Cristiano Ronaldo sème la zizanie à l'Atlético de Madrid

Les rumeurs sur la possible arrivée de Cristiano Ronaldo mettent un sacré bazar à l'intérieur même de l'Atlético de Madrid.

Cristiano Ronaldo, encore héroique pour Manchester United en Ligue des Champions.
Cristiano Ronaldo, encore héroique pour Manchester United en Ligue des Champions. ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'avenir de Cristiano Ronaldo s'écrit en pointillés du côté de Manchester United. De retour à l'entrainement après avoir reçu l'autorisation de faire l'impasse sur le stage d'avant-saison prévu en Thaïlande puis en Australie, le Portugais a immédiatement rencontré sa direction pour lui demander de s'en aller. A 37 ans, il sait que le temps n'est pas infini et souhaite toujours disputer la Ligue des Champions. Le club anglais, lui, ne l'entend pas de cette oreille.

Il souhaite le conserver jusqu'à la fin de son contrat dans un an, malgré les arrangements proposés par le Portugais et son clan. Jorge Mendes a d'abord estimé qu'un prêt d'un an était possible à condition de prolonger, puis il a été question d'une rupture de contrat, comme l'indiquait le Daily Mail ce matin. Cela permettrait à l'attaquant d'avoir une marge de manœuvre plus importante pour décider de son avenir et surtout négocier avec les clubs intéressés.

L'Atlético est partagé

L'Atlético de Madrid fait partie des prétendants, malgré le démenti d'Enrique Cerezo sur la Cadena Cope mardi. «Je ne sais pas qui a inventé cette histoire de Cristiano Ronaldo à l'Atlético de Madrid. Ce n'est certainement pas vrai. (...) C'est pratiquement impossible pour lui de venir à l'Atlético de Madrid.» Pourtant, d'après les médias anglais et espagnols, il y a un réel intérêt de la part des Colchoneros mais ça ne plaît pas à tout le monde au club. Le sujet est évidement sensible et personne n'est sur la même longueur d'ondes.

Une partie des supporters par exemple a fait part de son avis. Ils ne veulent du Portugais. « Le joueur mentionné se situe aux antipodes des valeurs défendues par notre Atleti, que sont la force, la générosité, la simplicité et l'humilité », écrit notamment le communiqué officiel publié par l'Union Internationale des Peñas de l'Atlético de Madrid. Il faut dire que le quintuple Ballon d'Or a souvent fait de la rivalité Real-Atlético l'un de ses moteurs et ses déclarations parfois moqueuses n'ont pas été oubliées.

Le vestiaire n'est pas d'accord

Le club madrilène est d'ailleurs sa victime préférée avec 25 buts inscrits. Le vestiaire n'a pas oublié cela non plus. Le capitaine Koke a par exemple préféré botter en touche. « Au final, de nombreuses rumeurs se font entendre à l'extérieur. Je fais confiance à mes coéquipiers qui sont ici, on a déjà des attaquants argentin, espagnol, portugais, brésilien, français... Ce sont de grands joueurs et on n'écoute pas ce qu'il y a à l'extérieur, on se concentre sur le groupe qu'on est. Nous n'écoutons pas les rumeurs, nous nous concentrons sur qui nous sommes. »

Car pour faire de la place à Cristiano Ronaldo, il faudrait faire partir un, voire deux attaquants. Il est question selon la presse anglais d'un départ de Griezmann, ce qu'a confirmé Marca ce matin, [affirmant même que le Petit Prince serait la clé de ce transfert]((https://www.footmercato.net/a5695332502670377572-antoine-griezmann-element-cle-de-lavenir-de-cristiano-ronaldo-lelimination-de-le-france-fait-le-tour-de-leurope). Mais cette fois, c'est Diego Simeone qui n'est pas du tout chaud pour sacrifier un historique et l'un de ses chouchous. Voilà que CR7 met l'Atlético de Madrid sous tensions, et cette fois sans marquer de but.

Plus d'infos

Commentaires