Coupe du Monde U17 : grâce à un brillant Amine Gouiri, les Bleuets viennent à bout du Japon

Après sa probante victoire contre la Nouvelle-Calédonie, la France retrouvait le Japon pour cette deuxième journée de la Coupe du Monde des moins de 17 ans en Inde. Grâce à un doublé d'Amine Gouiri, les Français se sont imposés (2-1).

Le Stade Jawaharlal Nehru à New Delhi, en Inde
Le Stade Jawaharlal Nehru à New Delhi, en Inde ©Maxppp

Après avoir étrillé la Nouvelle-Calédonie (7-1), l'Équipe de France des moins de 17 ans disputait sa deuxième rencontre de la Coupe du Monde de sa catégorie contre le Japon. Les Nippons eux aussi avaient réussi leur première confrontation contre le Honduras (6-1) et proposait donc une opposition bien plus puissante pour la première place de ce groupe E. Dans les premières minutes, on sentait la différence. Les Asiatiques montraient de belles séquences balle au pied avec de beaux positionnements entre les lignes et surtout une circulation de balle rapide et entraînante. Toutefois, c'était bien les Bleuets qui allaient se montrer dangereux en premier.

La suite après cette publicité

Sur une belle ouverture de Yacine Adli, Amine Gouiri tentait une frappe enroulée qui passait très près de la lucarne droite de Tani (9e). Mais ce n'était que partie remise pour l'attaquant de l'Olympique Lyonnais. Suite à une récupération de l'irremplaçable de Claudio Gomes, le ballon se perdait entre l'arbitre et Aurélien Tchouaméni. Le milieu de terrain bordelais s'arrachait et transmettait à Maxence Caquerêt. Le Lyonnais servait dans le dos de la défense Amine Gouiri qui s'avançait vers le portier du Japon. Ce dernier ralentissait l'avancée du cuir, mais celui-ci finissait sa course au fond des filets (1-0, 13e). Dix minutes plus tard, les Nippons réagissaient avec une frappe sur coup franc - dévié - de Nakamura sur laquelle Fofana semblait battu (24e). Ni Adli (30e), après un excellent travail de Pintor, ni Kozuki (36e), grâce à un arrêt de Fofana, ni Caqueret d'une frappe lointaine (41e) ne trouvaient la faille. À la pause les hommes de Lionel Rouxel menaient donc 1-0.

Amine Gouiri s'offre un doublé

Au retour des vestiaires, l'animation offensive des Bleuets semblait avoir changé. En effet, le Parisien Yacine Adli prit position dans l'axe délaissant donc son côté droit au seul Vincent Collet. La rencontre ne ressemblait pas à grand-chose lors des quinze premières minutes de ce second acte, les gardiens n'ayant pas vraiment de souci à se faire puisque les offensives, de part et d'autre, n'arrivaient pas jusqu'au but. Mais une étincelle allait surgir dans la nuit indienne. Yacine Adli côté droit dribblait puis transmettait le ballon à Gouiri. Le Lyonnais remettait au Parisien qui lui remettait une nouvelle fois et Gouiri propulsait le ballon, d'une frappe croisée, au fond des filets (2-0, 71e).

Mais dans la foulée, la vigilance baissait et Miyashiro en profitait pour se jouer de Bianda avant de s'écrouler, fauché par ce dernier (73e). Miyashiro se présentait alors devant Fofana et le prenait à contre-pieds (2-1, 74e). Il restait alors 16 minutes à Claudio Gomes et ses coéquipiers pour maintenir le score et demeurer en tête du groupe. Sauf que les Français tenaient bon ! Gouiri envoyait même Geubbels, qui avait remplacé Pintor quelques instants plus tôt, sur orbite mais le Lyonnais ne parvenait pas à battre le portier japonais (85e). Les Bleuets se faisaient peur jusqu'au bout, mais conservaient tout de même leur avantage. Lionel Rouxel pourra donc faire tourner un peu contre le Honduras pour la troisième et ultime rencontre de ce groupe E. Le contrat est rempli.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires