Gladbach-OM : quand Lilian Thuram a tranché pour l'avenir de son fils Marcus

Marcus Thuram célèbre son but face au Real Madrid
Marcus Thuram célèbre son but face au Real Madrid ©Maxppp
La suite après cette publicité

Lors de son arrivée au Borussia Mönchengladbach en provenance de Guingamp au cours de l’été 2019, peu nombreux étaient les observateurs à miser sur la réussite de Marcus Thuram. Ce qui n’a visiblement pas empêché l’attaquant sélectionné pour la première fois en équipe de France A de conclure sa première saison avec 10 buts et 8 passes décisives en 31 matches de Bundesliga. Une saison pleine de promesses qu’il n’a pas manqué de confirmer cette saison. En 10 matches joués toutes compétitions confondues, l’ancien Guingampais a déjà inscrit 3 buts et délivré 5 passes décisives. Mais un match en particulier, et pas n’importe lequel, a tapé dans l’œil de nombreux fans de football. Lors de la réception du Real Madrid en Ligue des Champions la semaine dernière, le joueur formé à Sochaux a littéralement marché sur la rencontre en inscrivant les deux premiers buts des siens.

Si la formation allemande ne s’est pas imposée (2-2), Marcus Thuram a été grand. Une progression constante qui n’a rien d’étonnant si l’on en croit les dires d’Eric Blahic, dans un entretien accordé au Télégramme. L’actuel adjoint de Corinne Diacre chez les Bleues, qui a bien connu le joueur lorsqu'il était l'adjoint de Jocelyn Gourvennec à Guingamp, a affirmé que s’il en était là aujourd’hui, c'est loin d’être par hasard. «À Guingamp, déjà, on sentait, dans les discussions avec Lilian, son père, qu’il y avait une ligne conductrice depuis toujours. Il est dans une continuité de progression sportive. C’est construit, ce n’est pas une météorite. Sochaux, Guingamp, je suis convaincu que rien n’a été fait au hasard depuis le départ». Un père très attentif quant à l’évolution de la carrière de son fils, lui qui avait conseillé de privilégier l’option allemande à celle de Marseille, qui était également très intéressé par Marcus Thuram. 15 mois plus tard, le résultat est sans appel pour le natif de Parme qui va découvrir à 23 ans l'Equipe de France.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires