Valence-Real Madrid : Jude Bellingham risque très gros après son craquage

Par Samuel Zemour
2 min.
Jude Bellingham lors d'un match du Real Madrid @Maxppp

Expulsé au terme d’une soirée qui aura indigné toute l’Espagne à Valence (2-2), Jude Bellingham risque maintenant une lourde sanction.

«C’est quelque chose qui ne m’est jamais arrivé dans ma carrière». Voilà comment Carlo Ancelotti avait résumé la folle soirée de son Real Madrid sur la pelouse de Valence samedi soir (2-2). Pour résumer, alors que Jude Bellingham pensait avoir offert le but de la victoire dans les tous derniers instants du match, l’arbitre de la rencontre, M. Jesús Gil Manzano, a décidé de siffler la fin de la rencontre pendant le centre de Brahim Diaz pour son coéquipier anglais, en pleine action.

La suite après cette publicité

Une situation incompréhensible pour l’ensemble du Real Madrid, qui a entraîné de virulentes réclamations autour du corps arbitral. Et après cela, Jude Bellingham a été contraint d’écoper d’un carton rouge. Et malgré la défense de Carlo Ancelotti, qui a assuré que le milieu de terrain anglais n’avait pas insulté l’arbitre, M. Jesús Gil Manzano a publié un rapport montrant des propos virulents de Jude Bellingham après la décision arbitrale.

À lire Jude Bellingham trouve la barre transversale majorquaise !

Jude Bellingham aurait proféré des insultes

Le joueur Bellingham a été exclu pour la raison suivante : après la fin du match et toujours sur le terrain, il a couru vers moi en adoptant une attitude agressive et en criant, répétant à plusieurs reprises «c’est un putain de but ! Le ballon est en l’air. Qu’est-ce que c’est que ça ?». Et cette attitude agressive, ainsi que ses insultes pourraient obliger le joueur de 20 ans à écoper d’une lourde sanction. Selon le quotidien espagnol AS, Jude Bellingham pourrait écoper jusqu’à trois matchs de suspension.

La suite après cette publicité

L’Anglais devrait ainsi manquer la réception du Celta de Vigo dimanche prochain, le déplacement à Osasuna (16 mars) et potentiellement la réception de l’Athletic Bilbao, le 31 mars prochain. Même si Bellingham se dirige plutôt vers une sanction de deux matches, plutôt que trois. De son côté, le Real Madrid s’est montré choqué de cette décision après la rencontre et entend maintenant faire appel, d’autant plus que le Comité Technique des Arbitres n’a également pas compris cette décision de M. Manzano. Un fait de jeu qui n’a pas fini de faire parler en Espagne.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité