Ligue des Champions : Rennes éliminé de toute coupe d'Europe, le RB Leipzig met la pression au PSG après une fin de match folle

Les Bretons jouaient leur dernière chance de se qualifier en Ligue Europa. Battus par Krasnodar (1-0), ils en ont finalement terminé avec leur parcours européen. De son côté, le RB Leipzig a ramené in extremis les trois points d'Istanbul (4-3).

Dayot Upamecano au duel face à Carlos Ponck
Dayot Upamecano au duel face à Carlos Ponck ©Maxppp

Quatrième de sa poule après trois défaites et un match nul lors des quatre premières journées de la Ligue des Champions, le Stade Rennais jouait un match très important ce mercredi soir en Russie, sur le terrain de Krasnodar. En effet, une victoire assurerait automatiquement une place en Ligue Europa aux Bretons. Les hommes de Julien Stéphan seraient sûrs de devancer leurs hôtes du soir grâce au goal-average particulier (1-1 à l’aller). Face à l’équipe qui affiche la plus faible possession de balle en moyenne dans cette Ligue des Champions (40%), le SRFC n’a pas eu la maîtrise du cuir pour autant.

La suite après cette publicité

En effet, si Benjamin Bourigeaud a signé la première alerte de la rencontre sur une frappe contrée par Ramirez (6e), ce sont les coéquipiers de Rémy Cabella qui ont eu les plus grosses occasions en première période. A savoir un centre-tir du Français (27e), un centre de Berg magnifiquement sauvé devant son but par Gerzino Nyamsi (31e) et une parade de Romain Salin face à ce même Berg (37e). Les Rennais ont quand même eu quelques opportunités par Hunou (17e) et Bourigeaud (44e), mais pas de quoi inquiéter Safonov.

Rennes éliminé de toute coupe d'Europe

Au retour des vestiaires, la tendance s’est quelque peu inversée. Cette fois, c’est Rennes qui a été le plus dangereux. Krasnodar lâchait très rapidement le cuir et Jérémy Doku en profitait pour se distinguer sur une frappe à ras de terre (47e), sur un centre en retrait pour Lea Siliki (57e) et sur une tentative contrée (70e). Mais si Rennes n’a inscrit qu’un seul point dans cette phase de poules, c’est surtout parce que les partenaires d’Eduardo Camavinga ont affiché un cruel manque d’efficacité offensive. Malheureusement pour eux, cela s’est vérifié une nouvelle fois.

Sur un dégagement anodin d’Aleksandr Martynovich, tout le bloc défensif breton a été pris à défaut. Fin buteur, Marcus Berg a senti le coup venir. Il s’est alors joué de Damien Da Silva au physique avant d’aller crucifier Salin d’un petit extérieur du pied droit (1-0, 71e). Scénario très cruel pour les Rouge-et-Noir qui termineront donc, pour leur première participation en Ligue des Champions, quatrièmes de leur groupe, privés de toute coupe d’Europe. La dure loi de l’apprentissage. Krasnodar jouera la Ligue Europa.

Fin de match complètement folle à Istanbul

Enfin, l’autre match programmé à 18h55 intéressait grandement les supporters et même les joueurs du Paris Saint-Germain. Troisième de la poule, à égalité de points avec les Franciliens, le RB Leipzig avait l’occasion de mettre la pression sur les Rouge-et-Bleu en gagnant sur la pelouse de l’Istanbul Basaksehir. Un défi que les ouailles de Nagelsmann pensaient réussir aisément. Après avoir planté deux banderilles en première période grâce à Yussuf Poulsen (26e) et Nordi Mukiele (43e), auteur de son premier but en Ligue des Champions, Leipzig pensait avoir fait le plus dur.

C’était sans compter sur un certain Irfan Kahveci. Après avoir réduit le score juste avant la pause (45e), l’attaquant turc a été le héros des supporters parisiens. Car si Daniel Olmo a redonné deux buts d’avance au RBL (66e), Kahveci a signé un triplé après deux réalisations inscrites en fin de match (72, 85e). 3-3, un score qui faisait les affaires parisiennes. Mais dans cette fin de match complètement folle, Alexander Sorloth a délivré toute une équipe en marquant le but de la victoire pour Leipzig (3-4, 90e+2). Au classement, le PSG est désormais troisième et doit plus que jamais l’emporter ce soir à Old Trafford pour ne pas se mettre dans une situation invivable.

Revivez le film du match Krasnodar-Rennes

Plus d'infos

Commentaires