Sénégal : Kalidou Koulibaly défend Edouard Mendy

Koulibaly (Napoli) face à Zaniolo (Roma) en Serie A
Koulibaly (Napoli) face à Zaniolo (Roma) en Serie A ©Maxppp

Au moins de février dernier, le Sénégal a remporté la première Coupe d'Afrique de son histoire en s'imposant aux tirs au but face à l'Egypte. Un sentiment indescriptible pour les joueurs qui rentrent donc l'histoire du pays. Après ce sacre, Edouard Mendy avait même confié que gagner «une CAN était 10 fois plus fort que remporter la Ligue des champions». Une déclaration qui avait suscité de nombreux débats chez les fans du ballon rond. Interrogé à ce sujet par Onze Mondial, le capitaine sénégalais Kalidou Koulibaly confirme.

La suite après cette publicité

«Ils ne comprennent pas, car ils ne l’ont pas vécu. Il faut le vivre pour comprendre. Gagner un titre avec son pays, sa patrie, pour des millions de personnes qui te suivent, c’est indescriptible. Pendant tout notre parcours, le pays s’est arrêté pour nous. C’est dur d’arrêter tout un pays. Quand tout le pays s’arrête pour regarder la finale, et qu'à la fin du match, ils voient les couleurs du drapeau sur le toit du continent africain, c’est quelque chose d’exceptionnel. Edou a raison. Gagner quelque chose en club, tu peux le faire avec plusieurs clubs, par contre, gagner un trophée avec ton équipe nationale, tu peux le faire uniquement avec ta sélection. Sentir la force et la ferveur du pays quand on est rentrés au Sénégal, c’était magique. Je n’avais jamais vécu ça. Parfois, je ferme les yeux et je repense à ces milliers de personnes qui étaient là, à courir derrière notre car, j’en perds mes mots. On a fait 7 ou 8 heures de bus pour arriver au palais présidentiel, c’était fatigant, mais en même temps génial et magnifique. Je pense que c’est un truc que je ne revivrai pas de si tôt.»

Plus d'infos

Commentaires