LOSC : Isaac Lihadji explique pourquoi il a refusé le contrat professionnel de l'OM

Parti de l'OM où il a refusé de signer son premier contrat professionnel, Issac Lihadji a préféré s'en aller du côté du LOSC. Le jeune ailier a expliqué ce choix loin d'être apprécié par son désormais ancien club.

Isaac Lihadji (OM) à la lutte avec un joueur de Stoke City lors du match amical au Saint George's Park National Football Centre
Isaac Lihadji (OM) à la lutte avec un joueur de Stoke City lors du match amical au Saint George's Park National Football Centre ©Maxppp

Le LOSC a réalisé un joli coup en recrutant au nez et à la barbe de l'OM, l'un de ses jeunes les plus prometteurs Isaac Lihadji. L'ailier de 18 ans seulement a refusé de signer son premier contrat professionnel avec les Phocéens où il est pourtant arrivé à l'âge de 12 ans. De quoi donner de sacrés maux de tête à la direction olympienne et pas mal d'agacements pour les supporters, qui auraient bien vu ce minot faire partie de la rotation, l'année où le club retrouve la Ligue des Champions. Résultat, malgré quelques apparitions en Ligue 1 au début de la saison (2 contre Dijon et Amiens en septembre et octobre 2019), le joueur a été puni et envoyé en réserve.

La suite après cette publicité

À L'Equipe, quelques jours après l'officialisation de son transfert, il explique pourquoi il n'a pas souhaité poursuivre avec l'OM, qui comptait pourtant beaucoup sur lui. «J'ai décidé très tôt. Je me suis concerté avec ma famille, mes agents. L'OM m'a envoyé en réserve. Je n'oublie pas que l'entraîneur André Villas-Boas m'a laissé un peu de temps de jeu pour m'exprimer sur le terrain. J'ai pensé qu'ici (à Lille), je pourrais davantage avoir la possibilité de faire mes preuves», assure celui qui s'est révélé à l'automne dernier lors de la Coupe du Monde U17. Il comprend également que son choix a pu étonner les supporters marseillais mais préfère regarder vers l'avant.

Lihadji en veut un peu à l'OM

«On fait un métier public... Un footballeur se fera toujours critiquer pour ses choix de carrière. Il faut l'accepter. Ceux qui connaissent mon histoire comprennent mon choix. Je préfère le garder pour moi. À présent, c'est derrière moi », évoque le nouveau numéro 19 du LOSC, comme un certain Nicolas Pépé avant lui. Même s'il a probablement trouvé le temps long avec l'équipe réserve, alors qu'il avait montré des choses intéressantes sur chacune de ses apparitions en Ligue 1, Lihadji a su faire le dos rond et attendre une fin de saison, qui est finalement arrivée plus vite que prévu.

Malgré cette punition émanant probablement de la direction de l'OM qui souhaitait lui mettre la pression, il comprend qu'André Villas-Boas n'a pas fait appel à lui. «Je ne peux pas lui en vouloir. Grâce à lui, j'ai débuté en professionnel. Le coach m'a quand même fait confiance. J'en veux surtout à certains qui m'ont accompagné durant la formation quand j'étais plus petit.» Il y a tout de même une petite amertume envers un club, qui n'a pas voulu faire monter les enchères, alors que le gaucher était courtisé en France comme à l'étranger. Mais Lihadji est catégorique, s'il avait voulu partir pour l'argent, il n'aurait pas choisi le LOSC mais l'étranger.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires