PSG - Angers : les notes du match

Pour le retour de la Ligue 1 après une trêve internationale marquée par le sacre des Bleus lors de la Ligue des Nations, le Paris Saint-Germain s'est relancé contre Angers (2-1) après la défaite concédée face au Stade Rennais (0-2). En panne d'inspiration et mené dans cette partie, le PSG s'en est finalement remis à un Kylian Mbappé décisif (1 but, 1 passe décisive), face à une équipe d'Angers qui peut regretter ce penalty litigieux en toute fin de match.

Kylian Mbappé face à Angers
Kylian Mbappé face à Angers ©Maxppp
La suite après cette publicité

De retour après la trêve internationale, le Paris Saint-Germain devait renouer avec le succès, devant son public, après la dernière défaite encaissée contre le Stade Rennais (0-2). Sans ses internationaux sud-américains, Mauricio Pochettino avait décidé d'aligner un 4-3-3 avec Herrera, Pereira, Verratti dans l'entre-jeu et un trio d'attaque Rafinha-Icardi-Mbappé. Après un début de match où les Parisiens ont obtenu la première frappe par Rafinha (7e), les Angevins se créaient peu à peu de belles occasions. Boufal, auteur d'un sublime numéro sur son côté gauche, alertait une première fois Donnarumma (25e). Mais l'international marocain, servi après une bonne récupération de Cabot, trouvait Fulgini au second poteau, qui pouvait tranquillement ouvrir le score et surprendre le Parc des Princes (1-0, 36e).

Incapable de faire la différence dans cette première période, Herrera trompait finalement Bernardoni de la tête, avec l'aide du poteau, juste avant la pause, mais le VAR en a décidé autrement, car l'Espagnol était en position de hors-jeu. Plus pressant sur les Angevins après la pause, Paris poussait pour revenir au score, mais Rafinha, qui n'a pas trouvé le cadre sur une reprise du gauche, manquait l'égalisation (54e). Vaillant défensivement, le SCO a commis très peu d'erreurs dans sa surface, mais il n'a fallu qu'une seule occasion franche au PSG pour égaliser. Retrouvé côté droit après un corner repoussé, Mbappé adressait un joli centre vers la tête de Danilo, qui pouvait égaliser de près (1-1, 69e). Alors qu'on se dirigeait vers un match nul, le VAR signalait un penalty litigieux après une faute de main de Capelle devant Icardi. Une offrande transformée par Mbappé, au bout du suspense (2-1, 87e). Sans vraiment convaincre, le PSG s'impose sur le fil avant de retrouver le RB Leipzig en Ligue des Champions. De son côté, Angers stagne à la quatrième place avant d'enchaîner un nouveau déplacement à Saint-Etienne.

Le classement complet de la Ligue 1

Le classement des buteurs

Le classement des passeurs

- L'homme du match : Mbappé (7) : par des prises de profondeur, la star de l'attaque parisienne s'est illustrée dès l'entame du match avec deux tentatives peu inquiétantes pour le portier angevin (3e, 5e). Avec ses qualités techniques (16e), l'ancien Monégasque a souvent cherché à accélérer le jeu parisien. Une multiplication de courses, des tentatives de débordements, un centre tir repoussé par Bernardoni (69e), un service parfait sur le poteau de Wijnaldum (89e) le natif de Bondy, actif et disponible, a fait preuve d'un bel état d'esprit. A force de tenter, avec plus ou moins de succès, il est finalement récompensé d'une passe décisive après un centre parfait à destination de Pereira, auteur de l'égalisation parisienne (69e). Si sa prestation reste globalement marquée par beaucoup d'imprécisions (28), il est une nouvelle fois le sauveur du PSG. Buteur sur penalty, il permet ainsi aux siens de signer un neuvième succès en dix journées. Décisif.

PSG

- Donnarumma (5) : pour sa quatrième titularisation dans le but parisien, le portier de la Nazionale a vécu une première période très frustrante. Profitant de la domination collective des siens, il n'a jamais été inquiété mais a finalement dû s'incliner face à Fulgini (27e). Impuissant sur le plat du pied à bout portant de l'attaquant angevin permettant au SCO d'ouvrir le score, le Parisien s'est par ailleurs montré vigilant sur les quelques interventions à effectuer (27e, 41e). Irréprochable en seconde période, il n'aura finalement eu qu'un arrêt à effectuer lors de cette rencontre.

- Dagba (3) : rencontre très compliquée pour le latéral droit parisien, de retour dans le groupe pour cette dixième journée. Régulièrement pris de vitesse sur les débordements de Boufal (25e), il est par ailleurs fautif sur l'ouverture du score où il se fait prendre dans son dos par la course intelligente de Fulgini (36e). Fébrile dans le duel (0 remporté dans le premier acte), il n'a pas proposé suffisamment sur le plan offensif où Rafinha attendait souvent un dédoublement. Il est cependant proche de tromper Bernardoni sur un centre dévié par Thomas (32e). Au retour des vestiaires, il a une nouvelle fois fait preuve d'une fragilité défensive (1 duel remporté sur 7 au total et 9 ballons perdus) et d'une communication, parfois, douteuse. Prestation peu convaincante. Remplacé par Hakimi (72e)

- Kehrer (5) : au cœur de la défense parisienne, l'ancien joueur de Schalke a vécu un premier acte très tranquille. Très peu concerné sur les offensives angevines, il est cependant trop laxiste dans son marquage sur la reprise de Fulgini (27e). Propre dans la relance (99% de passes complétées), le défenseur du PSG n'a eu qu'un seul duel à gérer - et remporté - en première période. Rassurant en seconde période, solide dans les airs, il s'est contenté de récupérer les quelques ballons à gérer dans sa zone (3) mais n'a finalement jamais été poussé dans ses retranchements au cours de cette rencontre.

- Kimpembe (7) : après un premier quart d'heure très calme à l'aune de la domination collective du PSG, le capitaine parisien s'est montré une première fois décisif d'un retour parfait sur Cho. Pris de vitesse au départ de l'action, son tacle glissé rageur permet de rassurer les siens (21e). Globalement le titi parisien a fait preuve d'autorité dans ses interventions, à l'image de ce nouveau tacle face à Cho (27e). Solide physiquement, il a également récupéré cinq ballons précieux pour permettre aux hommes de Pochettino de se relancer. Même son de cloche en seconde période. Parfaitement placé et impressionnant dans le duel, il n'a jamais souffert face à la vivacité offensive des attaquants angevins. Plus encore, il est le Parisien qui a récupéré le plus de ballon ce soir (10). Taille patron.

- Diallo (3,5) : premier acte en demi-teinte pour le latéral gauche du PSG. Très actif et disponible offensivement pour proposer des décalages intéressants dans son couloir (12e), il a multiplié les montées sur son aile gauche afin de proposer des solutions. Un peu trop... Une nouvelle fois très haut sur le contre angevin amenant le but, il déserte son couloir et met les siens en difficulté sur l'ouverture du score où Kimpembe ne peut pas compenser entièrement sur le centre de Boufal repris par Fulgini (36e). Inspiré sur le service à destination d'Herrera qui voit finalement son but refusé pour une position de hors-jeu justifiée (45e), il a globalement fait preuve d'une certaine fragilité défensive (1 duel remporté sur 5). Porté vers l'avant à l'image de cette tentative de rush solitaire (13e) il est tout proche de couper la trajectoire du centre de Dagba (31e). Décevant à la reprise avec beaucoup de déchets (10 ballons perdus) et très peu d'idées sur le plan offensif, il cède finalement sa place. Remplacé par Bernat (63e) rassurant pour son retour à la compétition après plus d'un an sans jouer.

- Herrera (5,5) : aux côtés de Verratti et Pereira, l'ancien Red Devils a une nouvelle fois proposé un volume de jeu intéressant. Très présent dans l'entrejeu (5 ballons récupérés), il a cherché à donner le tempo aux siens et est l'un des grands artisans de cette domination parisienne dans l'entrejeu. Moins tranchant offensivement que lors de ses dernières sorties, il est pourtant proche d'égaliser d'une superbe tête décroisée mais est finalement signalé hors-jeu (45e). Auteur d'un déchet plus important au retour des vestiaires (11 ballons perdus), il s'illustre une dernière fois d'une frappe à ras de terre qui fuit le cadre de Bernardoni (72e) avant de quitter la pelouse. Remplacé par Draxler (72e) très discret lors de sa rentrée.

- Pereira (5,5) : positionné en tant que sentinelle, le Portugais a réalisé une première période relativement décevante. Malgré un superbe travail défensif dès l'entame du match sur un duel avec Fulgini (14e), l'ancien milieu de Porto n'a pas véritablement pesé au milieu de terrain. Alternant le bon (5 ballons récupérés) et le moins bon (10 ballons perdus), il a fait preuve d'une certaine timidité dans l'orientation du jeu parisien. Bien plus à son aise en seconde période, il a bien accompagné un Verratti, en difficulté ce soir. Décisif, il coupe parfaitement le centre de Mbappé pour permettre aux Parisiens de revenir dans cette rencontre (69e).

- Verratti (3,5) : le Petit Hibou est très souvent loué et acclamé par le Parc des Princes pour ses prestations étincelantes mais force est de constater que le milieu italien a vécu une soirée bien plus compliquée qu'à l'accoutumée. Toujours aussi intéressant sur le plan offensif, ses passes sont souvent sources de danger, à l'image de ce superbe service à destination d'Icardi (17e). Et si le maître à jouer de la Nazionale a souvent recherché Mbappé dans la profondeur, il a particulièrement souffert sur le plan défensif. Eliminé d'un magnifique double contact de Boufal (25e), il s'est surtout rendu coupable d'un grand nombre de ballons perdus (19) et d'une inhabituelle fragilité dans le duel (33%), en témoigne l'ouverture du score angevine où il est dépossédé du ballon par Cabot qui lance le contre menant à l'ouverture du score (36e). Sûrement frustré de sa prestation, il est averti d'un carton jaune en toute fin de rencontre pour un excès d'engagement sur Bahoken (90+3e). Match à oublier.

- Rafinha (5) : pour sa troisième titularisation de la saison sous le maillot parisien, le Brésilien s'est rapidement montré dans cette rencontre. Profitant d'un service parfait d'Herrera, il manque cependant sa reprise en première intention malgré sa position idéale au cœur de la surface (7e). Si il termine sur les fesses face à la vivacité de Boufal (26e), il s'est par ailleurs montré intéressant dans l'orientation du jeu. Mené au score, il a tenté de réveiller les siens aux abords de la surface adverse mais ses tentatives ont à chaque fois fuient le cadre angevin (40e, 54e). Remplacé par Wijnaldum (63e) proche de faire le break sur un service de Mbappé mais sa tête termine finalement sur le poteau droit de Bernardoni (89e).

- Icardi (3) : en l'absence de Messi, Neymar ou encore Di Maria, l'attaquant argentin, titulaire à la pointe de l'attaque parisienne, avait l'occasion de se montrer mais comme trop souvent, l'ancien buteur de l'Inter s'est montré particulièrement discret aux abords de la surface adverse. Son seul fait d'armes du premier acte reste sa tentative contrée, in-extremis, par le retour (limite) de Capelle après une magnifique passe dans l'intervalle de Verratti (17e). Complètement absent des débats, il ressurgit finalement à cinq minutes du terme... Sur sa tête croisée, il voit Capelle dévier le ballon de la main amenant finalement le penalty décisif pour les hommes de Mauricio Pochettino (86e). Accusé par les Angevins d'une faute au départ de l'action, l'Argentin n'a quoi qu'il en soit pas rendu une copie à la hauteur des ambitions parisiennes.

- Mbappé (7) : par des prises de profondeur, la star de l'attaque parisienne s'est illustrée dès l'entame du match avec deux tentatives peu inquiétantes pour le portier angevin (3e, 5e). Avec ses qualités techniques (16e), l'ancien Monégasque a souvent cherché à accélérer le jeu parisien. Une multiplication de courses, des tentatives de débordements, un centre tir repoussé par Bernardoni (69e), un service parfait sur le poteau de Wijnaldum (89e) le natif de Bondy, actif et disponible, a fait preuve d'un bel état d'esprit. A force de tenter, avec plus ou moins de succès, il est finalement récompensé d'une passe décisive après un centre parfait à destination de Pereira, auteur de l'égalisation parisienne (69e). Si sa prestation reste globalement marquée par beaucoup d'imprécisions (28), il est une nouvelle fois le sauveur du PSG. Buteur sur penalty, il permet ainsi aux siens de signer un neuvième succès en dix journées. Décisif. Remplacé par Dina Ebimbe (90+4e).

Angers

- Bernardoni (5) : première mi-temps très calme pour le gardien d'Angers, les Parisiens n'ayant pas cadré une seule frappe. Il s'est contenté de sortie aérienne rassurantes pour sa défense. Il est également bien sorti devant Mbappé, afin d'empêcher ce dernier de frapper (30e). Il était vigilant pour détourner le centre-tir de Mbappé (68e). Sa sortie est approximative sur le but de Pereira qui peut placer sa tête au fond des filets (69e). Il ne peut rien faire sur le penalty qui donne la victoire au PSG, parfaitement frappé par Mbappé (87e).

- Manceau (5,5) : il a été impeccable en première mi-temps. À la pause, il avait remporté tous ses duels (2/2). Il a bien aidé Cabot sur le côté droit, qui devait faire face à Mbappé et Diallo quand ce dernier prenait son couloir. Il a également été précis dans ses relances (91 % de passes réussies à la pause). Il a continué sur cette lancée lors de la seconde période et ne peut pas intervenir pour empêcher les buts parisiens.

- Traoré (6) : match solide du capitaine angevin. Il a totalement pris le dessus sur Icardi dans son duel avec ce dernier. Il a parfaitement dirigé sa défense, qui a rarement été mise en danger par l'attaque parisienne. Il termine la rencontre 75 % de duels gagnés (3/4) et seulement 2 ballons perdus. Dans les relances, il n'a pas pris de risque et a assuré ses transmissions (94 % de passes réussies).

- Thomas (5) : comme ses partenaires en défense, il a rarement été mis en difficulté. Les trois défenseurs centraux du SCO se sont bien relayé afin de défendre sur Icardi. Ce dernier semble d'ailleurs faire faute sur Thomas, au départ de l'action qui amène le penalty victorieux du PSG. Une action frustrante pour lui comme il l'a confimé à l'issue de la rencontre. Il a perdu quelques ballons (4), mais a globalement était sûr dans ses transmissions (88 % de passes réussies).

- Cabot (6) : grosse première mi-temps du piston droit d'Angers. Souvent opposé à Mbappé, il a parfaitement tenu son couloir défensivement. C'est d'ailleurs lui qui récupère le ballon dans les pieds de Verratti, au début de l'action qui amène le but de Fulgini (36e). Offensivement, il a apporté à son équipe par sa vitesse et ses centres, qui ont amené du danger dans le camp parisien. Dommage qu'il n'est pas réussi à avoir le même apport en seconde mi-temps, durant laquelle il a été beaucoup moins en vue.

- Mendy (4) : il a souvent été en difficulté techniquement face au pressing des milieux de terrain adverse. À la pause, il n'avait remporté aucun de ses duels disputés (0/3). Malgré tout, il a eu une grosse activité, ce qui lui a permis de récupérer quelques ballons (3 à la pause). Au marquage de Pereira, il l'oublie et le laisse reprendre le centre de Mbappé, ce qui permet au PSG d'égaliser (69e). Sa frappe déviée aurait pu surprendre Donnarumma, mais ce dernier était vigilant (74e).

- Mangani (5,5) : il fait un double sauvetage dans sa surface, en empêchant Verratti puis Mbappé de frapper au but (12e). Il a été très important pour son équipe, notamment dans les sorties de balle, dont il était souvent à l'origine. À la mi-temps, il avait remporté la totalité de ses duels et récupéré 5 ballons, pour seulement 1 perdu. Il a été plus en difficulté au retour des vestiaires, durant laquelle on l'a moins vu. Habituellement très précis sur coup de pied arrêté, il n'a pas su mettre cette qualité à contribution ce soir.

- Capelle (5) : alors qu'Icardi était seul dans la surface, il revient sur ce dernier et l'empêche de frapper (17e). Une intervention à la limite de la faute, mais Monsieur Deschepy n'a pas signalé le point de penalty. Il n'a pas été mis en danger en première mi-temps et a parfaitement tenu son couloir (4/4 duels gagnés à la pause). Au lieu de dégager le ballon sans prendre de risque, il tente une petite passe dans sa surface et perd le ballon. Heureusement pour lui, Rafinha ne parvient pas à cadrer sa frappe (54e). Il est sévèrement sanctionné d'une main dans sa surface, qui amène le penalty transformé par Mbappé (86e).

- Fulgini (5,5) : à la réception d'un centre de Capelle, il ne parvient pas à bien placer sa reprise, qui finit dans les gants de Donnarumma (27e). Il est présent au deuxième pour reprendre le centre de Boufal et ouvrir le score pour Angers (36e). C'est souvent lui qui venait presser sur Verratti afin d'éviter qu'il oriente le jeu parisien librement. Plutôt disponible en première mi-temps, ses coéquipiers ont eu plus de mal à le trouver après la pause. Remplacé par Bahoken (76e). À la réception du centre de Brahimi, sa reprise est détournée alors qu'elle prenait la direction du but (83e).

- Boufal (5) : à la suite d'un corner joué à deux, il élimine Verrati puis Rafinha avec une facilité déconcertante et centre devant le but de Donnarumma, mais aucun de ses coéquipiers n'était à la réception (26e). Il hérite du ballon sur la droite de la surface parisienne et envoi un magnifique centre repris par Fulgini au deuxième poteau (36e). Il a eu quelques fulgurances qui lui ont permis de désorienter la défense adverse par ses dribbles, mais il n'a globalement pas assez pris le jeu d'Angers à son compte. Remplacé par Ounahi (76e).

- Cho (3,5) : lancé en profondeur depuis la ligne médiane, il s'emmène mal le ballon et voit Kimpembe revenir sur lui, alors qu'il aurait pu se retrouver en un contre un avec Donnarumma (21e). Il a eu du mal à s'imposer physiquement face aux défenseurs parisiens et n'a pas su prendre le dessus par sa vitesse. Au moment de sa sortie, il n'avait pas frappé une seule fois au but. Remplacé par Brahimi (64e), dont le centre pour Bahoken aurait pu permettre à Angers de reprendre l'avantage en fin de match (83e).

Les compositions officielles au coup d'envoi

Le XI du Paris Saint-Germain

Le XI du SCO d'Angers

Plus d'infos

Commentaires