OL : Bernard Lacombe enterre les pistes Sakho, Chantôme et Corgnet !

Bernard Lacombe n'est pas homme à manier la langue de bois, se livrant généralement sans détour pour évoquer les dossiers chauds de l'OL. Une nouvelle preuve, avec un point complet sur le mercato des Gones.

Bernard Lacombe évoque le mercato de l'OL
Bernard Lacombe évoque le mercato de l'OL ©Maxppp

L'Olympique Lyonnais s'est offert son premier titre de la saison ce samedi soir en venant à bout de Montpellier au terme de la séance des tirs au but du Trophée des Champions (2-2, 4 tab 2). De bon augure pour les Gones, qui n'ont pourtant pas eu énormément l'occasion de sourire durant l'intersaison, la faute notamment à des finances dans un état plus que précaire. N'ayant plus de quoi s'offrir des joueurs, les septuples champions de France espéraient bien voir partir certains éléments à forte valeur marchande histoire de renflouer leurs caisses. Mais rien ne se passe pour l'heure dans le sens des départs, hormis Kim Källström qui a pris l'avion direction la Russie et le Spartak Moscou. Alors, l'OL va-t-il au devant d'énormes désillusions ? Un cadre tel que Cris va-t-il finir par rester, faute de propositions ?

La suite après cette publicité

Bernard Lacombe répond à toutes ces interrogations et bien plus encore au micro de BeIn Sport : « On ne va pas dans le mur. les garçons vont montrer leurs qualités, Cris va peut-être rester, c’est un compétiteur. Il a été énorme dans la finale du Trophée des Champions. Les joueurs ont réagi magnifiquement aux critiques d'Aulas. Cris a peut-être fait un travail qu'il n'avait jamais fait dans le passé dans les stages. Le président a dit des choses dures, mais les garçons ont réagi du mieux possible. Il y aura encore des départs, on a jusqu’au 4 septembre et ça peut encore bouger. Kim est parti, il y a une possibilité avec Bastos mais ça semble compliqué. On dit que Tottenham serait intéressé par Lloris, mais ils n'ont fait aucune proposition. Lloris a fait une saison extraordinaire, s'il venait à partir ce serait dur. Le président l'a dit, il ne partira que si des clubs veulent mettre l'argent ».

Et si Jean-Michel Aulas et sa bande se retrouvent dans cette situation, c'est en partie dû à des campagnes de recrutement récentes ratées. Le bras droit du président le reconnait en toute sincérité : « Si on n'a pas l'argent pour recruter... Il nous faut déjà faire partir des gens. Il y a eu un moment où ça a été compliqué pour nous, on a fait des fautes sur le recrutement, et c'est pour ça qu'on est en difficulté aujourd'hui, c'est de notre faute. On est moins performant, mais on va tout faire pour garder nos meilleurs joueurs, même si ce ne sera pas évident. Le problème n'est pas que chez nous, il est partout à part à Paris. Tous les clubs sont logés à la même enseigne. Les jeunes n'ont pas l'expérience des anciens, mais on a des petits Benzia, Lacazette, Gonalons, qui sont là et qu'on veut faire jouer. Il y a aussi Umtiti, le jeune Fofana. On a la possibilité de faire de bonnes choses en championnat ». Tourné vers l'avenir, Bernard Lacombe fait le point sur les différentes cibles estivales des Gones.

Et les pistes s'envolent les unes après les autres, à commencer par celle menant aux Parisiens Sakho et Chantôme : « Le problème, c'est que ces deux joueurs seront difficiles à avoir car ils sont formés au club et le PSG a besoin d'en avoir cinq dans ce cas pour la Coupe d'Europe. On aurait aimé en avoir un des deux, mais le PSG a dit non. Corgnet, le problème c'est qu'il nous intéresse mais on a Grenier et Gourcuff qui jouent dans le même registre. Il faut peut-être prendre des gens ailleurs, ne pas entasser les joueurs. Il n'y a pas eu de pré-contrat, c'est faux. La filière brésilienne a été arrêtée ces derniers temps, j'y suis retourné là. Mais les prix sont élevés maintenant là-bas. Il nous faut un milieu de terrain et un défenseur. N'importe comment, comme peu de joueurs sont demandés, la plupart vont rester. Gourcuff peut apporter un déclic, il monte en puissance, il doit être le garçon qui doit déclencher tout ce que l'on est en droit d'attendre de lui. C'est un peu un joueur qui fait partie du nouveau recrutement ». À défaut de pouvoir recruter, l'OL espère désormais que ses joueurs jusque-là décevants retrouvent leur niveau d'antan, à l'image donc de Gourcuff. Après tout, c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures !

Plus d'infos

Commentaires