Un lanceur d’alerte promet de nouvelle révélations accablantes sur Manchester City

Par Josué Cassé
1 min.
L'Etihad Stadium, le stade de Manchester City @Maxppp

Accusée de 115 infractions financières, Manchester City - notamment suspecté d’avoir dissimulé des paiements via des tiers, les déguisant en revenus de sponsoring - n’est toujours pas tiré d’affaire. Alors qu’Everton a par exemple été sanctionné cette saison d’un retrait de plusieurs points au classement pour non-respect des règles financières de la Premier League, le récent champion d’Angleterre pourrait, de son côté, risquer gros. Dans cette optique et selon les dernières informations de The Telegraph, le lanceur d’alerte portugais Rui Pinto, à l’origine des "Football Leaks" et condamné en novembre 2023 à six mois de prison avec sursis pour le piratage des boîtes mails de dirigeants du Paris Saint-Germain, menace d’ailleurs de dévoiler des centaines de mails et de documents accablants, qui prouveraient les infractions du club mancunien vis-à-vis du fair-play financier.

La suite après cette publicité

«Les documents sur Manchester City montrent des sommes d’argent versées par le club qui n’ont pas été mentionnées aux autorités du football. J’ai maintenant remis cinq disques durs aux autorités françaises et allemandes avec des millions de documents, dont d’autres sur City, et j’ai décrit ce qu’il y a sur chacun. Je suis convaincu qu’ils trouveront une pertinence criminelle», a notamment assuré l’intéressé dans des propos rapportés par The Sun. «Nous avons été approchés par les enquêteurs pour partager des informations concernant Manchester City qui n’ont pas été publiées auparavant. Nous n’avons pas encore publié l’information, mais nous avons un énorme dossier de documents liés à Manchester City qui n’a pas encore été publié. Les fichiers seront publiés à un moment donné, nous ne pouvons pas dire quand mais nous le ferons», a de son côté déclaré le représentant légal de Pinto. City peut trembler…

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité