Manchester City : Pep Guardiola a un gros problème avec Rodri

Par Aurélien Macedo
4 min.
Rodri avec Manchester City @Maxppp

Homme incontournable du système de Pep Guardiola avec Manchester City, Rodri est essentiel. C’est bien là le cœur du problème, le milieu espagnol arrive à bout de souffle au pire des moments, ce qui pourrait avoir de grosses conséquences pour le club anglais.

Depuis la saison dernière où il a été crucial dans le triplé remporté par Manchester City et notamment la première Ligue des Champions de l’histoire du club anglais, Rodri (27 ans) a pris une autre dimension. Rampe de lancement du jeu de Manchester City, le milieu défensif espagnol est le porte-bonheur de Pep Guardiola, mais aussi de Luis de la Fuente avec l’Espagne. L’ancien de l’Atlético de Madrid qui a quasiment tout raflé depuis un an (Premier League, FA Cup, Ligue des Champions, Ligue des Nations, Supercoupe de l’UEFA et Coupe du monde des Clubs) n’a tout simplement pas perdu le moindre match - hors séance de tirs au but (Manchester City avait perdu le Community Shield contre Arsenal le 6 août dernier ndlr) - depuis le 28 mars 2023 et un match qualificatif pour l’Euro face à l’Écosse (2-0). Avec les Mancuniens, il faut remonter au 5 février 2023 et un match de Premier League contre Tottenham (0-1) pour trouver trace d’une défaite de Rodri.

La suite après cette publicité

Véritable talisman invaincu depuis plus d’un an, Rodri a pris encore plus de dimension cette année où Ilkay Gündogan est parti au FC Barcelone et durant laquelle Kevin De Bruyne a loupé la première partie de saison pour blessure. Patron de l’entrejeu des Sky Blues, il s’est d’ailleurs affiné sur l’apport statistique puisqu’il compte 8 buts et 12 offrandes en 41 matches cette saison. Des chiffres tout simplement hallucinants pour un milieu à vocation défensive. Autre statistique marquante, les quatre défaites de Manchester City sur la scène nationale ont eu lieu quand Rodri était absent, preuve une fois encore de son importance tout simplement cruciale pour Pep Guardiola et ses plans. Actuellement troisième de Premier League à un point d’Arsenal et Liverpool alors qu’il reste sept matches à disputer, Manchester City est également en course en FA Cup (demi-finale contre Chelsea le samedi 20 avril) et surtout en quart de finale de Ligue des Champions. Ce match aller contre le Real Madrid qui s’est achevé sur le score de 3-3 a montré les complexités du cas Rodri.

À lire Man City : fin de saison pour Ederson

Rodri arrive à la limite

Quasiment parfait depuis le début de la saison, il a totalement raté son match contre le Real Madrid. «Contrairement à son habitude, le métronome espagnol n’a pas autant pesé dans le jeu mancunien. Moins de passes horizontales, quelques relances manquées, Rodri a semblé plus en difficulté qu’à l’accoutumée, gêné par le schéma tactique du Real», avons-nous jugé de son match en lui attribuant la note de 4/10. Une prestation en deçà de ce qu’il affiche régulièrement qui peut s’expliquer par le manque de fraîcheur de l’Espagnol qui n’a pas de réel remplaçant et compte déjà 4 015 minutes à son actif depuis le début de la saison que ce soit avec son club ou sa sélection. «J’ai besoin de repos. Voyons comment nous évaluons, comment nous vivons la situation. Chacun d’entre nous peut faire mieux, moi y compris. Mais nous devons nous reposer pour être honnêtes. Nous avons montré notre mentalité pour revenir. Les médias ont parlé de repos et c’est important. Ils ont été un peu plus frais que nous en première mi-temps, c’est normal. Mais revenir avec ces buts résume la mentalité des champions que nous sommes», admettait-il après la rencontre.

La suite après cette publicité

Son coach Pep Guardiola était d’ailleurs sur la même longueur d’onde au moment de dresser un constat sur la performance du numéro 16 des Sky Blues : «il était tellement fatigué, il manquait trop de choses, notre processus n’était pas bon. Il était dans des positions qu’il ne devrait pas occuper. En seconde période, il était davantage présent dans les bonnes zones et le résultat était meilleur.» Un Rodri qui arrive à ses limites physiques au moment d’aborder la dernière ligne droite de la saison n’est pas vraiment la meilleure des choses pour Pep Guardiola. Ce dernier qui entrevoit de le laisser au repos contre Luton Town ce samedi à en croire The Telegraph va devoir bien gérer son joueur dans cette dernière ligne droite. Préservé en vue du match retour contre le Real Madrid qui aura lieu mercredi prochain, Rodri devra également être opérationnel pour la course au titre en Premier League où le moindre faux pas risque d’être éliminatoire pour soulever le trophée. Manchester City est prévenu, le cas Rodri sera l’un des facteurs importants à gérer en cette fin de saison.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité