Real Madrid : les raisons de l'échec Luka Jovic

Recruté à grands frais par le Real Madrid l'été dernier, Luka Jovic a vécu une saison cauchemardesque, entre apparitions décevantes, comportement douteux, polémiques et blessures. Proposé un peu partout en Europe par son agent, l'attaquant serbe a perdu une grande partie de son crédit. Comment en est-il arrivé là ?

Luka Jovic sous le maillot du Real Madrid
Luka Jovic sous le maillot du Real Madrid ©Maxppp

60 M€. C'est la somme déboursée il y a un an par le Real Madrid pour s'attacher les services de Luka Jovic, qui venait de boucler une superbe saison sous les couleurs de l'Eintracht Francfort. Pour le club merengue, il s'agissait de renouveler son attaque en accueillant un buteur capable de seconder, voire concurrencer Karim Benzema. D'ailleurs, à son arrivée, le débat existait sur la mise en place d'un 4-4-2 pour utiliser les deux hommes en même temps. C'est dire le crédit immédiat dont jouissait le Serbe, grâce aussi à sa saison à 27 buts toutes compétitions confondues avec Francfort.

La suite après cette publicité

Malheureusement, son adaptation à la Liga n'a pas été réussie. Il n'a pas spécialement convaincu son entraîneur Zinedine Zidane, et s'est signalé par un comportement douteux à plusieurs reprises. Se sont ajoutées des petites blessures qui ont haché sa première partie de saison. Résultat, un bilan très faible de 2 buts et des apparitions décevantes. Souvent, dans ce genre de situation, les trêves internationales et le passage par la sélection ressemblent à un bol d'air pour les joueurs en difficulté. Mais là non plus, Jovic n'a pas remonté la pente, recevant même les critiques de son sélectionneur Ljubisa Tumbakovi. « Le problème de Luka Jovic, c’est Luka Jovic. D’un coup, ce joueur a arrêté d’aller aux entraînements et ne répondait plus ».

Dans la tourmente en Serbie

En février, avant que la crise sanitaire fasse son irruption, Jovic concédait ses difficultés. « Des fois sur Youtube je regarde des vidéos de moi l'an dernier et je me demande : "qu'est-ce qui m'arrive ?". Mais on sait que le Real Madrid est un grand club, et que pour les joueurs avec de l'expérience c'est difficile de s'adapter. Et encore plus pour un jeune de 21 ans qui a coûté 60 millions d'euros. La pression est très grande, je me bats sans succès pour l'instant. Mais j'espère que la situation va changer. » Sauf que dans les faits, le comportement de l'attaquant de 22 ans était loin d'être irréprochable.

La preuve avec la polémique qui l'a concerné en Serbie, où il était rentré pendant le confinement. En ne respectant pas les consignes sanitaires, il s'est attiré les foudres de tout un pays. De retour à Madrid, il s'est encore tristement distingué en se fracturant le pied droit, d'une manière un peu opaque. Puis il a été mis en quarantaine après avoir été en contact avec une personne ayant contracté le Covid-19. Cela commençait à faire beaucoup pour la même personne... A tel point que les échos en provenance d'Espagne laissaient clairement entendre que le Real Madrid voulait s'en débarrasser. Comment en est-il arrivé là, lui qui avait autant régalé l'année précédente ?

Un problème d'intégration déjà vécu

Cité par Sport Bild, Dragan Mladenovic, son entraîneur chez les jeunes à l'Etoile Rouge de Belgrade, a souligné un déficit d'adaptation. « Luka a un bon caractère. Mais il doit s'adapter. Avec un club comme le Real, on ne veut pas avoir quelqu'un qui fasse ces erreurs. » Mais il trouve une circonstance atténuante à l'attaquant. « Dans le championnat espagnol, il est difficile de réussir sans parler la langue. C'était plus facile avec l'Eintracht car il y avait plus de gens autour de lui qui l'ont aidé. Mais je sais qu'il est conscient de ses erreurs ».

Ce n'est pas la première fois que Jovic rencontre des problèmes d'intégration. Avant de rallier Francfort, il avait connu une première déception au Benfica Lisbonne, où il avait atterri après ses débuts à l'Etoile Rouge de Belgrade. Là-bas aussi, il s'était retrouvé quelque peu isolé. Prêté à l'Eintracht, il y a retrouvé deux compatriotes, Filip Kostic et Mijat Gacinovic, et a trouvé des affinités avec Ante Rebic sous la houlette de Niko Kovac. Au Real Madrid, il est confronté à la dureté du plus haut niveau, où il faut prouver son talent chaque jour à l'entraînement, entouré des plus grands joueurs.

Quel avenir pour lui ?

Dans les colonnes de Sport Bild, un ancien entraîneur serbe de l'Eintracht Francfort Dragoslav Stepanovic a fait part de son inquiétude au sujet de l'avenir de Luka Jovic. « Le changement est arrivé trop tôt. Je sais que le Real Madrid n'appelle jamais deux fois. Mais vous devez aller dans l'équipe où vous savez que vous jouerez - comme Haaland au Borussia Dortmund. Si vous êtes sur le banc, vous êtes oublié. Ne pas jouer un an signifie que vous avez besoin de deux ans pour retrouver votre ancien niveau. Il peut ruiner sa carrière. »

Que faut-il donc faire pour redresser la barre ? Partir ? De nombreux clubs sont venus aux renseignements. L'AS Monaco en fait partie, tout comme les deux clubs milanais ou encore Chelsea et Naples. Son agent Fali Ramadani le propose un peu partout. Toutefois, il n'est pas dit que Zinedine Zidane ait tiré un trait sur ce joueur. Selon Sport Bild, il souhaite le conserver, et Jovic serait prêt à rester au Real Madrid, qui, dans tous les cas, ne le bradera pas.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires