À quoi joue Tottenham avec Hugo Lloris ?

Sous les couleurs de Tottenham depuis 2012, Hugo Lloris, l'emblématique dernier rempart de l'équipe de France, verra son contrat prendre fin en juin prochain. Alors que son nouvel entraîneur Antonio Conte ne tarit pas d'éloges à son égard, la prolongation du gardien des Spurs reste, pour l'heure, au point mort.

Hugo Lloris lors d'un match avec Tottenham
Hugo Lloris lors d'un match avec Tottenham ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le 26 décembre prochain, Hugo Lloris fêtera ses 35 ans mais le poids de l'âge ne semble clairement pas impacter le niveau de performance de l'actuel gardien de Tottenham. Auteur de six clean sheets depuis le début de la saison en Premier League, ses récentes prestations sous le maillot de l'équipe de France confirment par ailleurs sa capacité à toujours évoluer au plus haut niveau. Capitaine des Spurs, celui qui vit sa dixième saison avec le club londonien arrive pourtant en fin de contrat et sera libre de s'engager avec le club qu'il souhaite dès le 1er janvier 2022. Une situation préoccupante pour l'international français (136 sélections) qui, depuis le départ de Mauricio Pochettino à l'automne 2019, s'interroge sur son avenir.

Dans cette optique et au regard des copies rendues par le capitaine des Bleus (14 titularisations en 15 matches de Premier League), les Spurs auraient donc grandement intérêt à poursuivre l'aventure avec l'ancien portier de l'OGC Nice et de l'OL. Pourtant, l'attitude du club anglais interroge, et ce depuis l'été dernier. Symbole de ce traitement douteux, le directeur du football des Lilywhites, Fabio Paratici, avait ainsi poussé pour recruter le gardien de l'Atalanta Pierluigi Gollini (26 ans) afin d'amener de la concurrence au Français. Après 15 journées de Premier League, force est de constater que ce choix s'avère peu payant pour celui qui n'a jamais été titularisé en championnat et qui n'avait clairement pas convaincu lors de ses passages du côté de Manchester United ou d'Aston Villa. Plus inquiétant encore, depuis l'été dernier, aucune discussion n'a été entamée quant à la prolongation du Niçois.

Le plébiscite de Conte s'oppose à l'attentisme de Levy !

Si Tottenham pourra quoi qu'il arrive lever l'option d'achat de Gollini estimée à 15 millions d'euros, Antonio Conte, le successeur de Nuno Espírito Santo, semble avoir un projet bien différent. En effet, le nouvel entraineur des Spurs est plus que jamais déterminé à conserver Hugo Lloris et veut logiquement, au regard de son expérience, lui attribuer un rôle clé dans le vestiaire : «je viens juste d'arriver. Je ne suis là que depuis un mois. En ce moment, bien sûr, nous avons plusieurs situations à résoudre. Hugo Lloris est le capitaine de cette équipe. Il est le capitaine de l'équipe de France aussi. Nous parlons d'un gardien de but de classe mondiale. Aujourd'hui, il est très concentré, et il sait très bien que nous devons maintenant essayer de faire de notre mieux. Moi en tant qu'entraîneur, Hugo en tant que gardien de but et tous les joueurs doivent être performants, à un haut niveau. Nous aurons le temps de parler de lui. Je le considère comme un joueur important pour Tottenham, pour son expérience et parce qu'il est d'abord un bon gardien de but. Il joue depuis de nombreuses années avec Tottenham et il est toujours investi pour ce club».

Dans ce sens, The Athletic affirmait, ce dimanche, que la prolongation du portier des Bleus était en bonne voie révélant, par ailleurs, une approche de l'AS Roma lors du dernier mercato estival. Un transfert vers le club romain qui ne semblerait d'ailleurs pas dans les plans du gardien des Spurs à en croire les informations du quotidien L'Equipe. En effet, Lloris ne serait pas enclin a retrouvé un certain José Mourinho et ne voudrait pas non plus se fermer des portes, lui qui sera prochainement considéré comme un joueur libre. Reste alors à évoquer sa prolongation et, à ce titre, Antonio Conte et Hugo Lloris semblent partager cette idée de commune de poursuivre l'aventure ensemble, qui plus est après la période difficile traversée par le club londonien sur le plan sportif.

Tout semble donc aller dans le sens d'une prolongation. Pourtant et de façon curieuse, pour ne pas dire inexplicable, Tottenham n'est toujours pas officiellement passé à l'action pour régler ce dossier aussi urgent qu'épineux. Ainsi, si des approches plutôt informelles sont évoquées, Daniel Levy, le patron du club, n'a pas encore décidé de prendre les choses en main, et ce à trois semaines d'un mercato hivernal qui pourrait voir l'emblématique gardien des Spurs filer librement. Un traitement qui interroge mais cet ultimatum du 1er janvier pourrait bien amener les dirigeants du club à passer la vitesse supérieure. Une chose est sûre, le temps presse et échouer dans un dossier jugé prioritaire par Antonio Conte pourrait rapidement enflammer les relations entre l'Italien et sa direction...

Plus d'infos

Commentaires