Barça : la sale soirée de Luis Suarez

Sifflé par le Camp Nou, Luis Suarez est passé à côté de son match contre Villarreal (2-1, 6e journée de Liga). Au point de perdre sa place ?

Luis Suarez a tout raté contre Villarreal ce mardi...
Luis Suarez a tout raté contre Villarreal ce mardi... ©Maxppp

Au cœur d'un début de saison mouvementé, le FC Barcelone s'est rassuré ce mardi soir en s'imposant à domicile contre Villarreal (2-1, 6e journée de Liga), malgré une petite alerte concernant Lionel Messi, sorti par précaution pour une surcharge musculaire. Un homme est en revanche passé à côté de son match. C'est Luis Suarez. L'Uruguayen s'est montré «désespérant, avec des passes faciles ratées, hors de forme et sans inspiration pour prendre les espaces», ose Mundo Deportivo.

La suite après cette publicité

Sport confirme ce sentiment avec un 4/10 et une impression qui a divisé le public du Camp Nou. Une partie des socios a d'ailleurs sifflé el Pistolero. Des sifflets - que l'on retrouve à la une de MD et d'Ovacion en Uruguay - qui n'ont pas manqué de faire réagir les Blaugranas, à commencer par Gerard Piqué, qui a rarement sa langue dans sa poche. «Maintenant les gens sifflent Suarez et le public peut s'exprimer comme il l'entend, mais il doit prendre en compte que nous ne sommes pas des machines, que nous avons des questions personnelles qui nous affectent et que les gens ne connaissent pas, mais que nous faisons toujours les efforts», a-t-il lancé à l'issue de la rencontre.

Défendu par le vestiaire

Le défenseur central n'est pas le seul à avoir volé au secours du n° 9 du Barça. Ernesto Valverde, contesté lui aussi par une partie des supporters catalans, s'est montré très clair en conférence de presse d'après-match. «Il faut remettre les choses dans leur contexte. Il vient de marquer deux buts à Valence il y a quelques jours, il a passé un mois arrêté et il doit prendre le rythme à mesure que la saison avance. Nous savons ce qu'il nous donne et ce qu'il va nous donner, il faut être derrière lui et il continuera à être décisif. Il est entré dans l'histoire comme l'un des goleadors du club, il y a une raison», a confié le technicien.

Toujours est-il que les entrées réussies de la révélation Ansu Fati et du revenant Ousmane Dembélé ont montré que les champions d'Espagne en titre avaient de la ressource en attaque, alors que le trio Antoine Griezmann-Lionel Messi-Luis Suarez, aligné pour la première fois d'entrée, a montré ses limites pour sa première. Au point que Marca se demande si l'ancien de Liverpool n'a pas tout bonnement perdu sa place sur le long terme. Une partie du Camp Nou semble déjà avoir tranché dans ce débat...

Plus d'infos

Commentaires