Chelsea fait face à un énorme casse-tête à plusieurs milliards d’euros

Par Dahbia Hattabi
3 min.
Todd Boehly, le propriétaire des Blues @Maxppp

Outre des résultats loin d’être satisfaisants, Chelsea doit également gérer un épineux dossier.

Les malheurs de Chelsea. Depuis l’arrivée de la nouvelle direction incarnée par Todd Boehly, les Blues vivent des moments compliqués. Cette saison, les résultats ne sont toujours pas à la hauteur des attentes et des ambitions des nouveaux propriétaires, dont le plan était de concurrencer Liverpool et Manchester City. Aujourd’hui, les Londoniens en sont très loin. En effet, près de 30 points séparent les Reds (1ers, 63 points) et les Skyblues (2es, 62 points) de Chelsea, onzième avec 36 points. Le tout, sans jouer de Coupe d’Europe.

La suite après cette publicité

Chelsea est frustré

En plus de ces soucis sportifs, le club anglais, qui doit gérer le dossier Mauricio Pochettino, a un autre problème de taille à régler. Celui-ci concerne Stamford Bridge. La direction, très frustrée, étudie diverses options pour rénover son stade ou en construire un nouveau. Mais dans les deux cas, cela s’avère compliqué. Pourtant, cela est devenu une nécessité puisque l’enceinte est vieillissante et délabrée et ne peut pas accueillir plus de 40 000 personnes. Ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour les caisses du club. The Sun explique qu’Arsenal et Tottenham, qui ont des stades plus récents, gagnent plus d’argent.

À lire Chelsea : Malang Sarr va s’engager avec le RC Lens

Le média anglais précise que les Gunners empochent un peu plus d’1 million d’euros de plus par rencontre. Les Spurs, eux, gagnent 1,2 millions d’euros de plus par rencontre. Tout cela trotte forcément dans les têtes des patrons de Chelsea, qui ne veulent plus perdre de terrain vis-à-vis de leurs concurrents. Leur plan initial était de restaurer Stamford Bridge. Le temps des travaux, ils auraient loué une autre enceinte dans la capitale. The Sun a évoqué la possibilité de rejoindre Craven Cottage, le stade de Fulham qui est le plus proche. Mais sa capacité (29 000 places) est encore plus petite que celle de Stamford Bridge.

La suite après cette publicité

6 ans loin de Stamford Bridge ?

L’autre option pour les Londoniens est de prendre leurs quartiers à Wembley comme l’a fait Tottenham, qui pouvait accueillir 62 000 personnes après accord avec la Premier League. Mais là encore, Boehly et ses équipes ne sont pas convaincus. Le stade est, selon eux, situé trop loin de Stamford Bridge (16 kms). Il estiment aussi qu’il est mal desservi. Enfin, cela coûtera cher.
Les Blues pourraient aussi décider de bâtir un nouveau stade ailleurs. Mais là encore, il y a des obstacles. En effet, ils devront payer très cher pour acheter un terrain dans la capitale anglaise, où les prix s’envolent. A plusieurs reprises, la presse britannique a évoqué l’achat d’un terrain situé sur le site de l’ancien parc des expositions d’Earls Court, à environ 1,6 km de son stade actuel.

Mais outre le prix du terrain, qui est de 500 M£ (585 millions d’euros), Chelsea devrait dépenser plus d’un milliard de livres sterling (1,17 milliard d’euros) pour réaliser les travaux. Une somme jugée trop importante, même si la nouvelle direction a déjà dépensé une fortune pour recruter. L’autre possibilité est de démolir leur stade actuel et l’agrandir, puisqu’ils ont récemment acquis un terrain adjacent à Stamford Bridge pour 80 M£ (93,6 millions d’euros). Mais il faudra compter des dépenses annexes puisque la durée des travaux pour le nouveau stade est estimée à 6 ans. Il faudrait donc louer une autre enceinte. Un nouveau casse-tête à plusieurs milliards d’euros pour les Blues.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité