Les paris mercatos payants de Toulouse

Malgré sa relégation en Ligue 2, Toulouse s'impose comme l'une des places fortes du mercato ces derniers mois. Et ce n'est pas fini !

Brecht Dejaegere, Damien Comolli, Rhys Healey et Stijn Spierings
Brecht Dejaegere, Damien Comolli, Rhys Healey et Stijn Spierings ©Maxppp

En cette première semaine de mercato, les clubs français ont été plutôt discrets. Sauf un. Toulouse a en effet déjà accueilli deux joueurs depuis l'ouverture du marché : le gardien de but international suédois (2 capes) Isak Pettersson (23 ans, ex-IFK Norrköping) et le défenseur belge Sébastien Dewaest (29 ans, prêté par le KRC Genk). Sur la lancée d'un marché estival tourné vers des championnats dits mineurs, le TFC continue donc à tenter des coups. Et il aurait tort de s'en priver puisque, pour l'instant, ça paye.

La suite après cette publicité

Après 18 journées, les hommes de Patrice Garande occupent la 2e place du classement de Ligue 2 BKT, avec deux points de retard sur le leader Troyes et deux d'avance sur le 3e, Clermont. La mise en route a certes été délicate avec deux revers d'entrée et un seul succès en cinq journées, mais depuis, les Violets ont trouvé la bonne carburation. Ils restent sur une série de huit matches sans défaite et viennent même d'enchaîner quatre victoires de rang ! De quoi forcément inciter à l'optimisme dans l'opération remontée immédiate.

La patte Comolli

Et donner envie à son président Damien Comolli de continuer à chercher la perle rare sur le marché à la manière d'un geek branché sur Football Manager 21. L'homme fort du club de la Ville rose, grand adepte de la data, apprécie d'ailleurs le jeu de simulation. «On ne l'utilise pas mais ils nous ont approchés pour qu'on travaille avec eux. Ce que, je pense, on va faire parce qu'il y a des aspects dans Football Manager qui sont intéressants. C'est un jeu intéressant et performant où l'on peut récupérer des infos utiles. (...) On sait que la base de données sur l'historique des blessures des joueurs dans Football Manager est unique, donc on va sûrement aller piocher dedans», expliquait-il en décembre à La Dépêche.

Pour l'heure, le patron toulousain et ses équipes ont eu le nez creux en allant chercher l'avant-centre anglais Rhys Healey (26 ans) en League One (équivalent du National 1) à Milton Key Dons - 8 réalisations et 1 passe décisive - ou encore Stijn Spierings (24 ans), milieu de terrain formé à l'AZ recruté cet été au Levski Sofia - déjà 7 buts au compteur, avec 1 assist en prime. Idem pour le latéral gauche international colombien Deiver Machado (26 ans) et le milieu belge Brecht Dejaegere (29 ans), tous deux débarqués de La Gantoise cet été, qui se sont imposés comme des titulaires indiscutables. Le second, chouchou des supporters, est même un véritable patron dans l'entrejeu sudiste.

Des bonnes surprises à tous les étages

Arrivé de De Graafschap en Ligue 2 néerlandaise, le Batave Branco van den Boomen (25 ans) commence lui aussi à afficher de belles qualités. Ajoutez à cela une nouvelle génération qui se révèle avec le séduisant gaucher Amine Adli (20 ans) et le précoce buteur Janis Antiste (18 ans) en tête d'affiche, mais aussi des éléments en reconquête comme Steven Moreira (26 ans) et Kelvin Amian (22 ans), méconnaissables si l'on se rappelle de la saison passée en Ligue 1, et vous obtiendrez le cocktail détonnant qui a réveillé l'enthousiasme du côté du Stadium. Seul Vakoun Bayo (23 ans), attaquant ivoirien prêté par le Celtic, fait office de réelle déception pour l'heure (2 buts seulement en 12 apparitions).

Le bonheur des uns fait le malheur des autres et certains pourraient quitter le navire cet hiver. Adil Taoui (19 ans), pourtant très prometteur, a déjà vu son contrat résilié pour motif disciplinaire. Kouadio Manu Koné (19 ans), lui aussi très talentueux, pourrait également mettre les voiles. Malgré un intérêt appuyé de l'AC Milan et des approches de Manchester United, le Borussia Mönchengladbach pourrait rafler la mise pour environ 10 M€ plus bonus. La concurrence renforcée, le portier Maxime Dupé (27 ans) et l'axial Ruben Gabrielsen (28 ans) devront hausser leur niveau de jeu pour ne pas connaître le même sort et continuer à avoir leur mot à dire dans une opération remontée très bien partie.

Plus d'infos

Commentaires