OL : le transfert de Cissokho dans le collimateur de la FFF

Aly Cissokho aurait-il commis des irrégularités lors de son transfert du FC Porto à l'Olympique Lyonnais ? Le Gone, ainsi qu'un agent, ont été convoqué auprès des instances dirigeantes afin de s'expliquer.

Transféré à l'Olympique Lyonnais l'été dernier pour 15 M€, Aly Cissokho est au cœur d'une drôle d'affaire. En effet, selon L'Équipe, le latéral gauche rhodanien a été convoqué au bureau du conseil fédéral. La raison ? Des irrégularités auraient été constatées dans le transfert de l'ancien pensionnaire du FC Porto.

La suite après cette publicité

La FFF a ouvert une enquête, car au moment de négocier son transfert à l'OL, Cissokho aurait mandaté trop d'agents. Quatre au total. Le premier serait Fabien Petit, mais ce dernier aurait été immédiatement écarté de l'affaire par les Gones. Le deuxième est le célèbre Frédéric Guerra, l'agent habitué à rythmer le marché rhodanien. D'après le quotidien sportif, celui qui gère les intérêts de plusieurs Lyonnais est toutefois totalement hors de cause puisqu'il dispose d'un mandat signé par l'OL.

S'il n'a pas autant œuvré dans ce dossier que Guerra, le troisième représentant contacté, Christophe Mongai, ne sera pas inquiété lui non plus. Toute l'attention de la FFF se porte donc sur le quatrième agent impliqué dans cette affaire : Roger Boli. Alors que Cissokho nie toujours lui avoir donné un mandat, Boli aurait fourni un faux. Un fait que réfute sans surprise celui qui a mené les négociations lors du transfert avorté de Cissokho au Milan AC. Les deux hommes seront donc sommés de s'expliquer. Si l'agent est reconnu fautif, il risque une suspension temporaire d'exercer. Au cas où ce serait Cissokho qui est reconnu coupable, la palette des sanctions irait de l'avertissement à la suspension.

Plus d'infos

Commentaires