A la découverte de Willy Semedo, ce joueur au parcours du combattant qui fait le bonheur de Grenoble

Demain soir, le choc de Ligue 2 BKT opposera Grenoble, deuxième, à Troyes, leader au classement. Une rencontre où Willy Semedo aura son mot à dire, lui qui est un élément important du GF38. Un club où il a tout pour être heureux. Pour Foot Mercato, le footballeur âgé de 26 ans évoque ses ambitions, collectives et personnelles, tout en revenant sur son parcours du combattant. Entretien.

Willy Semedo avec Grenoble
Willy Semedo avec Grenoble ©Maxppp

Foot Mercato : pouvez-vous revenir sur votre carrière et votre trajectoire pour le moins atypiques ?

La suite après cette publicité

Willy Semedo : j'ai commencé le football à l'âge de 7-8 ans dans ma ville, qui est Arcueil en Ile-de-France. J'y ai joué jusqu'à mes 13 ans. Ensuite, j'ai rejoint Montrouge en U13 et j'ai évolué là-bas jusqu'en U17. Après une année en U17 National à Vincennes, j'ai joué à l'ACBB (Athlétic Club de Boulogne-Billancourt, ndlr) une saison avant de revenir à Montrouge en U19 et en seniors. Après cela, j'ai rejoint un club de quatrième division à Chypre (Alki Oroklini) où nous avons enchaîné les montées. En trois ans, nous sommes passés de la D4 à la D1. Un championnat de première division que je n'ai connu que six mois car j'ai été transféré ensuite à Charleroi. J'y suis resté entre janvier et juin (2018) car à la fin du mois d'août, j'ai été prêté au KSV Roulers, en deuxième division. Je ne suis resté là-bas que six mois puisqu'en janvier 2019, j'ai été prêté jusqu'à la fin de la saison en D1 Roumaine, à Politehnica Iași. Une fois que mon prêt était terminé, j'ai rejoint Grenoble à l'été 2019 et ça fait maintenant un an et demi que je suis ici.

FM : on peut vraiment dire que vous avez un parcours du combattant.

W.S : oui, pour le coup j'ai beaucoup bougé à droite, à gauche. Je suis aussi passé par des moments plus compliqués mais aujourd'hui, j'ai réussi à revenir en France et j'en suis très content.

FM : vous êtes au GF38 depuis dix-huit mois, comment votre aventure là-bas se passe-t-elle ?

W.S : franchement, tout se passe super bien et pour le mieux. On fait une très belle saison pour le moment. On est actuellement deuxième et tout se passe bien. Le club, mes coéquipiers, la ville, l'environnement autour, etc... Tout est réuni pour que je sois heureux ici. C'est top.

FM : vous l'avez dit, Grenoble est actuellement deuxième au classement et demain (mardi) vous allez affronter Troyes, le leader. Comment abordez-vous cette rencontre très importante ?

W.S : demain (mardi), on va affronter Troyes, qui est premier. Forcément, ça va être un beau match. On espère qu'on va pouvoir faire un bon résultat.

FM : le GF38 est bien parti cette saison. J'imagine que l'objectif est d'essayer d'aller voir ce qu'il se passe un échelon au-dessus, en Ligue 1.

W.S : oui, mais l'objectif numéro un au début de saison était avant tout le maintien en Ligue 2. Après, je pense qu'on a démarré fort et ça fait un certain temps qu'on arrive à enchaîner. Mais pour le moment, on ne se prend pas la tête. On ne pense pas à la Ligue 1 ou quoi que ce soit. On pense juste à prendre les matches les uns après les autres tout en prenant surtout du plaisir.

Une année 2021 charnière avec le GF38 comme individuellement

FM : individuellement, quels sont vos objectifs cette saison ?

W.S : j'ai pour objectif de continuer à progresser, à jouer, comme je le fais cette saison. Je veux aussi essayer d'être le plus décisif possible. Après, on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve, mais je suis focalisé sur les objectifs du club.

FM : vous en êtes actuellement à trois buts inscrits cette saison. Lequel vous a le plus marqué ?

W.S : c'est un objectif d'être le plus décisif possible. A Grenoble, la plupart des joueurs offensifs marquent. Il n'y en a pas un qui sort du lot au niveau des statistiques et des buts. C'est bien, on doit continuer ainsi. Et si je devais retenir un but, ce serait celui contre Le Havre. Je suis parti de loin et je me suis retrouvé entre deux défenseurs, j'ai mis un petit pont à un défenseur et j'ai terminé par un tir du pointu.

FM : vous apportez beaucoup à cette équipe grenobloise. Selon vous, quels sont vos atouts et les points à travailler encore ?

W.S : je pense qu'on peut toujours progresser dans tous les domaines. Mais je peux encore travailler sur des points comme jouer simple dans notre moitié de terrain qui est une zone à risques, essayer de jouer un peu plus vite parfois, physiquement être peut-être un peu plus dur. Concernant mes qualités, je pense que ce sont la percussion, jouer les un contre un. J'aime tout l'aspect technique.

FM : vous arrivez à un moment particulier de votre expérience à Grenoble, puisque vous serez en fin de contrat en juin 2021. Y pensez-vous ?

W.S : pour être franc avec vous, pour le moment je n'y pense pas vraiment parce que tout se passe bien à Grenoble. Je travaille dans de très bonnes conditions. On fait également un gros début de championnat et on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve. Pour l'instant, je ne me prends pas la tête. J'essaye juste de jouer mon football. Quand ce sera le moment d'y réfléchir, on se posera tranquillement et on pourra en discuter. Mais pour le moment, je suis vraiment focalisé sur les objectifs du club. Je ne prends pas la tête avec ce qui pourrait arriver dans le futur.

FM : vous ne fermez donc pas la porte à une prolongation...

W.S : oui, bien sûr. Comme je vous ai dit, je me sens bien à Grenoble et ce n'est pas un souci de rester. Je suis bien ici et je suis dans de bonnes conditions, on me connaît ici. Donc oui, ça peut être une possibilité. On verra bien.

FM : découvrir la Ligue 1, avec le GF38 si possible, j'imagine que c'est quelque chose qui vous trotte dans la tête aussi...

W.S : bien sûr, je n'ai jamais eu l'opportunité de jouer en Ligue 1 par le passé, hormis à l'étranger. En tout cas, oui c'est un objectif qui est dans un coin de ma tête. J'essaye de faire le nécessaire pour pouvoir y arriver un jour. J'espère en avoir l'opportunité. Je travaille dur tous les jours et je mets le maximum de chances de mon côté pour pouvoir y arriver un jour.

FM : vous êtes en sélection du Cap-Vert. Quelles sont vos ambitions ?

W.S : avec la sélection nationale, l'objectif est d'essayer de nous qualifier pour la prochaine Coupe d'Afrique des Nations qui aura lieu en janvier prochain. Actuellement, nous sommes deuxièmes ex aequo de notre groupe. Nous savons que les échéances qui arrivent au mois de mars seront capitales. Nous sommes obligés de faire de bons résultats pour y aller. Donc le premier objectif en sélection est de se qualifier pour la CAN et j'espère qu'on va pouvoir y arriver.

Plus d'infos

Commentaires