Euro 2020 : c'est la panique en Espagne

Après les positifs de Sergio Busquets et de Diego Llorente, l'Espagne redoute de nouveaux cas... La préparation pour l'Euro est en tout cas bien tronquée.

Les joueurs de la Roja à l'entraînement
Les joueurs de la Roja à l'entraînement ©Maxppp

Décidemment, l'Espagne ne peut jamais se préparer tranquillement pour les grandes compétitions ! Après l'affaire Julen Lopetegui au Mondial 2018, voilà que la Roja est touchée par un possible cluster de covid-19. Dimanche, on apprenait que Sergio Busquets était positif, alors que mardi soir, c'était au tour de Diego Llorente, le défenseur de Leeds, d'être annoncé positif. Deux cas qui, comme le craignent de nombreux médias espagnols, risquent d'être suivis par d'autres positifs, d'autant plus que samedi dernier, les joueurs avaient un jour de repos et ont notamment mangé ensemble dans un restaurant. Sans parler de leur cohabitation au quotidien au centre d'entraînement de Las Rozas...

La suite après cette publicité

De quoi clairement perturber la préparation mise en place par Luis Enrique, puisque mardi soir, ce sont les espoirs qui ont joué l'amical face à la Lituanie (remporté sur le score de 4-0). Les internationaux A sont effectivement tous à l'isolement, et s'entraînent en petits groupes. Pas idéal, surtout compte tenu du contexte de la Roja, où il n'y a que très peu de certitudes au niveau du onze titulaire, avec beaucoup de joueurs qui n'ont que très peu joué ensemble. Le retour à la normalité n'est pas prévu avant la journée de jeudi ou vendredi, et en cas de nouveau positif, il sera repoussé. Ce qui n'est pas idéal, sachant que le match face à la Suède, elle aussi touchée par plusieurs cas, est prévu pour lundi 21h...

La polémique des vaccins

Pour faire face à d'autres possibles cas, Luis Enrique a concocté un groupe parallèle, composé de six joueurs qu'on a régulièrement vu avec la Roja ces dernières années, et onze des U21 qui ont joué le dernier Euro Espoirs et le match face à la Lituanie. Le tout pour avoir des éléments prêts en cas de nouveaux forfaits, alors que le sélectionneur national ibérique a jusqu'à samedi pour réaliser d'éventuels changements. En cas de nouveaux positifs, il pourra donc piocher dans ce groupe B. Mais une fois la compétition entamée, il ne pourra plus appeler de remplaçants si de nouveaux joueurs se contaminent, ce qui fait trembler les fans en Espagne.

De l'autre côté des Pyrénées, beaucoup ont proposé une vaccination express pour les membres de la Roja. Certains, jouant à l'étranger notamment, ont déjà été vaccinés, alors que d'autres sont immunisés car ils l'ont eu au cours de la saison. Mais d'autres voix se sont élevées contre cette proposition, prétextant que les joueurs de foot n'avaient pas à être prioritaires. En Espagne, la vaccination avance très bien (42% de la population est vaccinée), mais elle se fait par tranche d'âge, et hors travailleurs essentiels, les gens qui font partie des mêmes générations que les joueurs n'y ont pas encore accès.

Le match face à la Suède reporté ?

Seulement, le gouvernement a annoncé que tous les sportifs espagnols qui iront à Tokyo pour les JO auront eux le droit d'être vaccinés, ce qui passe mal chez les fans de foot et auprès de la Fédération Espagnole, qui avait poussé pour une vaccination de l'expédition espagnole avant même l'annonce du premier positif. Ces derniers estiment aussi qu'il s'agit d'un cas exceptionnel, puisqu'il ne s'agit pas de vacciner un club mais la sélection, qui est une institution représentant le pays. Et chez les autorités, on se refile la patate chaude. La commission de la santé publique n'a pas voulu plancher sur ce dossier mardi et c'est le comité de santé inter-territorial qui décidera au cours de la journée de mercredi.

Une vaccination qui arrive cependant tard et n'aura a priori aucun effet dans le cas où de nouveaux joueurs se soient infectés ces derniers jours. La rencontre face à la Suède de lundi pourrait même être décalée pour une durée maximum de 48h dans le cas où les deux sélections venaient à être décimées par de nouveaux positifs. Attention également à ce que ce scénario ne se produise pas au sein de bien d'autres équipes engagées dans cet Euro, alors que les Portugais ont eux aussi été placés en isolement après l'amical face aux voisins espagnols...

Plus d'infos

Commentaires