 janvier. En effet, un accord avait été trouvé entre le Stade de Reims et Newcastle pour un transfert à hauteur de 40 M€. Tout le monde au sein du club s'était déjà résigné et la direction avait déjà pris des renseignements sur un autre attaquant pour le remplacer. Mais au dernier moment, le deal a capoté et l'entourage du joueur n'a plus voulu y aller voulant terminer la saison avec le club rémois. À Reims on aurait également pu perdre Alexis Flips. Capable d'évoluer sur l'aile droite comme à gauche, l'attaquant rémois a commencé à attirer les convoitises puisqu'il est perçu par les directions sportives de plusieurs solides clubs européens comme un joueur au potentiel intéressant à ce poste. Villarreal et Watford ont approché le joueur, de même que Brest dans les dernières heures du mercato, mais le club breton s'est finalement rabattu sur Youssef Belaili d'autant que Reims, qui valorise son joueur à 7 M€, a fermé la porte à double tour. Brest, très actif lundi dernier et décidément friand de talents algériens, a également tenté Zinedine Ferhat. Mais l’opération s’est avérée trop compliquée également avec Nîmes et l’international algérien restera jusqu’à la fin de son contrat en juin prochain et pourra négocier avec qui il le souhaite (Celtic, Trabzonspor ou avec des clubs turcs).

Du côté de Nice également, ça aurait pu sacrément bouger cet hiver. Jesse Lingard a vraiment été proche de rejoindre la Côte d’Azur. Aussi bien le Gym que Christophe Galtier étaient chauds pour le récupérer et le milieu de terrain de Manchester United, qui a refusé Newcastle et une offre en Espagne, était séduit par l’idée d’évoluer au sein de l’actuel deuxième de Ligue 1. Mais malgré les moyens d’Ineos, l’international anglais était difficilement atteignable pour les finances niçoises et le joueur de 29 ans a finalement été bloqué par MU et va terminer la saison à Manchester. Si Lingard a failli venir, Alexis Claude-Maurice a quant à lui failli partir de l’Allianz Riviera. En manque de temps de jeu, l’ancien Lorientais a failli retourner chez les Merlus, mais aurait très bien pu rallier Metz et Brest, qui étaient également sur le coup ces derniers jours. Mais l’ancien international espoir garde la confiance de Julien Fournier et de Christophe Galtier, qui lui a d’ailleurs fait récemment plusieurs encouragements et l’a félicité pour son implication à l’entraînement. On devrait donc revoir ACM avec le Gym durant cette deuxième partie de saison.

Un jet privé attendait Tanguy Ndombelé au cas où...

Si, par la force des choses, Nice s’est montré plutôt raisonnable cet hiver, ce n’est pas le cas de Bordeaux qui a multiplié les contacts et les approches surtout dans les derniers jours du mercato. Les Girondins ont tout fait pour convaincre Alvaro Gonzalez de les rejoindre. Discussions entre les représentants et Admar Lopes jusqu’à lundi matin, discussions entre le roc défensif marseillais et Bordeaux, mais rien n’y a fait et l’ancien de Villarreal a finalement préféré rester à Marseille, même rétrogradé au fin fond de la hiérarchie des défenseurs. Les supporters bordelais ne devraient pas trop s’en plaindre puisque c’est le très talentueux défenseur international bosnien de Malmö Anel Ahmedhodžić qui a débarqué lundi soir très tard. Côté départ, un attaquant supplémentaire et pas des moindres aurait également pu quitter la Gironde fin janvier. Selon nos informations, Mbaye Niang a reçu des intérêts de deux clubs italiens, à savoir la Sampdoria Gênes et la Salernitana pour un prêt avec option d’achat. Une possibilité balayée très rapidement d’un revers de la main pour l’ancien buteur du Stade Rennais et de l’AC Milan. Enfin dernière anecdote comme on en rencontre souvent lors des dernières heures du mercato : sachez qu’un jet privé avait été affrété par Leverkusen pour Tanguy Ndombelé dans le cas où son arrivée à Lyon capotait au dernier moment. Le dernier jour du mercato qu’il soit hivernal ou estival n’est jamais un jour comme les autres pour les clubs, les agents et les joueurs…

Plus d'infos

Commentaires