PSG : Sandy Baltimore visée par une plainte pour violences

Andrea Pereira (Barcelone) au duel avec Sandy Baltimore (PSG)
Andrea Pereira (Barcelone) au duel avec Sandy Baltimore (PSG) ©Maxppp

La section féminine du PSG fait décidemment parler ces dernières semaines. Alors que l'affaire Kheira Hamraoui enflamme la presse, une autre information révélée par le JDD, ce vendredi, risque encore de faire jaser. Attaquante du PSG, Sandy Baltimore fait, en effet, l’objet d’une «plainte pour violences ayant entraîné une incapacité de travail n’excédant pas 8 jours». L’internationale française se voit reprocher d’avoir frappé une jeune femme dans une rue de Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, au printemps dernier. «J’ai constaté que Mme Baltimore était très agressive à mon égard, elle faisait de grands gestes dans ma direction, je lui ai donc demandé pourquoi elle faisait de si grands gestes comme cela, si elle faisait ça pour me frapper, confie la plaignante au policier qui a pris sa plainte, dès le lendemain des faits. C’est à ce moment qu’elle m’a porté rapidement trois coups de poing au niveau du visage. Elle a enchaîné avec un quatrième coup de poing qui m’a fait tomber au sol. Je n’ai pas perdu connaissance mais j’étais tétanisée», précise, en ce sens, la plaignante.

La suite après cette publicité

Contactée par le JDD, la joueuse de 22 ans du PSG considère, de son côté, la plaignante comme une sœur avant de préciser : «c’était une personne que je considérais beaucoup mais il y a eu trop de choses, des mensonges et des trahisons. C’est devenu une relation toxique. Pour me pousser à bout, il faut être très fort, mais j’ai craqué. On devait juste avoir une discussion mais quand on s’est retrouvée face-à-face et qu’elle m’a menti les yeux dans les yeux, c’était trop, le ton est monté. J’ai porté un premier coup, puis on s’est battues entre guillemets». Convoquée la semaine prochaine au commissariat, elle précise, enfin, qu'elle donnera «sa version des faits aux policiers».

Plus d'infos

Commentaires