FC Sion : le nouveau pétage de plombs de Mario Balotelli

Par Dahbia Hattabi
4 min.
FC Sion : le nouveau pétage de plombs de Mario Balotelli @Maxppp

Arrivé cet été à Sion, Mario Balotelli s'était déjà fait remarquer en ne donnant plus de nouvelles à son club au mois de septembre. L'enfant terrible du football italien a de nouveau fait parler de lui le week-end dernier et pas pour de bonnes raisons.

La suite après cette publicité

À 32 ans, Mario Balotelli est toujours considéré comme l'enfant terrible du football italien. Une étiquette qui lui colle à la peau et au maillot depuis son plus jeune âge. Et c'est encore le cas aujourd'hui alors qu'il défend les couleurs du FC Sion. Un club qu'il a rejoint le 31 août dernier en fin de mercato. L'attaquant, qui attendait d'avoir des offres plus intéressantes notamment d'Espagne, n'a pas été servi. Il a donc rejoint la Suisse, lui qui évoluait la saison dernière en Turquie à l'Adana Demirspor. Un nouveau défi à relever pour Super Mario qui a donc continué son tour d'Europe après avoir joué en Italie, en Angleterre, en France et en Turquie.

Porté disparu en septembre

Le footballeur a donc posé ses valises à Sion. Il a débuté sous ses nouvelles couleurs le 3 septembre dernier face à Bâle (26 minutes jouées, victoire 2-1). Un club qu'il a retrouvé dimanche lors de la 15e journée de championnat de Suisse. Entre temps, Balotelli a disputé 6 autres rencontres. Le temps de marquer 4 buts, dont 2 sur pénalty. Il a également eu le temps de faire quelques frasques dont lui seul à le secret. Le 16 septembre dernier, on a appris qu'il avait été aperçu en état d'ébriété à la sortie d'un bar à Lausanne.

À lire OL : pourquoi le prêt de Jeffinho s’est transformé en transfert

Une vidéo, le montrant alcoolisé et soutenu par ses amis pour rejoindre sa voiture, avait d'ailleurs fait le tour du web. Après cette sortie, l'avant-centre n'avait plus donné de nouvelles à son club, très inquiet. Porté disparu, il avait manqué toutes les séances d'entraînement les jours suivants. Mais son club était monté au créneau pour le défendre suite aux révélations faites à son sujet. «Le FC Sion a pris connaissance avec étonnement de plusieurs articles relayant une vidéo de notre joueur Mario Balotelli à Lausanne et de rumeurs indiquant qu'il n'aurait plus donné de nouvelles à son club.»

La suite après cette publicité

Des doigts d'honneur aux supporters bâlois

Les Suisses ont ajouté ensuite : «le FC Sion regrette que cette vidéo ait pris des proportions inutiles et démesurées qui nuisent à l'image de notre attaquant. Le club valaisan profite ici de rappeler qu'il est très content des performances actuelles de l'équipe depuis la venue de Mario Balotelli en Valais.» Soutenu par Sion, qui avait indiqué que l'Italien avait manqué le match suivant suite à une grippe, l'Italien a repris tranquillement son petit bonhomme de chemin. Mais il a de nouveau fait parler de lui dimanche lors du match face à Bâle (0-0).

Sur le pré durant 62 minutes, l'ancien joueur de l'OM et Nice a pété les plombs. Agacé suite à une faute non sifflée sur lui, Balotelli a adressé un doigt d'honneur au kop bâlois. Puis, le joueur, qui n'a pas été pris la main dans le sac par l'arbitre, a récidivé à sa sortie du terrain, excédé par l'attitude des supporters. Le Matin indique que pour son geste, il a déjà été suspendu pour un match à titre provisoire. Il manquera donc la rencontre de Coupe de Suisse face à Wil mercredi soir. Toujours très énervé, le joueur de 32 ans est sorti de ses gonds sur son compte Instagram en s'attaquant à la Fédération Suisse ainsi qu'à l'arbitre du match.

La suite après cette publicité

Balotelli tacle l'arbitre et la Fédération Suisse

«Je ne sais pas dans quel genre de mafia,vous êtes, mais croyez-moi, les joueurs comme moi ne sont pas fiers d’être dans une ligue où l’injustice, la corruption et l’incapacité sont souveraines. Le football est un travail et nous devons tous le prendre au sérieux, y compris les arbitres. Je ne vais pas continuer à risquer ma propre santé sur le terrain sans être protégé des fautes des adversaires et des agressions des supporters. Je me fiche vraiment de ce à quoi vous étiez habitué avant, mais vous devez changer cela dès que possible et le monde doit mettre un œil sur cette ligue pour voir la honte qu’elle fait».

Il a conclu ainsi : «j’ai fait une erreur, je vais payer pour cela. La fédération a fait une erreur, paiera-t-elle pour cela ? L’arbitre a fait des erreurs, il doit aussi le payer». Une sortie coup de poing qui pourrait ne pas rester sans conséquence. Le Matin explique que la Swiss Football League (SFL) «a transmis son post Instagram à la commission disciplinaire de la ligue, qui devra décider si elle donne suite ou non». L'enfant terrible pourrait donc risquer gros si la commission de discipline décidait de le sanctionner. Super Mario n'en fait décidément qu'à sa tête !

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité