Info FM, Youssouf Mulumbu : « Si je devais choisir, aujourd'hui l'OM serait ma priorité »

Arrivé à Norwich la saison dernière, Youssouf Mulumbu fait depuis hier la une de la rubrique mercato. Le milieu de terrain est annoncé du côté de l'Olympique de Marseille. Pour Foot Mercato, le joueur âgé de 29 ans répond à l'intérêt des Phocéens et évoque ses objectifs pour la saison à venir.

Mulumbu se confie pour FM
Mulumbu se confie pour FM ©Maxppp

Foot Mercato : Comment se passe votre reprise avec Norwich ?

La suite après cette publicité

Youssouf Mulumbu : La préparation se passe super bien. J'ai repris tranquillement avec Norwich sachant que l'année dernière je n'avais pas beaucoup joué. Il fallait que je fasse une bonne préparation car je savais que cette année allait être vraiment très importante pour moi. On est parti en stage une semaine à Saint George's Park, c'est un peu le Clairefontaine Anglais. Puis on a fait une semaine en Autriche. On a fait des matches amicaux. Ca s'est plutôt bien passé. Mais il est certain que pour moi, jouer en Championship avec Norwich, n'était pas la première option. Je me suis bien entraîné car je savais qu'il y allait avoir des échéances et que j'allais peut-être rejoindre un club de Premier League ou de première division.

FM : La saison dernière, vous n'avez pas beaucoup joué notamment à cause d'une blessure. Quels sont vos objectifs pour l'année qui arrive ?

Y.M: J'ai eu une fracture du métatarse lors du dernier match de préparation. Je suis revenu deux mois après. Malheureusement, le coach avait ses plans. Je n'ai pas eu beaucoup de temps de jeu. Ca a été une année frustrante, dure à digérer. Quand on est compétiteur, on a envie de bien faire et quand on ne peut pas s'exprimer, c'est compliqué. Mais j'ai beaucoup appris. Je suis resté calme et je savais que d'une année à l'autre ça pouvait changer. Mon but va être de retrouver le terrain, de jouer. C'est pour ça que j'ai dit que ma préparation était très importante. Le fait de refouler les pelouses, d'avoir une préparation, jouer des matches tous les week-ends, ça donne du rythme dans les jambes et de la confiance. Ce que je cherche aujourd'hui, c'est un challenge intéressant dans lequel je puisse jouer avec une équipe qui joue. Dans mon parcours, j'ai eu la chance d'évoluer à West Bromwich où on avait une équipe qui jouait bien au ballon, avec Lukaku, Odemwingie. Des joueurs reconnus aujourd'hui en Angleterre. C'est ce qu'il va falloir que je trouve aujourd'hui.

FM : Un départ est donc envisageable pour vous aujourd'hui...

Y.M : Le club l'a compris. Norwich a compris qu'après huit ans passés en Premier League, il serait dur pour moi d'aller en Championship. J'ai une "bonne relation" en dehors du terrain avec le coach. Il sait très bien qu'il ne pourra pas me retenir. Donc avec mon agent, on est en train de discuter avec les dirigeants. Forcément, ils ont été assez compréhensifs. Cela se passe plutôt bien concernant un départ. Je n'ai pas de problème à ce niveau-là. Le seul souci est de trouver le bon challenge et la bonne équipe pour jouer. Aujourd'hui, j'ai vraiment peur d'aller encore dans un club et de ne pas jouer. Je suis assez revanchard. La prochaine étape va être de trouver un club.

FM : L'OM justement pourrait être ce club. Comment accueillez-vous l'intérêt du club phocéen ?

Y.M : L'Olympique de Marseille est un grand club. Ça dépend pour certains qui diront que c'est un club avec beaucoup de pression. Mais je trouve que c'est une bonne pression. Le contexte, tout le monde le connaît. Moi, je suis un challenger. Je n'ai pas peur de la pression, du grand stade, etc.. C'est tout à fait normal que lorsqu'un club comme Marseille vous appelle, on écoute et on est content de leur intérêt. Il n'y a rien de fait avec l'OM. Aujourd'hui, je suis encore un joueur de Norwich. Marseille ça ne laisse personne indifférent. Aujourd'hui, je suis arrivé au club, tout le monde m'en parlait. C'est pour vous dire l'aura de l'OM autour du monde.

FM : Marseille vous a réellement contacté ?

Y.M : L'OM a dû se renseigner auprès de Norwich et de mon agent. Mais on n'a pas avancé comme les journaux peuvent le dire. Je ne vais pas passer la visite médicale demain (rires). Je reste serein car je sais que pendant cette période de mercato tout peut aller vite. Marseille peut vouloir un autre joueur. Norwich peut me retenir. Je suis focalisé sur mon football. Si ça se fait, je serais content. Mais rien n'est fait actuellement. C'est loin d'être bouclé.

FM : Vous avez parlé de projet. Le projet de l'OM aujourd'hui peut-il vous séduire ?

Y.M : Oui, largement. Un grand club reste un grand club. L'OM est une institution. Le club est l'un des plus grands clubs français. Même s'il y a moins d'argent, ils feront toujours une équipe compétitive pour aller chercher les cinq premières places. Ce n'est pas parce qu'aujourd'hui ils n'ont pas les mêmes joueurs qu'il y a cinq ans, que la pression sera relâchée, que ce sera les vacances. On sait très bien la demande des supporters, du club. Si on va à Marseille, c'est pour donner le meilleur de soi-même. C'est pour être à 100% chaque week-end. Ce serait positif un transfert à Marseille. Mais encore une fois, rien n'est fait.

FM : Venir à Marseille, ça voudrait aussi dire revenir en Ligue 1 vous qui avez passé plusieurs années en Angleterre.

Y.M : Ce serait bizarre car je regarde la L1 à la télé. Je trouve qu'il y a des clubs qui ont progressé. Je ne connais pas vraiment le niveau. Pour le juger, il faut jouer dans le championnat. Ça peut être toujours intéressant. Paris, Monaco, Lyon, ce sont des grands clubs. On sait que Marseille sera là aussi. Ce n'est pas pour me déplaire de revenir en France. Pour moi, ce serait plus facile pour m'adapter car je parle français. Il n'y a pas de réticences pour moi à revenir en France.

FM : Y a-t-il d'autres clubs, français ou étrangers, qui vous ont contacté cet été ?

Y.M : Oui, d'autres clubs m'ont contacté. Quand l'information est sortie au sujet de Marseille, plusieurs m'ont contacté. Des clubs italiens, anglais. Forcément, on réfléchit, on se pose la question de savoir quelle sera la bonne solution pour moi. Je vais prendre mon temps et bien réfléchir. Mais mon intention pour le moment est plus tournée vers l'OM, si cela devait aboutir. Si je devais choisir, aujourd'hui l'OM serait ma priorité. C'est un grand club. Je sais que dans les années qui viennent, ils vont jouer une coupe d'Europe.

FM : Vous êtes passé par le PSG. Rejoindre l'OM ne vous poserait aucun problème ?

Y.M : J'ai été formé au PSG. Il y aura toujours des polémiques. Paris c'est loin derrière moi. Si je devais porter le maillot de Marseille, je donnerais tout pour Marseille, pour les supporters. Il y a eu beaucoup de transferts entre le Real Madrid et le Barça, ou entre les deux Milan. Franchement, je n'ai aucun problème avec ça. Le plus important, ce sera sur le terrain. Aujourd'hui, je ne porte pas le maillot de Paris. Je suis à Norwich. Si je vais à Marseille, je donnerais le meilleur de moi-même pour les supporters, les dirigeants. Qu'ils soient fiers de moi et se disent qu'ils ont fait un bon recrutement. Mais on est encore loin de tout ça....

Plus d'infos

Commentaires