OM : les premiers mots du très attendu Gerson

Dans une vidéo publiée par l'Olympique de Marseille, Gerson, la nouvelle recrue phare du club, s'est exprimé pour la première fois.

Gerson et sa nouvelle tunique phocéenne.
Gerson et sa nouvelle tunique phocéenne. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Il est la seconde recrue officielle du mercato marseillais mais peut-être la plus attendue. À 24 ans et avec un statut de meilleur joueur sud-américain du championnat brésilien, Gerson sera scruté de très près par tous les observateurs et les fans de l'OM. « Je suis très heureux de porter ce grand maillot. J’espère continuer à développer un bon football. J’espère que tout se passera bien à mon arrivée ici. Je suis très heureux et motivé d’avoir eu cette opportunité », a lâché le milieu de terrain dans une vidéo publiée sur le site de son nouveau club.

Très apprécié par les supporters de Flamengo, il espère avoir le même succès auprès de ceux du club phocéen. « Je sais que l'OM est un très grand club ici en France, un club très respecté avec des supporters très passionnés. Je sais qu’ils sont similaires à ceux du Brésil, des supporters très chaleureux. Malheureusement, nous n’aurons pas encore de fans dans le stade mais je veux déjà me préparer et m’habituer pour pouvoir jouer le plus rapidement possible aux côtés des fans. » Il va falloir attendre encore un petit peu pour enfin ressentir la chaleur du stade.

Gerson est impatient d'y être

Recruté pour environ 20 M€, Gerson a ensuite présenté son profil technique. « Je suis quelqu’un qui essaye toujours d’apprendre, pas seulement dans le foot mais dans la vie car on ne sait jamais. J’essaye d’évoluer. Je le dis toujours, je suis un joueur simple. Où je me sens le mieux sur le terrain ? Cette question, je dois la laisser au coach mais où je me mets plus en évidence et où je me sens un peu plus à l’aide c’est quand je joue en 8 », assure celui réalise son 2e passage en Europe après des échecs en Italie, à la Roma (2016-2018) et à la Fiorentina (2018/2019).

« Ici en Europe, le foot est un peu différent du Brésil. C’est un peu plus dynamique, une culture différente, une pensée différente. J’ai déjà eu une expérience en Europe de trois ans mais maintenant j’ai une autre opportunité. J’espère que tout se passera bien » s'enthousiasme ce fan de Robinho - « pour ses passements de jambes » - et de Ronaldinho. Désormais, il faudra trouver la bonne formule avec Jorge Sampaoli, un coach qui l'a convaincu de venir en France. « Vous vous sentez important même sans avoir travaillé avec lui avant. Il vous donne toujours confiance ». Ça promet.

Plus d'infos

Commentaires