L'incroyable mais pas si surprenant début de saison de l'Union Berlin !

Qualifié en Coupe d'Europe depuis deux ans, l'Union Berlin s'établit doucement dans le haut de la Bundesliga au point d'être leader après 7 journées. Plus que jamais, le club de la capitale allemande semble armé pour déjouer les pronostics. Un tour de force pour une équipe qui a connu de grosses crises financières.

Sheraldo Becker buteur lors du derby de Berlin
Sheraldo Becker buteur lors du derby de Berlin ©Maxppp

Alors que le rival du Hertha Berlin enchaîne les saisons décevantes à lutter pour son maintien, l'Union Berlin représente pour le mieux la capitale allemande depuis quelques saisons. Sous la houlette du Suisse Urs Fischer, les Hommes de Fer sont en progression constante depuis l'arrivée du technicien en 2018. Dès sa première saison, il a réussi à faire monter la formation en Berlinoise pour la première fois de son histoire en Bundesliga sur le fil. Barragiste pour un point devant Hambourg, mais terminant juste derrière Paderborn pour 5 buts de différences, l'Union Berlin avait fait descendre le VfB Stuttgart de Mario Gomez et Benjamin Pavard après une double confrontation électrique (2-2/0-0). Un destin qui se joue sur des détails donc pour les Berlinois dont seulement trois éléments (Jakob Busk, Christopher Trimmel et Julian Ryerson) font toujours partie de l'équipe. Les hommes ont changé, mais pas la philosophie avec une équipe verticale à souhait et dont le tranchant offensif est raccord avec l'hymne Eisern Union créé par la célèbre chanteuse punk est-allemande Nina Hagen.

La suite après cette publicité

Club familial et populaire, l'Union Berlin est l'équipe des travailleurs de la capitale allemande et ses valeurs défendues ardemment par ses supporters se traduisent sur le terrain. Sans véritable star et avec un effectif très bien en place, Urs Firscher a su trouver une alchimie parfaite dans son 3-4-1-2 et même les départs importants (Steven Skrzybski en 2018/2019, Sebastian Andersson et Rafal Gikiewicz en 2020/2021, Robert Andrich, Max Kruse et Marius Bülter en 2021/2022 ou encore Taiwo Awoniyi cet été) ont été compensés. Parfois très dur dans ses analyses, le consultant pour Sky Sport et champion du monde 1990 Lotthar Matthaüs est dithyrambique à son sujet : «j'espère qu'Urs Fischer restera longtemps comme entraîneur de l'Union car il est le match parfait pour cette équipe et ce club.» Une belle histoire d'amour qui est en train d'écrire l'une de ses plus belles pages cet été.

Le duo Jordan Siebatcheu - Sheraldo Becker

Qualifié en Ligue Europa Conference la saison dernière, l'Union Berlin découvre cette fois la Ligue Europa après une cinquième place acquise la saison dernière. Un nouveau tour de force pour les Hommes de Fer qui se sont renforcés en conséquence cet été. Recrutant Jordan Siebatcheu (Young Boys) pour remplacer Taiwo Awoniyi, l'Union a aussi flairé les bons coups Jamie Leweling (Greuther Fürth), Morten Thorsby (Sampdoria), Paul Seguin (Greuther Fürth) et Janik Haberer (Fribourg). Mais le gros coup reste le prêt avec option d'achat de Diogo Leite (23 ans) en provenance de Porto. Le Portugais est le symbole d'une défense redoutable avec seulement 4 buts encaissés sur le début de saison (meilleur total du championnat). Véritable patron défensif, il a apporté encore plus de sûreté à une équipe capable de faire le dos rond. L'Union Berlin court plus que les autres (825,8 km soit 8km de plus que son dauphin Cologne), gagne plus de duels aériens (187) et dispose pourtant de la deuxième pire possession du championnat avec 43% (Schalke 04 a 41%). Un football efficace et capable de vite se déchaîner sur le but adverse qui fait des ravages et qui fait déjouer ses adversaires.

Pourtant dominé au niveau de la possession contre Wolfsbourg lors de la dernière journée, l'Union Berlin a fait preuve de caractère pour gagner 2-0 et conforter son statut de leader de Bundesliga une semaine après l'avoir été pour la première fois de son histoire. Après la rencontre Urs Fischer était aux anges : «j’ai été impressionné par la façon dont l’équipe s'est livrée. C’était une performance très mature pour moi. Nous avons été très dominants en seconde période. Je n’avais pas l’impression d’avoir à exercer une influence de l’extérieur.» Confiant en ses joueurs, Urs Fischer peut compter sur son duo de choc. D'un côté Sheraldo Becker (6 buts et 3 offrandes en 7 matches), le meilleur buteur de Bundesliga et de l'autre Jordan Siebatcheu (3 buts et 2 offrandes en 6 matches). Les deux hommes sont en feu actuellement et sont impliqués sur 11 des 15 buts de l'Union Berlin en championnat. De fer et de feu, l'Union Berlin se forge tout doucement une réputation en Bundesliga et le doit en grande partie à Urs Fischer.

Plus d'infos

Commentaires