Manchester City : Riyad Mahrez taille patron

Auteur du but de la victoire à Paris et d'un match consistant, Riyad Mahrez confirme qu'il est l'un des hommes forts du Manchester City de Pep Guardiola.

Riyad Mahrez laisse exploser sa joie
Riyad Mahrez laisse exploser sa joie ©Maxppp
La suite après cette publicité

Né à Sarcelles, Riyad Mahrez (30 ans) se faisait un plaisir de retrouver l'Île-de-France ce mercredi. Sur la pelouse du Parc des Princes, le gaucher n'a pas manqué ces retrouvailles. Aligné côté droit, il a, sur l'ensemble du match, été l'un des meilleurs éléments de son équipe. C'est lui qui, au cœur de la seconde période, inscrira d'un coup franc le but de la victoire de son Manchester City (1-2, demi-finale aller de Ligue des Champions).

S'il a été plutôt bien pris en début de rencontre par Mitchel Bakker, souvent aidé par Marco Verratti, l'Algérien a été une menace constante pour la défense parisienne. Il a été tout proche d'égaliser à la demi-heure de jeu mais a vu Leandro Paredes revenir de nulle part pour sortir sa tête, montant ensuite en puissance au retour des vestiaires. «On est revenu en deuxième mi-temps, on s'est dit : "on perd 1-0, on va les chercher. On reste dans leur camp, on joue notre football". En deuxième mi-temps, on a été mieux, mais on était pas au top, je pense», a-t-il sobrement analysé au micro de RMC Sport.

Imperméable à la pression

On retiendra évidemment ce coup franc, qu'il demande à Kevin De Bruyne, son capitaine et habituel tireur, de lui laisser, et son but donc, mais aussi son ballon dangereux pour Phil Foden (75e) et sa frappe de peu à côté (84e). Encouragé comme un seul homme par un banc citizen, très participatif pendant toute la rencontre, le Fennec a donc endossé le costume de sauveur et confirmé qu'il était devenu, au fil des mois, un des patrons de cette écurie mancunienne. Pep Guardiola, interrogé en conférence de presse d'après-match, n'a pu que s'incliner.

«Riyad a très bien joué. Il est vraiment bien ces derniers mois. Il a d'entrée été très agressif, comme sur sa passe pour Kevin De Bruyne en tout début de match, magnifiquement défendue par Marquinhos. Il a vraiment très bien joué, avec de la personnalité. Riyad, c'est quelqu'un qui ressent pas la pression, il gère très bien ces grands rendez-vous», a salué le Catalan, conquis. Il aura encore besoin de lui la semaine prochaine pour valider la qualification pour la finale de Ligue des Champions.

Plus d'infos

Commentaires